Magic The Gathering-Jdr

Jeu de rôles inspiré du jeu de cartes
 
AccueilPortailFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un assassinat sur commande [En cours]

Aller en bas 
AuteurMessage
Justice, le Deuxième
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Nombre de messages : 485
Age : 33
Localisation : Partout et nulle part
Date d'inscription : 14/01/2008

Feuille de personnage
Niveau: 100
Points d'Expérience.:
150000/100000  (150000/100000)
Zinos (argent):
1000000/1000000  (1000000/1000000)

MessageSujet: Un assassinat sur commande [En cours]   Dim 12 Déc 2010 - 21:32

Ce matin, j’ai reçu une lettre.
Pas une lettre de commande, comme j’en reçois régulièrement. Enfin, pas de commande d’équipement militaire, du moins.
Elle commençait de manière fort mystérieuse. Si je me souviens bien, c’était quelque chose comme « Je m’adresse à vous – non, pas vous, l’autre. »
Oui, c’était tout sauf banal.
Mais l’autre partie de moi-même, celle qui demeure cachée, celle qui doit le demeurer, avait compris.
À présent, je suis assis sur ce banc sous une pluie fine, en attendant la venue de cette personne, à l’abri relatif de ce porche ruisselant. Le soir s’était glissé sur la cité, et les lumipostes avaient été allumés, tentant de dissiper de leurs pâles lueurs l’aveuglement de la brume qui montait des profondeurs de la Citerraine. En vain, fallait-il croire, et les passants de la rue Avienol filaient rapidement devant l’autre moi-même, la capuche remontée afin de tenter d’échapper à cette humidité insidieuse.
Deux gamins passèrent en courant, éclaboussant l’étal d’un gros marchand vêtu de soie en sautant de flaque en flaque. Le poussah les invectiva, mais les deux garnements s’échappèrent en riant, et le calme retomba. Les lumières des étals encore ouverts donnaient un air moins triste à la grisaille de la soirée, mais les marchands n’avaient plus cette joyeuse répartie qu’ils ont quand un ciel limpide apparaît entre immeubles. La rue restait néanmoins très passante, et le resterait très certainement toute la nuit, comme elle le faisait depuis que le marché central s’était étendu jusqu’à cette rue.
Non loin, un clocher sonna, et bientôt la cacophonie des nombreux carillons de la cité retentit, sonnant la neuvième heure. C’était à cette heure qu’Il m’avait donné rendez-vous, et l’autre moi espérait qu’Il ne tarderait plus, car la gouttière moisie qui récoltait les eaux du toit de la boutique fermée du fleuriste devant laquelle Il m’avait donné rendez-vous fuyait, et j’avais les pieds dans une flaque.
Je m’étais demandé pourquoi Il avait désiré avec tant d’insistance que je sois à cet endroit précis de la rue, alors que juste en face, il y avait un bar chaleureux, où entraient et sortaient mille personnes avec lesquelles j’aurais aimé faire connaissance.
Mais mon reflet ne m’avait pas laissé faire. Si Il voulait nous voir ici, c’est ici que nous serions, et tant pis pour les salles chauffées de chez Stanlov.
Fort heureusement, je n’aurais pas à attendre longtemps. Il arrivait. Cette personne couverte d’une longue houppelande brune, louvoyant entre les petites mares qui se vidaient dans les rigoles des caniveaux, ce ne pouvait être que lui. Comment je pouvais le savoir ? Il est vrai qu’il ne se différenciait guère de tous ces passants qui tentaient d’échapper à la pluie. Mais l’autre part de moi l’avait senti, l’appel de l’inconnu qui entourait la personne qui venait à présent vers moi, et semblait l’apprécier.
Il s’arrêta devant moi, et eut un sourire.


« Vous m’attendiez ici ? Vous avez un grand sens du devoir, » fit-il. « J’apprécie beaucoup cela. Mais il serait dommage que nous attrapions froid en restant sous cette arcade, venez, je vous paye à boire. »

Avec une pensée de reproche envers mon alter ego, je le suivis dans la taverne joyeuse qui me faisait de l’œil depuis mon arrivée.
Aussitôt entré, je me sentis plus à mon aise. Il faisait chaud, c’était bien éclairé par de nombreux lumignons disposés de part et d’autre de grandes cheminées où brûlait un feu d’enfer. Un orchestre jouait des airs joyeux sur une scène surélevée au fond de la salle. Des serveurs en livrée faisaient la navette entre les tables cirées et le comptoir où un tenancier bedonnant remplissait des chopes à une vitesse incroyablement élevée.
Une table venant de se libérer au milieu de la pièce, Il me fit signe de m’y asseoir, et je pus mieux distinguer son visage alors qu’il relevait le capuchon de sa veste. Entre deux âges, il avait un visage très banal mais on sentait en lui une énergie et une volonté hors du commun. Il avait des favoris et un petit bouc. Ses yeux étaient bruns comme ses cheveux qu’il portait longs et réunis en une tresse. Ses pommettes hautes et ses oreilles légèrement pointues dénotaient ses origines au moins partiellement elfiques.
Un serveur passa et prit notre commande – moi, une bière typique des brasseurs du pôle nord-ouest, lui un verre de bumbat – puis il se tourna à nouveau vers moi.


« Mon maître cherche à retrouver deux de ses amis. Je sais que vous êtes un expert dans ce domaine, aussi il souhaiterait que vous vous en occupiez. »

Il avait légèrement accentué ce dernier mot, et mon compagnon de toujours comprit la signification des mots cachés.

« Peut-être sont-ils ensemble, peut-être voyagent-ils séparément. Une jeune semi-elfe répondant au nom d’Anya, aux cheveux bruns très sombres, avec un grain de beauté sur la joue gauche et quelques taches de rousseur, et un jeune homme au teint cadavérique nommé Kinay, aux cheveux longs et aux yeux noirs. Tous deux font partie de la guilde Golgari, mais on les voit fréquemment à la surface avec des vêtements de qualité, plus proches de ceux que portent les Orzhov ou les riches sans-guildes. »

Les traits de mon interlocuteur s’étaient tirés.

« Mon maître aimerait beaucoup que vous les retrouviez. Il est capable d’offrir beaucoup à quelqu’un qui pourrait se charger de cette difficile besogne pour lui. »

Mon reflet acquiesça.

« Un premier acompte vous sera versé demain à la banque. Vous pourrez constater qu’il sera suffisamment confortable pour vos besoins. Autant vous sera versé pour chacun d’entre eux que vous retrouverez. »

[Hrp :] Le destinataire de cette quête se reconnaîtra... [/Hrp]

_________________
Exclamation Attention, MJ méchant. Exclamation
Tableau de chasse : Rahinov, Hellebron, Rennac, Johann, Le Tueur Inconnu
Prends garde, Invité, tu pourrais être ma prochaine victime !

itchingsmile itchingsmile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Foenix
Armurier Orzhov
Armurier Orzhov
avatar

Nombre de messages : 94
Date d'inscription : 06/12/2010

Feuille de personnage
Niveau: 1
Points d'Expérience.:
33/100  (33/100)
Zinos (argent):
123/1000  (123/1000)

MessageSujet: Re: Un assassinat sur commande [En cours]   Dim 12 Déc 2010 - 22:55

Dès qu'il entra dans la taverne de Stanlov, l'assassin balaya la salle du regard. Les typiques clients d'une taverne étaient réunis : les vieillards du quartier qui racontent leur vie passée, soulignant à quel point le "bon vieux temps" était meilleur de cette nouvelle génération décadente ; les amis de toujours, qui se réunissent dans la même taverne, qui rigolent, qui séduisent les femmes avec un échec toujours au rendez-vous ; et il y avait aussi les... "entretiens d'embauche". Masque de Lune put apercevoir deux hommes encapuchonnés à deux tables différentes, qui discutaient chacun avec ce qui semblait être un homme politique, ou tout du moins un noble. Il n'était donc pas le seul à recevoir du travail, visiblement. Puis, il s'assit avec son "employeur". Ils commandèrent, puis furent servis. Foenix ne put que remarquer que ce fut une belle servante aux longs cheveux noirs qui apporta leur boisson.

* La lune est entourée par tant d'étoiles, mais elle doit envier les hommes, d'être si proche de vos beaux yeux ! Puis-je vous demander votre nom ? *

L'assassin parvint à tenir son alter-ego à carreaux. Ils étaient ici pour le travail, et non pas pour s'amuser. Le travail, justement, venait de leur être décrit. Deux Golgari, se promenant hors de la citerraine et portant un accoutrement aisé... L'assassin avait plusieurs questions à poser, mais il mit d'abord de l'ordre dans ses pensées. De plus, il avait une petite chose à mettre au clair, tout d'abord.

« Très bien, j'accepte de m'occuper de ces deux personnes. Mais avant cela, j'aimerais que vous référeriez un message à votre maître. Comme tout assassin, je m'informerez sur ces deux Golgari avant de tenter quoi que ce soit. Et comme tout homme d'affaire, je sais doser la valeur de l'or. Par conséquent, j'exigerai plus si mes... clients, étaient des mages ou des habiles combattant, que s'ils n'étaient que des marchands de tapis. »

Il attendit quelque secondes, une fois finit, le temps que son interlocuteur puisse mettre de l'ordre dans ces paroles. Il portait toujours sa capuche, ce qui empêchait à celui-ci de le voir dans les yeux. Mais son regard était imaginable : ferme et exigeant. Dès qu'il estima que l'attendre était suffisante, il posa ses avant-bras sur la table et s'approcha de quelques centimètre à son employeur.

« Ensuite, puisque vous êtes là, autant commencer les recherches par vous. Que savez-vous de cette Anya et de ce Kinay ? Savez-vous à quelles familles appartiennent-ils ? S'ils sont habillés d'une façon si proche à la noblesse, ils doivent probablement avoir des contacts dans cette tranche de la société. En savez-vous la moindre chose sur ces contacts ? Il me faut le plus de noms possibles pour commencer mes recherches. Enfin, si je pouvais avoir un portrait ou une exquise, histoire d'avoir une idée plus concrète de leur visage, ce ne serait guère de refus. C'est toujours mieux qu'une rapide description... »

Il termina son interrogatoire en sirotant sa bière. Foenix l'aprécia, c'était sa favorite. Quand à l'Autre, pour lui une boisson valait l'autre. Il ne faisait aucune différence entre boire un verre de bière ou un verre d'eau. Tout en savourant, ou pas, sa boisson, il pensait à ce que lui dit son interlocuteur tout à l'heure au sujet de ses futurs cibles. Surtout sur l'homme...

* Un jeune homme au teint cadavérique, qu'il a dit... Les Golgari ont une certaine affinité pour la nécromancie, parait-il. Et ce jeune Kinay était un cadavre ambulant ? Comment tue-t-on un mort ? Je serais dans de beaux draps, si c'était effectivement le cas... *

Il continuait de siroter sa bière, tout en regardant et étudiant les autres clients de la taverne, se tenant derrière le dos son employeur. Il y a tant de choses à découvrir sur les hommes, dans une modeste taverne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justice, le Deuxième
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Nombre de messages : 485
Age : 33
Localisation : Partout et nulle part
Date d'inscription : 14/01/2008

Feuille de personnage
Niveau: 100
Points d'Expérience.:
150000/100000  (150000/100000)
Zinos (argent):
1000000/1000000  (1000000/1000000)

MessageSujet: Re: Un assassinat sur commande [En cours]   Lun 13 Déc 2010 - 13:58

Il me fixa un instant du regard avant de répondre. Ses yeux d’elfe étaient perçants, et je suppose qu’il parvint à distinguer les traits de mon visage. Qu’importe, vu que dès les premiers mots de la lettre, il était clair que j’étais identifié. Mais ses yeux inquisiteurs me gênèrent un bref instant.

« Je pense que vous trouverez le montant suffisamment confortable pour rembourser même les menaces causées par de puissants mages. Mon maître se soucie peu du montant tant que le travail est bien fait. Mais avant de vous en occuper réellement, il vous demande de les localiser et de l’avertir. Pour cette tâche, je ne pense pas que le danger soit trop grand. Et pour cela, il vous fera parvenir toutes les informations dont vous aurez besoin. »

Il me fit glisser une enveloppe scellée sur la table. Je ne pus cependant deviner la réelle identité de l’employeur, qui devait certainement être un puissant personnage, rien que par cet indice. Le sceau n’était en effet que celui de la Guilde des Transactions.

« Elle contient des portraits de Kinay et d’Anya. Celui de Kinay est précis, ayant été réalisé par un bon peintre à l’époque où celui-ci vivait dans le quartier Orzhov, chez les Eliev. »

Je haussai les sourcils. Les Eliev étaient une famille apparentée aux Darkmore, l’une des familles les plus puissantes de la guilde. Si m’occuper de ce Kinay impliquait s’attirer l’inimitié de ces familles, autant refuser tout de suite. Ma crispation dut se remarquer, car il ajouta rapidement :

« Je tiens tout de suite à vous rassurer, votre employeur prend sur lui l’entière responsabilité de la chose. Si jamais malheur il arrivait à l’un ou l’autre de ces personnes, il vous protègera. »

Il me montra à nouveau l’enveloppe.

« L’autre dessin représente Anya. Il a été réalisé à partir de descriptions, et n’est donc peut-être pas aussi précis, mais pourra vous servir de base pour vos recherches. Mon maître ne m’en a pas dit beaucoup plus sur elle, excepté le fait qu’il est probable que vous la trouviez en la compagnie de Kinay. Tout ce que je peux vous dire, c’est que ses vêtements sont plus simples, mais néanmoins travaillés avec soin. Ils ont néanmoins quelques caractéristiques, dont certains points de couture, qui laissent à penser qu’ils ont été créés par quelqu’un de la guilde Orzhov. C’est tout ce que mon maître m’a dit sur eux. »

_________________
Exclamation Attention, MJ méchant. Exclamation
Tableau de chasse : Rahinov, Hellebron, Rennac, Johann, Le Tueur Inconnu
Prends garde, Invité, tu pourrais être ma prochaine victime !

itchingsmile itchingsmile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Foenix
Armurier Orzhov
Armurier Orzhov
avatar

Nombre de messages : 94
Date d'inscription : 06/12/2010

Feuille de personnage
Niveau: 1
Points d'Expérience.:
33/100  (33/100)
Zinos (argent):
123/1000  (123/1000)

MessageSujet: Re: Un assassinat sur commande [En cours]   Lun 13 Déc 2010 - 19:01

L'assassin prit l'enveloppe et la rangea dans la poche interne de son manteau. Il écouta attentivement son commanditaire, prenant des notes qu'il écrivait soigneusement dans son esprit. Finalement, il n'avait pas à aller chercher des informations bien loin. Une première piste se cacherait dans la demeure des Eliev. S'il y a vécu, sans doute que des esclaves pourrait lui en dire plus au sujet de ce Kinay. Et peut-être même aussi concernant la fille, qui semblerait-il devait accompagner le Golgari souvent, d'après ce que disait son employeur. Une deuxième piste envisageable, pourrait être un tailleur. Quoique, cela ne serait qu'une alternative optionnelle. Trouver le bon artisan qui tailla son habit à cette Anya (en supposant que c'est effectivement l'oeuvre d'un tailleur !) ne sera pas aisé, et aucun marchand ne se souvient de tous ses clients, à moins que celui-ci ne fut marquant. Pour commencer, il se concentrera sur les témoignages d'un esclaves des Eliav.
Lorsqu'il finit de tout noter sur son calepin mental, il releva la tête et s'adressa à son commanditaire avec un ton empli d'indifférence et vide de toute émotion.


« Ces informations me sont plus que suffisantes. Je peux commencer mes recherches sur des bases solides. Je vous tiendrez informés, vous et votre maître, à la moindre nouvelle. Et dites lui de ne pas s'inquiéter ; le travail sera bien fait. »

C'est sur ces mots et après avoir finit sa bière d'une seule gorgée qu'il prit congé de son commanditaire. Il se leva et se dirigea vers la sortie d'un pas silencieux. On aurait cru de voir un fantôme qui se promène. Pas un bruit n'était produit lorsque ses bottes étaient en contact avec le plancher. Pas de le moindre grincement, pas le moindre tapement, rien. Son regard se dirigea vers la jeune servante, qui venait d’apporter une bière au petit groupe d'amis d'enfance. L'un d'entre eux lui tapa le derrière ; sa réponse fut une gifle sur la joue qui résonna dans la salle. Puis, elle sembla tourner le regard vers Masque de Lune. Foenix sourit et lui adressa un clin d'oeil. Lui, par contre, ne bougeait pas. Il continuait de marcher, sans un bruit, le regard perdu sous la capuche. Il ouvrit enfin la porte de la taverne et se retrouva dans la rue. Il pleuvait toujours, mais il n'y fit même pas attention. Il n'avait qu'une seule chose à l'esprit : prochain arrêt, la demeure des Eliav.

[HRP]Je continue la quête dans ce topic, ou j'en crée un nouveau dans une autre partie ?[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justice, le Deuxième
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Nombre de messages : 485
Age : 33
Localisation : Partout et nulle part
Date d'inscription : 14/01/2008

Feuille de personnage
Niveau: 100
Points d'Expérience.:
150000/100000  (150000/100000)
Zinos (argent):
1000000/1000000  (1000000/1000000)

MessageSujet: Re: Un assassinat sur commande [En cours]   Lun 13 Déc 2010 - 20:27

[Hrp :] Lien vers la suite : ici [/Hrp]

_________________
Exclamation Attention, MJ méchant. Exclamation
Tableau de chasse : Rahinov, Hellebron, Rennac, Johann, Le Tueur Inconnu
Prends garde, Invité, tu pourrais être ma prochaine victime !

itchingsmile itchingsmile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un assassinat sur commande [En cours]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un assassinat sur commande [En cours]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Commande Emily (En cours)
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic The Gathering-Jdr :: Quêtes/Scénarios :: Quêtes-
Sauter vers: