Magic The Gathering-Jdr

Jeu de rôles inspiré du jeu de cartes
 
AccueilPortailFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un Manoir presque abandonné [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
Szerak
Apprenti lobotomiste
Apprenti lobotomiste
avatar

Nombre de messages : 280
Date d'inscription : 12/02/2008

Feuille de personnage
Niveau: 4
Points d'Expérience.:
356/500  (356/500)
Zinos (argent):
123/1000  (123/1000)

MessageSujet: Re: Un Manoir presque abandonné [Terminé]   Ven 18 Juin 2010 - 13:40

Szerak se tenait dans une position défensive. Il tenait sa longue dague, de telle sort que la lame longe son avant bras, il tenait ensuite son membre désarmé vers l'avant, l'autre bras vers l'arrière, ses genoux étaient repliés. Les précautions s'avérèrent quelque peu inutiles. Rien ne sortit de cette pièce. Et pourtant, le danger semblait répondre à l'appel. Quelque chose d'inquiétant semblait abriter cette salle.

* Ma curiosité me pousserait presque à renter... presque... *


Le Dimir posa son regard sur la main qu'il faillie abandonner lors de son excursion dans une salle totalement inconnue. Il se redressa puis fixa successivement l'antre de la mystérieuse pièce, puis le fond infini du couloir.

* On ne me piègera pas avec la même stratégie... Je préfère continuer de parcourir ce couloir. Je reviendrai peut-être dans cette pièce, si besoin est. *

Précautionneusement, le lobotomiste s'approcha de la porte, afin de la fermer extrêmement lentement. Enfin, il décida de s'aventurer, toujours en prenant garde de tout ce qui bougeait, dans ce couloir sans fond. Ses deux manas bleus lui servait de torche, les papillons de guide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silviel, la chantresse
Chantresse
Chantresse
avatar

Nombre de messages : 425
Age : 22
Localisation : dans les jardins selesnyans
Date d'inscription : 24/05/2008

Feuille de personnage
Niveau: 4
Points d'Expérience.:
331/500  (331/500)
Zinos (argent):
5161/10000  (5161/10000)

MessageSujet: Re: Un Manoir presque abandonné [Terminé]   Mar 22 Juin 2010 - 23:00

Le silence prit lentement possession des lieux tandis que chacun s'assoupissait malgré l'odeur encore forte et le sol fort peu accueillant. La nuit se déroula paisiblement, sans incidents. Le lendemain, ce fut le géant Gruul qui les éveilla, les un après les autres, plus ou moins attentionnément. Il n'osa toucher ni Jade ni Silviel qu'il sortit des brumes du sommeil par quelques mots, passa au large de Boreális, secoua gentiment Sarkas.

La chantresse frotta ses yeux encore embrumés d'un sommeil heureusement sans rêves, bailla comme un chaton prêt à se rendormir, et se tourna vers Jade, qui semblait encore tourmentée, des cernes sous les yeux, se levant lentement. Elle se rapporcha gracieusement de son amie, et demanda, une note d'inquiétude dans la voix :

"Ca va mieux ? Tu as pu te reposer ?"

Mais soudain, un cri retentit. Il s'agissait de Selimor, horrifié devant la macabre découverte qu'il venait de faire. La porte par laquelle ils étaient entrés, donnant sur le hall, était fermée - à clefs ?
Et accrochée à la poignées, par ses propres tresses, la tête coupée de l'une des deux Golgaries qu'ils avaient rencontré au début de la quête pendait, dégoulinante de sang, les traits encore figés de terreur, déformés par un hurlement désormais silencieux. Personne, durant la nuit, n'avait remarqué quoi que ce soit...

_________________
"Quel que soit le souci que ta jeunesse endure,
Laisse-la s'élargir, cette sainte blessure
Que les noirs séraphins t'ont faite au fond du cœur :
Rien ne nous rend si grands qu'une grande douleur.
Mais, pour en être atteint, ne crois pas, ô poète,
Que ta voix ici-bas doive rester muette.
Les plus désespérés sont les chants les plus beaux,
Et j'en sais d'immortels qui sont de purs sanglots. "

A. de Musset, La Nuit de Mai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarkas Farkassal
Nouveau-né Ravnican
Nouveau-né Ravnican
avatar

Nombre de messages : 46
Age : 28
Localisation : En tête de meute
Date d'inscription : 11/11/2009

Feuille de personnage
Niveau: 2
Points d'Expérience.:
128/200  (128/200)
Zinos (argent):
5050/10000  (5050/10000)

MessageSujet: Re: Un Manoir presque abandonné [Terminé]   Mer 23 Juin 2010 - 4:08

Le jeune se releva rapidement. Il écarta le géant Gruul gentiment de son bras pour se diriger vers la tête. Beaucoup de questions lui traversait l'esprit. Comment cela avait il put arriver? Est ce que le frère d'Hald s'en était sorti? Ont il réussi à éliminer la menace? Si non, elle pourrait devenir un danger pour leur groupe par la suite. Sarkas ne put s'empêcher de regarder le géant qui éprouvait une certaine inquiétude. Les traits de son visage en étaient révélateurs. Depuis le départ de son frère Hald semblait soucieux bien que Gruul un lien existe entre eux... Le lien du sang.

" T'en fais pas, il est bien plus coriace que ces Golgaries, je suis sur qu'il s'en ai sorti.Encore un de moins... Personne n'a rien vu? Hald n'était-ce pas ton tour de garde? Tu n'as rien remarqué de particulier?"

Le cerveau de Sarkas fonctionnait à plein régime en cet instant, cherchant une solution logique à tout cela. Mais la tête lui donnait déjà des indices. Il tourna le regard vers Boreális qui le rejoint aussitôt.

" Bien, par déduction, si la tête dégouline encore de sang, c'est que ce crime reste assez récent. Qui dit récent, dit qu'il n'a pas été commis très loin d'ici, si mes théories sont justes. Arrêtez moi si je me trompe... Boreális devrait être en mesure avec son flaire de retrouver l'autre groupe. Si nous avons une chance de les sauver, on peut essayer. Nous serons plus nombreux et auront une chance plus importante face aux combats futurs. J'en arrive aux explications qui motive mon idée. L'expression sur son visage m'amène à deux hypothèses. La première d'entre elle est qu'ils ont vu exactement ce qu'il c'est passé. Croyez moi pour qu'un chasseur Golgarie soit aussi terrifié, la chose qu'ils ont vu devait être immense, ou vraiment effroyable. Ils sont pourtant habitués à en voir... La deuxième serait l'inverse, qu'ils aient été pris par surprise. Mais ne sachant pas ce qui a put causer cela... Ce serait vraiment imprudent. Le choix à la majorité, soit nous allons les aider, soit nous poursuivons... Je vote pour l'aide... Et vous?"

Sachant pertinemment le danger qui pouvait se trouver là bas, Sarkas se refusait à laisser des personnes mourir inutilement. Il balaya la pièce du regard. Ses yeux ne laissait paraître aucune peur. Il se rangerait du coté de la majorité. Partir seul serait le meilleur moyen de mourir. Il caressait l'immense créature à ses côtés, sa fourrure blanche émettant un contraste important avec le reste de la pièce. Son regard de glace se posa tour à tour sur chacune des personnes présentes. Qu'allaient être leur choix?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade Lyvaenya
Orzhov déchue
Orzhov déchue
avatar

Nombre de messages : 442
Localisation : Où veux-tu que je sois, telle est la question...
Date d'inscription : 18/04/2009

Feuille de personnage
Niveau: 3
Points d'Expérience.:
283/300  (283/300)
Zinos (argent):
104/1000  (104/1000)

MessageSujet: Re: Un Manoir presque abandonné [Terminé]   Jeu 24 Juin 2010 - 0:55

jade ne prêta pas réellement attention à quiconque en se relevant. Ses yeux étaient encore embués. Elle n'avait pas été attentive au discours de Sarkas. Elle ramassa sa cape en ouvrant des yeux étonnés, et murmura un léger merci. Elle la déplia, et la remit prestement sous ses épaules, avant de refaire tomber la grand capuche sur ses mèches blondes récalcitrantes. La guerrière n'avait pas l'esprit à grand chose, et elle ne sursauta même pas en tournant sa tête vers celle de la golgari. mais elle n'y prêta pas plus attention que les autres éléments du décor. Elle ne sembla même pas reconnaitre son ancienne compagnonne. En réalité, à cet instant, jade paraissait être à tout, sauf au monde. Elle se déplaçait dans un rêve qui paraissait trop laid pour ne pas être réel. Elle avait remis sa capuche par habitude, afin de cacher ses yeux vitreux, d'ordinaire d'un si joli bleu. Jade semblait être là, tout en étant absente. Derrière son regard, on ne distinguait plus qu'un esprit amorphe, comme hypnotisé. Machinalement, elle se dirigea vers un mur, et se rassit. Elle passa ses mains sur son visage, et se frotta les yeux avec insistance. Décidément, elle n'allait pas bien. Il lui fallait se rétablir. Elle le sentait elle même. Elle semblait se détacher de son corps. Comme si elle regardait les autres depuis l'extérieur. Comme si elle était à travers un film. Mais il n'en était rien. Puis elle revint brutalement à la réalité. Cela lui fit l'effet d'une douche froide, et chacun put la voir frissonner. Puis, elle regarda fixement le sol, avant de relever un visage entre la joie, le désespoir et la tristesse vers Silviel. Ses yeux étaient redevenus aussi bleus qu'auparavant. Puis elle ferma les yeux, secoua légèrement la tête, et remit en place sa capuche qui avait légèrement glissé, avant de finalement la laisser tomber sur ses épaules. Elle se releva alors, et remarqua enfin réellement la tête de la golgari. Et cette fois, elle n'y prêta là non plus aucun attention.

"Les faibles meurt, tués par les puissants. Les stupides ne méritent pas mieux. Visiblement, ce groupe semble cumuler ces deux défauts. Je continuerais à avancer."

Ce fut les seuls mots que la femme prononça, d'une voix cassante et horriblement froide, une voix à calmer le plus agité des enfants, une voix à faire frissonner les morts. Elle savait que ses mots étaient durs, que la frère de Hald était présent dans le groupe, et que ce signe signifiait tout, sauf une bonne nouvelle. Mais elle n'en avait que faire. Cette fois, elle était déterminée. Une humeur froide et déterminée s'était emparée d'elle. Son regard était dur, ses traits s'étaient crispés, et la guerrière semblait prête à en découdre, déterminée à en finir.
Elle se remit alors en marche vers la porte, d'un pas assuré, balayant d'un revers de main la cape qui venait encore s'amuser à rester entre ses jambes, et elle passa sans mot dire entre les autres, se dirigeant vers la porte de sortie.

_________________
Après la nuit
Avant le jour
Et à travers les roselières

Après la nuit
Avant le jour
J'irai chercher les hautes lumières
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silviel, la chantresse
Chantresse
Chantresse
avatar

Nombre de messages : 425
Age : 22
Localisation : dans les jardins selesnyans
Date d'inscription : 24/05/2008

Feuille de personnage
Niveau: 4
Points d'Expérience.:
331/500  (331/500)
Zinos (argent):
5161/10000  (5161/10000)

MessageSujet: Re: Un Manoir presque abandonné [Terminé]   Lun 28 Juin 2010 - 0:23

"Mon frère... Mon frère était avec elle..." Hald s'était assis, tenant sa tête entre ses mains, une expression d'horreur incrédule sur le visage. L'impressionnant et solide géant semblait réduit à néant, dévasté. Il restait là, immobile, tandis que tous les autres rejoignaient lentement Jade, mis à part Sarkas, Illith à leur tête.

Silviel était déchirée. Elle mourrait d'envie d'aller aider les potentiels survivants, et la douleur du Gruul était comme une corde qui la tirait dans cette direction. Mais une force plus grande encore la contraignait. Le visage égaré de Jade, sa voix l'appelant. Elle ne pouvait la laisser. Et la guerrière avait raison. Il fallait neutraliser cet homme. Au plus vite. Toutefois, elle ne rejoint pas immédiatement son amie. Elle se pencha sur le géant à la barbe blonde, réfrénant son appréhension, et posa, avec un effort immense, une main sur son bras. Sa souffrance trouvait un écho dans celle de la Selesnyane, en cet instant, elle se sentait proche du barbare. Même fêlure de l'âme que creuse la perte, même insoutenable douleur menant presque à la folie. Elle lui glissa ces quelques mots à l'oreille, avec une douceur et une compassion immenses :

"Relevez-vous. Votre frère n'est peut-être pas mort, mais le meilleur moyen de le sauver s'il est encore en vie, c'est d'empêcher ce fou de nuire. Venez avec nous, je vous en prie..."

Le Gruul leva vers elle des yeux égarés, ne semblant pas comprendre ce qu'elle disait. Puis il se releva lentement, saisit sa hache, et alla se placer aux côtés de Jade, une lueur implacable dans le regard.

"Je vous suis. On va se le faire, ce salaud."


"Alors dans ce cas, allons-y," ajouta Jade, une force insoupçonné dans la voie, alors qu'elle poussait avec vigueur les battants de la porte devant elle.

_________________
"Quel que soit le souci que ta jeunesse endure,
Laisse-la s'élargir, cette sainte blessure
Que les noirs séraphins t'ont faite au fond du cœur :
Rien ne nous rend si grands qu'une grande douleur.
Mais, pour en être atteint, ne crois pas, ô poète,
Que ta voix ici-bas doive rester muette.
Les plus désespérés sont les chants les plus beaux,
Et j'en sais d'immortels qui sont de purs sanglots. "

A. de Musset, La Nuit de Mai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konokha
Nouveau-né Ravnican
Nouveau-né Ravnican
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 25
Localisation : Derrière toi au moment où tu ne t'y attendra pas..
Date d'inscription : 09/02/2009

Feuille de personnage
Niveau: 2
Points d'Expérience.:
156/200  (156/200)
Zinos (argent):
125/1000  (125/1000)

MessageSujet: Re: Un Manoir presque abandonné [Terminé]   Lun 28 Juin 2010 - 22:04

Cela faisait de nombreuses minutes, de très longues minutes que Konokha marchait. On aurait même pu dire que cela faisait plus d'une, voire deux heures, il n'en avait pas conscience et ne se doutait pas de ce qui se passait dans d'autres endroits.

Il n'avait eu que cesse de tourner en rond...enfin c'est ce qu'il émettait comme supposition. Les couloirs qu'il longeait n'offraient qu'une possibilité, pas de croisements. Pas de choix donc. Il était agacé car il avait quand même su remarqué quelques détails qui le confortaient dans l'idée qu'il ne faisait à chaque fois que de repasser par le même chemin.

Au moins une chose était sûre : il n'allait pas mourir en faisant ça, et prenait visiblement le moins de risque possible. Mais que faire ? Depuis qu'il était parti à la recherche d'une solution pour le reste du groupe il n'avait rien trouvé et se demandait d'ailleurs si ces "partenaires" étaient toujours en vie....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Douceur, la Cinquième
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Nombre de messages : 168
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Un Manoir presque abandonné [Terminé]   Ven 23 Juil 2010 - 16:17

Le groupe sentit un vent glacé sortir de l'ouverture, se glisser autour d'eux, déclenchant des frissons violents qui les firent trembler comme des feuilles mortes. La pièce dans laquelle ils s'apprêtaient à pénétrer était totalement plongée dans les ténèbres, des ténèbres si opaques qu'elles en semblaient matérielles, palpables, mouvantes, vivantes. Elles semblaient tâter le montant de la porte dans le désir de s'échapper, de tout coloniser, recouvrir, phagocyter.

---------- Szerak

Il continuait à marcher, tournant plus ou moins au hasard dans les corridors étroits, et toujours aussi sombres. Il marchait depuis des heures, lorsque soudain, il entendit d'étranges bruits de machine, provenant de plus loin dans le couloir qu'il arpentait à présent. De temps en temps, ils semblaient interrompus par un hurlement lointain et bref, avant de reprendre de plus belle...

--------- Konokha

Konokha ouvrit les yeux brusquement. Il ne savait plus où il était,; ce qu'il y faisait. La mémoire revint peu à peu, les souvenirs encore un peu flou s'assemblant comme un puzzle mental. Le Manoir, puis le passage secret... Et après, plus rien. Le vide plus que total. Il n'avait aucun souvenir de s'être endormi, ou d'avoir perdu connaissance d'une manière ou d'une autre. Il releva la tête et sentit alors que ses membres étaient attachés. Il était allongé, bloqué, immobilisé par d'étranges câbles bleus et rouges. Autour de lui, de complexes structures en verre s'élevaient, à la fois fonctionnelles et gracieuses. Dans leurs tuyaux, des liquides colorés tourbillonnaient à des vitesses difficiles à suivre, ou encore glissaient lentement, aussi épais que de la mélasse. Une odeur de menthe fraîche, incongrue, parfumait l'air ambiant. Brusquement, les filins le retenant se tendirent, puis se rétractèrent dans un bruit d'aspiration.

_________________
"Mort à quiconque ne se courbe point." Sacher-Masoch, La Tsarine Noire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Szerak
Apprenti lobotomiste
Apprenti lobotomiste
avatar

Nombre de messages : 280
Date d'inscription : 12/02/2008

Feuille de personnage
Niveau: 4
Points d'Expérience.:
356/500  (356/500)
Zinos (argent):
123/1000  (123/1000)

MessageSujet: Re: Un Manoir presque abandonné [Terminé]   Mer 4 Aoû 2010 - 10:58

Le Dimir s'arrêta net, suite aux bruits lointains qu'il perçut. Que cela pouvait-il bien être ? Une salle de torture ? Probablement. Ou peut-être un laboratoire ? Possible. Ou tout simplement une salle de machines qui a échappé au contrôle de son propriétaire ? Envisageable. Tout comme toutes sortes de suppositions. Mais la vérité restait lointaine. Le doute régnait en maître dans ce couloir sombre, éclairé par le mana du lobotomiste. Une seule chose était certaine : quelqu'un semblait souffrir. Ou pire, venait de mourir. Et cette personne pouvait être un parfait inconnu, un compagnon de quête, ou ce fou (admettant l'hypothèse d'un dysfonctionnement d'une machine). En tout cas, les possibilités pour que ce dernier soit de toute façon dans cette pièce sont grandes. À moins que les machines ne marchant par pièges, ou que qu'elles ne soient contrôlés à distance, il doit forcément y avoir une deuxième personne dans cette pièce. Et cette personne est soit le fou en personne, soit un acolyte de ce dernier.

* Cet homme peut bien être accompagné par d'autres personnes, qu'elles soient soumises ou non. J'espère pas, car si c'est le cas, nous voilà dans de beaux draps... l'un d'entre nous pourrait même être un traître... *


Après toutes ces réflexions, une conclusion apparut. La présence de machines devraient pouvoir permettre la dissimulation. Donc une infiltration discrète dans la pièce. Diminuant la luminosité de son mana, Szerak brandit sa dague, se mit en position défensive et avança à pas lent et silencieux vers la pièce. Il longeait le mur, tout en se préparant à devoir affronter le pire. En effet, il n'avait pas songé qu'il puisse y avoir plus d'une personne dans cette salle qui s'attaqua au producteur de ces hurlements. L'attention devait décupler et la discrétion tout autant. Se faire tuer maintenant aussi stupidement serait une mort des plus déshonorante...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Douleur, Le Quatrième
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Nombre de messages : 306
Localisation : Là où on ne peut me trouver, en train de décider de votre destin.
Date d'inscription : 18/05/2008

MessageSujet: Re: Un Manoir presque abandonné [Terminé]   Ven 3 Juin 2016 - 11:41

Trois jours après, le petit groupe ressortit du manoir. A sa tête se tenait Jade, couverte de sang — comme à son habitude. Derrière se tenait Silviel, visiblement encore amochée. Elle descendirent les marches prestement, et se retournèrent pour regarder ou en était les autres. Un Sarkas boitillant en ressortit, un Szerak complètement froid, un Konokha déconnecté du monde, ou encore une Azorius visiblement perturbée par ce qu'elle venait de voir à l'intérieur. Tous les autres étaient morts. Les Golgari n'avaient pas survécu, les Gruul non plus. Illith, elle qi s'était improvisée meneuse et avait tenté une scission au sein du groupe, s'était finalement retrouvée en deux morceaux, sa tête roulant à plusieurs mètres de son corps.

Jade avait récupéré sa gemme sans qu'aucune opposition ne lui ait été opposé. L'ancien avait été tué de sa main, et elle avait failli y laisser sa vie. Non armée, elle lui avait arraché la langue de ses propres mains. Cela avait suffi pour l'achever. La chantresse s'était révélée étonnement utile, sachant prévenir les blessures tout en opposant une force de frappe aux srânes qui grouillaient dans le bâtiment. Konokha comme Szerak ne parlèrent jamais de ce qu'ils purent voir dans ce bâtiment, et partirent immédiatement après être sortis, sans demander leur reste. Même la fortune ne les intéressait pas.
Sarkas resta aux côtés de Jade, qui finit par se retourner vers lui, et le remercia doucement.


"Puissions-nous nous revoir en des jours meilleurs," murmura la femme, avant de serrer Silviel dans ses bras, et de partir d'un pas décidé, en ramenant sur sa tête sa capuche maintenant déchirée de toute part. Elle vint chercher le contact de la pierre dans sa poche, et trouva la chaleur tiède de celle-ci réconfortante.

L'Azorius de son côté, était décidé à refuser l'argent, et pour cause : elle était bien décidé à traîner en procès les instigateurs de tout cela. Impossible pour elle de laisser passer ça. Leur employeur leur avait menti sur toute la ligne, et elle ne comptait pas laisser son affront ainsi bafoué. Elle demanda à Silviel et Sarkas de témoigner en sa faveur, qui acquiescèrent, avant de rattraper une Jade qui lui adressa un sourire triste en refusant. Butée, l'Azorius insista, et Jade prit sur elle tant bien que mal.

Enfin, un personnage finit finalement par arriver auprès de Silviel et de Sarkas. Le même personnage que celui qui avait accompagné leur employeur, une bourse pleine d'or à sa ceinture. Il la jeta aux deux Selesnyens, leur adressa des salutations de politesse, puis prit congé d'eux. Chacun se répartit la moitié de la prime, puis s'en alla d'un pas lourd, accablé par tant de pertes et d'épreuves accumulées. Silviel se mit en tête de retrouver Jade : elle avait quelques questions à lui poser. Sarkas quant à lui enfourcha Boréalis, et lui intima de retourner dans ses quartiers de Vitu-Ghazi. Son rétablissement serait plus court dans ses quartiers.


[HRP :]
Silviel : 37 xp, 5000 or
Jade : 65 xp, 0 or, un cristal
Konokha : 32 xp, 0 or
Szerak : 52 px, 0 or
Sarkas : 68 xp, 5000 or

_________________
Un jour, toujours...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minyador.forumpro.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un Manoir presque abandonné [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un Manoir presque abandonné [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 Sujets similaires
-
» Sur une plage presque abandonné
» Studieuse réunion, ou presque [James] -- Terminé
» Chasse aux trésors dans un vieux Manoir abandonné [Jared]
» Un dîner presque parfait
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic The Gathering-Jdr :: Quêtes/Scénarios :: Quêtes-
Sauter vers: