Magic The Gathering-Jdr

Jeu de rôles inspiré du jeu de cartes
 
AccueilPortailFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Retour [Année 10032]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jade Lyvaenya
Orzhov déchue
Orzhov déchue
avatar

Nombre de messages : 442
Localisation : Où veux-tu que je sois, telle est la question...
Date d'inscription : 18/04/2009

Feuille de personnage
Niveau: 3
Points d'Expérience.:
283/300  (283/300)
Zinos (argent):
104/1000  (104/1000)

MessageSujet: Le Retour [Année 10032]   Mar 7 Aoû 2012 - 23:58

Déjà midi au soleil. Déjà midi. Le rendez-vous était fixé à 11 heures 55. Malavyk avait déjà 5 minutes de retard. Et les dieux seuls savaient si Jade avaient horreur des gens en retard. Trois longues minutes s'écoulèrent. Jade faisait les pas. Juché sur ses hauts talons fins comme des aiguilles, l'ancienne Gruul mesurait facilement son mètre 75. Chacun de ses pas résonnait dans la rue très peu fréquenté : quelques perturbateurs étaient venus la déranger quelques instants plus tôt, et leur sang tachait encore ses mains. Cela avait visiblement immédiatement refroidi les autres passants qui avaient eu tôt fait de décamper aussi vite qu'ils le purent. Les Jeks ne l'inquiétaient pas outre mesure. Jamais ils ne s'attaquerait à Saphya Palerchov, la renégate Orzhov maintenant devenu une des plus dangereux d'entre eux. Peu de personnes pouvaient rivaliser avec sa forme physique, même du haut de ses 52 ans, et son influence s'étendaient jusque dans les plus sombres ruelles que Ravnica pouvait porter en son sein. Son nom était murmuré avec crainte et respect parmi les bandits et voleurs de tout poils, et elle entretenait de tels réseaux de prostitution de part et d'autres de la cité-monde que rien ne lui échappait jamais. Excepté la dixième guilde, encore et toujours. Aujourd'hui même, elle doutait encore de son existence. Mais qu'importe, cela n'avait pas d'importance, et Malavyk était en retard. 8 minutes de retard. Intolérable. Elle lui retiendrait une partie de son salaire, pour lui apprendre les bonnes manières. On se comporte de meilleure façon avec une femme de sa trempe tout de même !

« Ma Dame ! Excusez mon retard, mais une affaire pressante m'a retenu en des lieux lointains. Je sais que mon retard est inexcusable, mais je vous en prie, prenez connaissance de ces menues informations que j'ai mis tant de temps à récupérer. Voyez comme ma trop longue attente aura permis ces miracles ! s'exclama le fautif, arrivant dans le dos de la femme, le buste légèrement penché vers l'avant, une main dans le dos, l'autre lui brandissant une enveloppe cachetée à la cire encore chaude.
Il s’agissait d’un petit homme râblé, court sur pattes, paré de vêtement on ne peut plus ordinaires, et au visage joufflu comme celui d’un nouveau nez. Trois double-mentons venaient s’aligner les uns au-dessus des autres et de petits yeux noirs enfoncés dans leurs orbites scrutant la femme.

Alors, cela ne valait-il pas une dizaine de minutes, Ma Dame ? reprit-il de sa voix suave et douce, comme s’il essayait de calmer un animal sauvage et agressif. Comme s’il essayait d’apprivoiser l’Orzhov.
– Soit, cela est fort intéressant et nous aurons tout à loisir d’en discuter à nouveau une fois notre tâche finie aujourd’hui. Mais pour l’heure, nous avons à faire. Et ne tente pas de discuter mes ordres. Aujourd’hui, je serais intransigeante.
– Bien Ma Dame. Je suis votre humble serviteur. »
Jade hocha brièvement la tête et fit volte-face, s’élançant de ses longues enjambées dans les rues de Ravnica au rythme du claquement de ses talons sur le sol. En marchant, sa robe voletait, dévoilant une partie de ses charmes, offrant une charmante vision sur son décolleté plongeant à tous les mâles alentours, qui, elle le savait très bien, avait tendance à se focaliser dessus et détourner leur attention. Surtout depuis qu’elle s’était débrouillés avec des savants Izzets pour qu’ils paraissent près de deux fois plus gros. Ce n’était qu’une illusion, mais au combien efficace face à de jeunes chiots en chaleur pressés d’en découdre avec elle. Elle se rappelait d’un certain nombre de négociations qu’elle avait fini au lit, faisant signer son pacte de sang à sa pauvre victime alors qu’il sentait le plaisir inonder son corps. En y repensant, un sourire traversa son visage, et elle continua sur sa lancée, tournant à droite, puis à gauche, doublant de nombreuses personnes, minotaures et autres hiboux. Certains se retournaient sur son passage. Son accoutrement représentait tout ce qui pouvait exister de fastueux en ce monde, et la richesse des Orzhov et de sa famille ne cessait de transparaitre jusqu’à travers ses manières. Elle avait parfaitement pris jusqu’aux tics Orzhovs, et elle s’en félicitait. Ils ne verraient jamais venir la destruction d’une de leur propre membre. Elle savait que le Conseil Fantôme connaissait parfaitement ses agissements, et les multiples rachats récents ne lui étaient pas inconnus. Elle se demandait seulement s’ils allaient agir, et si oui, s’ils allaient agir assez vite. Son plan était en marche, et rien n’y personne ne pourrait l’arrêter. Si ce n’est la mort.

Quelques dizaines de minutes plus tard, Jade arriva devant un grand bâtiment de près de 5 étages et se planta devant pour le regarder dans toute sa splendeur.

« C’est ici, souffla-t-elle à un Malavyk soufflant et blanchissant en comprenant de quoi il s’agissait.
– Non, ce n’est pas…
– Si. Tais-toi et suis mes instructions. Je reviens aujourd'hui après près de 25 ans d'absence. Et crois-moi, s'ils m'ont oublié, je vais me faire un plaisir de me rappeler à leur courte mémoire. Et la conclusion sera ardente... Burn, baby, burn... And don't forget to cry... » finit-elle un sourire carnassier aux lèvres alors qu'elle s'avançait d'un pas assuré dans la grande demeure aux couleurs de la ville entière. Maintenant qu'elle allait revenir aux commandes, ses ennemis allaient de nouveau apprendre à avoir peur...

_________________
Après la nuit
Avant le jour
Et à travers les roselières

Après la nuit
Avant le jour
J'irai chercher les hautes lumières
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Douceur, la Cinquième
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Nombre de messages : 168
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Le Retour [Année 10032]   Mar 14 Aoû 2012 - 12:30

Ahem... Qu'est-ce que c'est que ça ? Ô.o

_________________
"Mort à quiconque ne se courbe point." Sacher-Masoch, La Tsarine Noire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le Retour [Année 10032]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Spoiler] Le retour de l'année ?
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic The Gathering-Jdr :: HRP :: La grand-place :: Flood (ou la partie qui ne sert à rien)-
Sauter vers: