Magic The Gathering-Jdr

Jeu de rôles inspiré du jeu de cartes
 
AccueilPortailFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cassendre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cassendre.
Femme libre
Femme libre


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 28/07/2016

MessageSujet: Cassendre   Jeu 28 Juil 2016 - 0:49

Cassée. C'est ainsi qu'elle se sentait après sa première nuit de travail. Les nuits suivantes ne furent guère mieux ; chaque nouveau client la brisait un peu plus. Elle regrettait son choix, mais s'était piégée elle-même, et ne pouvait plus retourner en arrière. Alors les années passèrent, son âme s'étiolant à chaque instant.

Elle avait trente ans aujourd'hui. Elle arrivait à maintenir sa beauté presque intacte, grâce aux huiles et aux poudres procurées par l'établissement, mais elle savait qu'elle était fanée, intérieurement. Bientôt, la dégénérescence qui la rongeait de l'intérieur s'emparerait de son corps, et alors plus aucun client ne voudrait d'elle. Quelques pensées en forme de doutes vinrent titiller sa conscience, cherchant à la faire s'inquiéter pour son avenir, s'interroger, envisager des solutions... Elle les chassa, agacée, se concentrant plutôt sur son travail. Les clients sentaient parfois lorsque son esprit divaguait - enfin, ceux qui lui prêtaient attention. La plupart ne s'en souciaient guère, mais elle avait le goût de l'excellence. C'était d'ailleurs la seule chose qui lui restait de son ancienne vie. Elle finit sans effort, laissant l'homme pantelant alors qu'elle transpirait à peine. Ce n'était pourtant pas lui qui avait fourni le plus d'effort.


*Mon bras droit est probablement plus vigoureux que le sien.*

Cette pensée lui arracha un sourire, et elle roula dans le lit avec un ronronnement satisfait. L'homme la contempla une dernière fois d'un air appréciateur, ravi de voir cette femelle se pâmer devant sa virilité comblée. Les femmes étaient toutes les mêmes, face à un homme bien monté tel que lui. Il quitta la pièce fier de lui-même, laissant la catin retourner à ses pensées.
Autrefois, l'arrogance de ces clients l'agaçait. Autrefois, leur brutalité la blessait. Maintenant, elle y était indifférente. Après tout, c'était elle qui l'avait choisi, non ? C'était elle qui avait abandonné le confort, la richesse, l'éducation, pour cette vie de dépravation. C'était elle qui avait renié sa famille pour offrir son corps à n'importe qui. L'amertume l'envahit. Si elle avait su... À l'époque, c'était une jeune fille arrogante. Elle adorait se vautrer dans la luxure, elle adorait charmer, séduire, sentir hommes et femmes se plier à ses désirs, s'abandonner sous ses caresses. Elle aimait vraiment cette domination qu'elle pouvait exercer sur eux. Elle brillait par son esprit, alors, par sa verve, sa langue si habile, quel que soit le domaine. Ses parents tentaient tant bien que mal de contenir ses frasques, mais plus ils cherchaient à la raisonner, plus elle s'entêtait. Vint le jour où elle s'enticha d'une jeune prostituée. Elle était tombée sous le charme de son indolence pendant l'amour, de sa manière si nonchalante de recevoir le plaisir, si sensuelle... Elle était devenue son vice, son péché mignon. Elle ne l'aimait pas, elle l'adorait, et voulait se l'approprier. Comment se faisait-elle appeler, déjà ? Nana. Oui, c'était bien Nana, cette blonde si adorable. Elle paraissait si libre, si maîtresse de son destin... La jeune fille écervelée qu'elle était alors la suivit partout sans hésiter. Pour la posséder, elle abandonna sa famille, et se plongea dans le vice avec volupté. C'était charmant d'abord, aussi plaisant qu'elle se l'était imaginée. Elle travailla de pair avec Nana, séduisant, charmant les personnes comme elle avait toujours eu l'habitude de le faire. Mais c'était encore un jeu, à ce moment-là, elle était libre. Du moins, elle croyait l'être. Sans sa famille pour la soutenir, elle n'eut bientôt plus d'argent. Ce qu'elle faisait avec Nana était parfaitement officieux, les patrons de celle-ci n'étaient pas au courant, et il était de toute évidence hors-de-question qu'elle soit rémunérée pour ça. L'argent ne l'avait du reste jamais intéressée, ce qu'elle aimait, c'était le jeu, l'ivresse, l'interdit ! Elle ne commença à s'en soucier que lorsqu'il vint à manquer. Alors, elle se présenta devant les supérieurs de son amante préférée, et proposa ses services, sûre de leur réponse. Après tout, elle avait déjà fait ses preuves, n'est-ce-pas ? Elle était douée, quelqu'un aurait-il pu le nier ? On lui rit au nez. Non, personne ne voulait d'elle, ils avaient déjà suffisamment de catins à leur services, de vraies professionnelles, pas besoin de s'occuper d'une gamine qui voulait vivre sa vie un peu plus fort. Satisfaire les fantasmes des adolescentes en crise, non merci. Elle insista pourtant, toujours aussi sûre d'elle-même, alors le grand patron intervint, avec un sourire sinistre. Il voudrait bien l'embaucher, si elle faisait ses preuves. Satisfaire de jeunes nobles qui voyaient une femme pour la première fois de leur vie, c'était chose aisée ; il voulait voir comment elle se débrouillerait, face à des clients plus coriaces. Elle accepta, encore convaincue de ses talents. Elle se promit qu'en moins de deux mois, elle aurait fait ses preuves et rejoint Nana.

Cela faisait désormais douze ans. Elle y avait cru, au début. Elle s'était appliquée, malgré la douleur, malgré l'humiliation, malgré la terreur. Elle s'était raccrochée à ce marché avec la force du désespoir, parce qu'elle savait que c'était la seule chose en mesure de la sauver, désormais. Elle n'aurait pu s'enfuir de la maison close où elle avait été envoyée, puisque chaque entrée était surveillée par les gardes du patron, censés s'assurer qu'aucune de leurs filles ne subissaient de mauvais traitements. En réalité, ils n'intervenaient que de manière aléatoire, se contentant de surveiller leurs employées, au cas où il leur serait venu à l'idée de s'échapper ou de voler quoi que ce soit.
Alors elle s'était résignée. Elle avait tout perdu sur un coup de tête, et maintenant elle ne pouvait s'en prendre qu'à elle-même.

*Bon, ressaisis-toi ma fille !*

Elle se releva brusquement, se débarrassant ainsi de ses idées noires. Il ne servait rien de revenir sur le passé, si c'était une chose qu'elle avait appris en ce lieu, c'était bien ça. Elle sortit de l'alcôve qui avait abrité ses ébats et si dirigea vers la salle d'eau, afin de se nettoyer. En chemin, elle passa devant une autre chambrette, de laquelle s'échappaient des pleurs. Elle ralentit et toisa le garde posté devant l'entrée. Puis elle jeta un oeil par la porte entrouverte. Une jeune fille, plus jeune qu'elle à son arrivée ici, se faisait prendre violemment par une homme d'une quarantaine d'années. C'était une nouvelle, elle était apeurée, en état de choc. Vu leur position, elle avait dû refuser une certaine pratique, et son client était passé outre.


– C'est un viol. T'en rends-tu seulement compte ?

La voix avait claqué, à la fois agressive et lasse. Le garde se retourna et haussa les épaules.

– C'est une pute. C'est son boulot. Si elle n'est pas contente, elle n'avait qu'à pas venir.
– Putain mais tu vois bien qu'elle est pas d'accord là, non ? C'est ton boulot d'aller l'aider. T'es là pour nous défendre, tu t'souviens ?
– Écoute mignonne, je vais pas venir à votre rescousse chaque fois que vous chialez un peu. Vous avez choisi votre boulot, maintenant assumez. Puis qu'est-ce que ça peut t'foutre d'abord ? Elle va s'habituer. Maintenant dégage.

Elle resta là un moment, fixant le garde avec agacement. Puis son regard se porta sur la scène qui se déroulait sur le lit. Elle regarda sans bouger les va-et-vients violents, le désespoir de la jeune fille.
*Elle n'est même pas majeure, bordel...*
Immobile, elle se remémora ses premiers clients. Sa propre douleur. Son impuissance. Son désespoir. Et comment tout ça était passé. Le garde avait raison, la nouvelle finirait par s'habituer, de la même manière qu'elle s'était habituée. La colère s'éteint dans son regard. Ce qui se passait dans cette chambre n'était pas ses affaires. Un autre client allait arriver bientôt, et elle  devait se laver. Elle détourna alors le regard et s'éloigna sans remord, laissant un autre bout de son âme s'en aller au vent.

Le lendemain, elle dû s'occuper de la nouvelle. Celle-ci avait récolté quelques vilains hématomes de sa première nuit de service, et il fallait camoufler ça, pour maintenir son attractivité. Alors qu'elle s'évertuait à faire disparaître les bleus sous de la poudre beige, la jeune fille entama la conversation d'un air badin.

– Merci de t'occuper de moi comme ça, c'est très gentil.

Sa voix était douce et fraîche. C'était comme si rien ne s'était passé hier soir. Les filles en ressortaient généralement hébétées, ou terrorisées. Celle-là semblait avoir gardé sa candeur.
– Ce n'est pas de la gentillesse. C'est mon devoir.
– Je te remercie quand même. Tu t'appelles comment ?
Une lueur étrange s'était allumée dans le regard de la jeune fille lorsqu'elle posa cette question, comme si elle attendait quelque chose.
– Cassendre.
Si la nouvelle fut déçue, elle n'en montra rien.
– Moi c'est Héloïse.

Cassendre haussa les épaules, pour marquer son profond désintérêt. Elle n'avait jamais cherché à se lier d'amitié avec ses collègues, et ne comptait pas commencer maintenant. Elle observa toutefois la nouvelle de loin, légèrement étonnée de voir celle-ci parler à toutes les filles sans exception. Puis, comme à son habitude, elle s'en désintéressa. Elle continua de passer devant l'alcôve d'où sortaient régulièrement les pleurs d'Héloïse, sans jamais s'arrêter. La nouvelle qu'une jeunette avait fait son apparition s'était rapidement répandue, car de nombreux clients demandaient ses faveurs, avides de chair fraîche. La maison close où elles travaillaient étaient raisonnablement bien tenue, suffisamment pour que les filles soient traitées avec un minimum de décence, mais pas assez pour qui quiconque se soucie de leur sort. Une fille aussi jeune n'était difficile à trouver dans les quartiers les plus mal famés, mais ici, c'était chose assez rare. Alors, les passions se déchaînèrent sur Héloïse, ne laissant jamais son corps intact - et encore moins son esprit, Cassendre en aurait mis sa main à couper.

Un jour, alors qu'elle passait une nouvelle fois devant la chambrette d'Héloïse, elle entendit plus de bruits qu'à l'accoutumée. Elle haussa un sourcil interrogateur à l'attention du garde qui se tenait dans l'entrée. Bientôt Héloïse perdrait son statut de nouvelle, et il ne serait alors plus tenu de garder la porte de sa chambre, mais pour l'instant, il n'avait d'autre choix que d'entendre les ébats incessants.

– Demande spéciale. Sont plusieurs là-dedans, j'sais pas combien exactement.
Les cris s'intensifièrent, la douleur de la jeune fille clairement identifiable parmi tous les beuglements des clients. Cassendre en aperçut quelques-uns avant de se détourner.
Alors qu'elle finissait sa toilette, elle entendit soudain un juron, et reconnut la voix du garde. Elle sortit, intriguée, juste à temps pour voir les clients d'Héloïse se tirer en courant.
Elle sut ce qu'il s'était passé avant même de voir le corps de la jeune fille, étendue morte. Sa nuque avait été brisée dans un élan trop fougueux. Il n'y avait pas que sa nuque, d'ailleurs. Héloïse ressemblait à un lamentable pantin désarticulé, couvert de plaies et d'hématomes. La position dans laquelle elle était morte était grotesque. Cassendre aurait presque pu en rire, mais elle ressentit tout de même un peu de pitié pour le cadavre étendu à ses pieds.

– T'inquiète, je gère, je vais nettoyer tout ça. Mais la prochaine fois, veille à mieux faire ton job.
Le garde s'en alla, soulagé de ne pas avoir à s'occuper de tout ce bordel, laissant la catin s'en charger. Celle-ci commença par sortir le corps, et le mit dans la salle d'eau, à défaut d'avoir un endroit plus approprié où le mettre. Au passage, elle demanda au garde d'en condamner l'accès pour un temps, afin d'éviter la panique chez les autres prostituées. Puis elle nettoya les tâches de sang, avant de remettre en ordre la petite chambre. Elle avait presque fini, lorsqu'elle trouva les affaires personnelles d'Héloïse. Il n'y avait pas grand-chose, à part un journal intime. Cassendre s'en saisit, et commença à le feuilleter rapidement. Puis sa lecture se ralentit, et les couleurs désertèrent son visage.

"Père et mère me disent qu'elle est partie. Qu'elle nous a abandonnés. Moi, je sais qu'elle reviendra."
"Kélia, Kélia... Pourquoi es-tu partie ? Ça fait trois ans maintenant, tu me manques. Si tu voyais les progrès que j'ai fait ! Dans quelques mois, ce sera mon huitième anniversaire. Tu n'as pas oublié, n'est-ce-pas ? J'espère t'y voir."
"Elle ne reviendra pas. Tant pis, j'irai la chercher."


L'écriture était d'abord fine et tremblante - Héloïse était si jeune !-, puis plus affirmée. Kélia... Un prénom qu'elle avait choisi d'oublier. Il lui rappelait trop de mauvais souvenirs. Avec horreur, Cassendre lut comment Héloïse était partie à sa recherche, comment elle avait recontacté Nana, et suivit sa trace jusqu'à ce bordel. C'était elle qu'elle cherchait. Après douze ans... Elle ne l'avait pas abandonnée.
Cassendre se précipita alors dans la salle où gisait le corps sans vie de sa jeune soeur, et s'aggrippa à elle.

– Désolée, je suis désolée... Je ne savais pas, je te jure que je ne savais pas ! Je ne pouvais pas savoir... Désolée...
Elle sanglota longtemps, le visage enfoui dans les cheveux souillés de sa soeur. Une voix au fond d'elle lui disait que ça n'avait aucune importance, que ça ne faisait aucune différence ; sa soeur ou une autre, l'injustice restait la même. Mais Cassendre sentit son coeur effiloché se déchirer, lorsqu'elle réalisa que sa petite soeur était morte en essayant de la retrouver. Pourtant, elle n'avait que quatre ans lorsqu'elle avait quitté la maison. Elle n'était pas censée naître, d'ailleurs - c'était un petit miracle, une bénédiction pour ses parents, qui se croyaient condamnées à n'avoir qu'une fille unique. Un miracle brisé désormais.

Cassendre finit par se relever. Elle fixa Héloïse un temps infini, gravant son image dans sa mémoire. Jamais elle ne l'oublierait. Et tous les responsables paieraient pour ce crime, elle s'en fit la promesse. Elle se jura de faire périr tous ceux qui avaient pris part à la mort de sa petite soeur. Elle la vengerait.
Le premier à mourir fut le garde, celui qui avait fermé les yeux si souvent, quelques semaines à peine après que le corps d'Héloïse fut évacué. Il leur arrivait, parfois, pendant leur temps de repos, de prendre du bon temps avec celles qu'ils surveillaient. Elle l'accueillit dans son alcôve, séductrice, et le laissa prendre tout le plaisir qu'il désirait. Il était parfaitement détendu, avec elle, parfaitement serein. Après tout, cela ne faisait-il pas déjà douze ans qu'elle travaillait pour eux ? Il n'avait aucune raison de se méfier d'elle. Aussi ne protesta-t-il pas lorsqu'elle décida de l'attacher au lit, pour jouer à un jeu nouveau. Elle s'amusait à déposer des baisers et des caresses sur le corps moite de l'homme, titillant son désir, tandis qu'elle resserrait les liens qui l'emprisonnaient. Elle lui banda ensuite les yeux, et l'entendit haleter d'excitation.


*Pathétique.*

Un dernier baiser langoureux, et elle le bâillonna. Cela surprit le garde, qui commença à s'agiter mollement. Il commençait à nourrir des doutes, mais bien trop tard. Son destin était déjà scellé. Il était étendu nu, impuissant, entièrement à sa merci, et avait laissé ses armes sur le sol. C'était ridicule de facilité.
Cassendre empoigna un couteau à la lame affûtée, et se jucha sur le garde. Elle fit glisser la lame sur le torse de l'homme, traçant des sillons écarlates sur sa peau tendue, le sang se mêlant délicatement à la transpiration qui commençait à perler. Elle lécha ensuite le nectar rouge, savourant ainsi sa première victoire.

– Ne t'agite donc pas tant, tu vas tout gâcher !
Sa voix était lascive et caressante, malgré la pointe d'agacement qui perçait. L'homme s'immobilisa une demi-seconde, ne sachant visiblement pas s'il devait croire à un jeu sado-masochiste potentiellement agréable et sans risque, ou si au contraire il devait s'inquiéter pour son intégrité physique. Cassendre régla son dilemme en empoignant son sexe, qui avait perdu de sa vigueur, et en le coupant net à sa base. Elle contempla, fascinée, l'hémorragie qu'elle venait de provoquer, tandis que le garde tressautait violemment, pleurant et poussant des hurlements de douleur étouffés par le bâillon. De loin, il était possible de croire à des grognements de plaisir. De toute manière, qui s'en souciait ? Elle continua son travail, arrachant des lanières de peau ça et là, jusqu'à ce qu'elle s'estime satisfaite du résultat. Sur le visage, elle avait écrit en lettres sanglantes le prénom de sa soeur. Elle regarda l'homme se vider de son sang, sans ressentir aucun plaisir particulier. Elle se sentait vide. Et il en irait ainsi tant qu'elle n'aurait pas vengé entièrement sa sœur.

Elle abandonna le cadavre du garde et sortit promptement de la chambre ; il ne lui restait plus beaucoup de temps avant que sa pause ne soit achevée, et les clients réguliers ne tarderaient pas à revenir. Quelque part, une entrée n'était gardée que par un homme au lieu de deux. Elle la trouva, soupira devant la négligence du gardien, qui était adossé au mur, fumant une clope. Elle le rejoignit, et ne tenta même pas d'inventer une histoire crédible. Elle savoura un instant la stupeur qui se peignit sur son visage lorsqu'il vit le sang répandu sur elle, et en profita pour lui planter sa lame dans sa gorge.
Elle s'enfuit sans plus un regard, dans sa tenue de courtisane meurtrière. Son bordel n'était pas très loin des quartiers Rakdos, dans lesquels elle se réfugia. Là-bas, elle se fit harceler de toute part, séquestrer, violenter. Son corps ne lui appartenait plus depuis longtemps, aussi elle laisse rapidement les autres en profiter à leur guise. Elle apprit tant bien que mal à se défendre, habitée par une rage monstrueuse, qui lui sauva la vie à de nombreuses reprises. Elle rencontra enfin un adorateur de Rakdos, qui s'amusait visiblement d'observer cette femme hargneuse, et elle le laissa lui faire découvrir les carnariums. Elle observa les combats, tentant de s'imprégner de ce qu'elle voyait, mémorisant les coups, qu'elle reproduisait dans les tavernes. Elle s'en sortait bien. Elle n'était pas toujours aussi forte que ses adversaires, mais c'était une véritable acharnée. Elle exultait lorsqu'elle terrassa son premier véritable adversaire, dans une rixe codifiée, avec une foule pour l'acclamer. Sa nouvelle vie de violence ne lui fit pour autant pas perdre son objectif de vue, si bien que, lorsqu'elle ne se battait pas, elle traquait sans relâche les assassins de sa soeur. Elle en retrouva un, qu'elle reconnut par hasard dans une ruelle, et elle le tabassa à mort avant de songer à lui demander où se trouvaient les autres. Cela ne fit que renforcer sa volonté, et plusieurs fois, elle se retrouva à se battre elle aussi dans les carnariums.
Là-bas, elle finit de consumer son âme pour nourrir sa vengeance, et il n'en resta bientôt plus que des cendres.


Physique :
Cassendre est de taille moyenne. Elle a des formes voluptueuses, et était bien en chair lorsqu'elle se prostituait, mais les longs mois passés dans les carnariums lui ont fait perdre son poids. Désormais, une musculature nerveuse s'est formée, remplaçant ses rondeurs. Elle est souple et endurante ; rapide, elle aurait pu se tourner se tourner vers des armes fines pour combattre, ce qui lui aurait permis d'exploiter son potentiel, mais elle a préféré choisir une machette. Elle ne s'en sépare jamais, bien qu'elle sache se battre à mains nues ou au couteau.
Elle était ravissante, autrefois. Elle avait de grands yeux bleus, d'une limpidité envoûtante, des lèvres roses, et un visage fin, entouré par une cascade de cheveux blond vénitien. Ses tâches de rousseur lui conférait un air innocent, dont elle abusait sans vergogne. Désormais, ses yeux étaient durs, et ses cheveux constamment attachés. Elle restait attirante, car elle n'avait jamais succombé à l'attrait des drogues ou de l'alcool, et avait toujours pris soin de son corps, mais sa beauté avait quelque chose de dur.

Psychologie :
Cassendre a toujours aimé dominer. Elle aimait voir les autres succomber à ses avances, puis à ses caresses, car cela lui donnait un sentiment de pouvoir absolu. La prostitution lui a fait comprendre qu'elle ne dominait pas toujours lorsqu'elle donnait du plaisir, puis qu'elle n'était bien souvent considérée que comme un objet sexuel. Cette ivresse de la domination, elle l'a reporté dans le combat. Détruire un adversaire est devenu aussi jouissif pour elle que les plaisirs charnels. Elle était brillante lorsqu'elle était jeune, pleine de verve et douée dans ses études, mais elle a perdu tout ça en entrant dans la prostitution. Il lui reste encore le savoir-vivre, elle pourrait être d'une compagnie exquise si elle le désirait, mais elle préfère la brutalité. Elle se sent morte de l'intérieur ; sa vie dans la prostitution, entourée de luxure et de violence, lui a ôté sa pitié. Elle a été détruite, de bien des manières, et ne vit désormais que pour une chose : venger sa soeur. Elle se méprise violemment ; elle aimerait parfois retrouver tout ce dont elle s'est privée elle-même, redevenir une gamine timorée et incroyablement naïve malgré ses dons de séduction, mais aucun retour en arrière est possible, de ça, elle en est persuadée. Le seul bout d'humanité qui persiste en elle est son lien avec Héloïse, sa vengeance. Le reste des hommes ne l'intéresse guère, même si elle ressent parfois des élans protecteurs envers des jeunes filles qui lui rappellent sa soeur. Elle ne maîtrise pas de mana.

Caractéristiques :
Force : 12
Constitution : 13
Agilité : 18
Intelligence : 10
Affinité mana : 8
Social : 14
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harald
Nouveau-né Ravnican
Nouveau-né Ravnican


Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 24/06/2016

Feuille de personnage
Niveau: 1
Points d'Expérience.:
0/100  (0/100)
Zinos (argent):
20/1000  (20/1000)

MessageSujet: Re: Cassendre   Jeu 28 Juil 2016 - 8:21

On croirait Jade en moins drôle. C'est pas un porn novel déguisé ici, hein. Pour moi ce perso c’est de la touchette, j'suis pas du tout pour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mjokkoto l'Assoupie
Nouveau-né Ravnican
Nouveau-né Ravnican
avatar

Nombre de messages : 175
Age : 25
Localisation : Entre Mania et Démentia
Date d'inscription : 12/06/2011

Feuille de personnage
Niveau: 1
Points d'Expérience.:
23/100  (23/100)
Zinos (argent):
110/1000  (110/1000)

MessageSujet: Re: Cassendre   Jeu 28 Juil 2016 - 11:51

Avant de commencer quoi que ce soit, bienvenue sur le forum! On manquait de personnage fracassé et assoiffé de sang, j'espère que tu va te plaire parmi nous Wink

Cassendre a écrit:
Cassendre régla son dilemme en empoignant son sexe, qui avait perdu de sa vigueur, et en le coupant net à sa base.

Si j'avais su que c'était aussi facile, je ne me serais pas emmerdée à faire mon perso s'enfuir par la manière douce XD

Heureusement qu'on est tous majeurs par ici, mais je n'adhère pas vraiment à ton concept qui pourtant a comme un petit goût de Game of Thrones, ce qui n'aurait pas été pour me déplaire.

Ma liste très subjective de ce qui ne me convainc pas dans ton personnage:

-Le coup de la-prostituée-vit-une-vie-pourrie-puis-son-passé-revient-puis-meurt-maintenant-ça-va-chier me semble être un classique pour les personnages brisés qui se reconstruisent sur la base de la colère; ça aurait bien marché chez toi si, par exemple, la mort de sa sœur avait réveillé son potentiel Rakdos, surtout pour la scène du soldat attaché puisque le rouge/noir s'accorde bien avec le principe de plaisir morbide. Ton histoire est bien, mais un peu creuse sur son rapport avec Rakdos.

-Ca me paraît étrange qu'elle ait "tout perdu" de sa vie d'avant la prostitution, parce que je vois bien ton perso comme quelqu'un sachant charmer et utiliser les bons mots pour avoir ce qu'elle veut tout en étant directe et dominante: du coup autant dire que son charisme n'a que perdu sa sophistication pour devenir un charme plus primale, pas perdu à jamais mais ayant évolué au fil de sa chienne de vie.

-La description de ton perso... ça ressemble fortement à une psychopathe ou c'est moi qui dois m'acheter un cerveau qui marche? Et elle n'aime pas tuer façon porn-gore? Bah c'est con, elle a signé dans la Guilde porn-gore! Pas jusqu'à dire qu'elle est née pour vénérer Rakdos, mais maintenant qu'elle peut baiser et tuer son amant façon mante religieuse, il m'aurait parut logique qu'elle y prenne son pied.

-Si Cassendre n'utilise pas la magie, j'ai l'impression que ton personnage est de type assassin fou (c'est plus classe que "tueur en série") : arme légère et coin discret pour torture sauvage. Mais il faut le dire clairement dans la description, parce que sinon nos divins modérateurs vont se fâcher, et ils aiment bien tuer violemment.

Ma liste, donc. Pour résumer ce que je voulais dire, c'est que la base de ton histoire est pas mal, mais gagnerait à être étoffé en ajoutant le petit détail rien qu'à toi, celui qui donnerait de ta base classique un message que l'on craint de lire, vu comme le personnage aime le sel... gorgé de sang...Bon appétit :3
Alors encore une fois, bienvenue parmi nous, au plaisir de te voir passer au détour de quelque ruelle mal famée!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade Lyvaenya
Orzhov déchue
Orzhov déchue
avatar

Nombre de messages : 442
Localisation : Où veux-tu que je sois, telle est la question...
Date d'inscription : 18/04/2009

Feuille de personnage
Niveau: 3
Points d'Expérience.:
283/300  (283/300)
Zinos (argent):
104/1000  (104/1000)

MessageSujet: Re: Cassendre   Jeu 28 Juil 2016 - 17:47

Harald a écrit:
On croirait Jade en moins drôle. C'est pas un porn novel déguisé ici, hein. Pour moi ce perso c’est de la touchette, j'suis pas du tout pour.

En moins drôle ? Ben, en un peu plus plausible surtout, et m'est avis que c'est ce qui fait que tu n'aimes pas. C'est cru, ça parle de prostitution, et ça ne s'attache globalement pas sur les détails. Y a pas de détails sordides sur les positions, les sensations en long, en large et en travers, tout ça… C'est quand même loin d'être porn. Tu penses vraiment que cette fiche tend vers le porn ? Parce que pour l'excitation, on repassera. Enfin bref. Je trouve que ce n'est pas plus de la touchette que d'autre. Et on notera qu'il s'agit d'une des seules (la seule ?) prostituées du forum. Pour finir la-dessus, sur Ravnica, tant qu'il n'y a pas d'entrave au commerce, il n'y a pas de crime. Donc tout le monde tue tout le monde, on se fait des posts à rallonge pour expliquer comment on va s'entre défoncer, on fait apparaître des fous furieux qui tuent 40 Boros tout seul, et qui créent des sectes, mais dès qu'on parle de sexe et de prostitution ça va pas ? Argumentes un peu sur tes positions au moins…

Pour rebondir sur les propos de Mjokkoto, nettement plus développés, je suis d'accord qu'on manquait de personnages vraiment assoiffés de sang.

– Sinon, le coup de Rakdos, je comprends ce qu'elle veut dire, mais à partir du moment où tu n'es pas mage, je n'y vois pas de problème. Tu deviens une tueuse/prostituée Rakdos, point final. Ça colle bien au personnage, moi je trouve ça cohérent.

– Le côté « tout perdu », pourquoi pas ? Après tout, on n'est pas obligé de faire des trucs toujours très cohérents ! Wink

– J'aime bien le côté psychopathe !

Ma conclusion, j'aime bien le concept personnellement. Ce n'est pas moi qui choisit pour les admissions, mais j'aime bien. Y a matière à faire des choses avec, c'est un Rakdos, et je trouve le tout assez travaillé.
Puis on a passé des perso avec des choses bizarres quand même (en vrac, Ishmæl, Youhou, Anya, Jade, Nihil, etc.)… Je laisse aux autres le soin de se faire leur avis et de choisir. Smile

Edit : Je me disais qu'il y avait un truc bizarre. Post trop long pour un nouveau. Tout qui a bien été fait du premier coup. Pas de message particulier. Inscription aujourd'hui…
Du coup, j'ai regardé ton mail. Je ne sais pas quoi en penser… Mais bon, je trouve que Licorne, c'est pas mal.

_________________
Après la nuit
Avant le jour
Et à travers les roselières

Après la nuit
Avant le jour
J'irai chercher les hautes lumières
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassendre.
Femme libre
Femme libre


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 28/07/2016

MessageSujet: Re: Cassendre   Jeu 28 Juil 2016 - 23:06

Aloors, j'ai pas énormément de temps pour répondre, je ferai un commentaire plus détaillé après, mais pour l'instant :

Mon intention n'était pas de faire une parodie de Jade, et même s'il y a des similitudes, je ne trouve pas qu'elles se ressemblent tant que ça, finalement.

Elle n'a pas vraiment tout perdu. Ses charmes, elle pourrait encore les utiliser, sauf que ses clients s'en foutaient totalement, donc elles ne le faisaient pas, et les Rakdos ne brillent pas tellement pour leur subtilité. Peut-être que ça reviendra si elle changeait de milieu, mais là elle est dans un environnement violent, et du coup, ben elle est violente. \o/

Après, elle n'est pas du tout pour le culte de Rakdos et compagnie, hein. Elle voulait juste apprendre à se battre, et elle l'a fait parmi eux.
Sinon, pour tout le côté porn... C'est dans sa fiche. Enfin, elle était prostituée quoi, et j'ai pas l'impression de m'être énormément étendu sur les détails non plus, mais s'il faut censurer pas de problème. Par contre je ne changerai pas son statut. ^^ Mais voilà, là elle a quitté son bordel, en fait ce n'est plus une prostituée, techniquement. Du coup, dans ses posts futurs, non, elle ne va pas jouer la mante religieuse. x)

Et non, ce ne sera pas un assassin fou, avec une arme légère et discrète ; elle a une machette, et sa machette, elle l'aime beaucoup.

Et je vais m'arrêter là parce que j'ai vraiment pas beaucoup de temps, mais merci quand même pour vos messages ! Very Happy (sauf Harald, pas merci à toi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Équilibre, le Neuvième
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Nombre de messages : 116
Date d'inscription : 27/05/2016

Feuille de personnage
Niveau: ☼☼☼☼☼☼☼☼☼☼☼☼☼☼
Points d'Expérience.:
1000/100  (1000/100)
Zinos (argent):
1000/1000  (1000/1000)

MessageSujet: Re: Cassendre   Jeu 28 Juil 2016 - 23:09

Alors, une réaction rapide au commentaire d'Harald histoire de pas s'attarder dessus : L'histoire semble objective et pas outrageusement graveleuse ; ce n'est pas de la pornfiction, ni un conte de fée. (Et ayant relu récemment la fiche de Yarkol, je pense que la touchette n'est pas forcément là où on le pense. Wink)

Sinon, la fiche me semble crue sans être déplacée. Effectivement, ça va que tous les joueurs soient capables de lire ce genre de sujet. Peut serait-il judicieux d'ajouter une indication pour public averti en tête de fiche ? Pour le reste, le duo gagnant "soif de tuer +  goût pour la luxure" sans être original ne ressemble à rien d'actif en ce moment. Je suis curieux de voir comment ton personnage va évoluer, en tout cas. Et je tends à être d'accord avec notre Assoupie préférée, ton personnage gagnerait à avoir un petit quelque chose de caractéristique qui la ferait sortir un peu du lot. Ça pourrait prendre n'importe quelle forme, et ça ne nécessite pas d'edit (ça pourrait venir au fil des RPs), mais pour l'instant, elle présente une histoire... réaliste, en fait. Une histoire sale et sanglante, mais sans prétention ; je crois que c'est une première et j'aime bien, mais elle semble, son histoire mise à part, relativement banale (dans son milieu, j'entends).

Pour ma part, je n'ai pas de reproche à faire à cette fiche. Elle respecte la charte tout comme elle obéit à la forme et au fond qui sont demandés. Reste une incertitude : Cassendre est-elle Rakdos ou non ?

Sinon, je ne mets pas de veto, la fiche est validée pour moi. Attendons encore l'avis de Douceur et de Décadence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silviel, la chantresse
Chantresse
Chantresse
avatar

Nombre de messages : 425
Age : 22
Localisation : dans les jardins selesnyans
Date d'inscription : 24/05/2008

Feuille de personnage
Niveau: 4
Points d'Expérience.:
331/500  (331/500)
Zinos (argent):
5161/10000  (5161/10000)

MessageSujet: Re: Cassendre   Ven 29 Juil 2016 - 20:10

Validée pour moi, bienvenue !

(tu as le droit d'utiliser le pokémon "Tact" en formulant tes critiques, Harald. Razz)

_________________
"Quel que soit le souci que ta jeunesse endure,
Laisse-la s'élargir, cette sainte blessure
Que les noirs séraphins t'ont faite au fond du cœur :
Rien ne nous rend si grands qu'une grande douleur.
Mais, pour en être atteint, ne crois pas, ô poète,
Que ta voix ici-bas doive rester muette.
Les plus désespérés sont les chants les plus beaux,
Et j'en sais d'immortels qui sont de purs sanglots. "

A. de Musset, La Nuit de Mai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Décadence, le Dixième
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Nombre de messages : 6
Localisation : Dans un vignoble infini, en compagnie de Dyonisos.
Date d'inscription : 13/06/2016

MessageSujet: Re: Cassendre   Ven 29 Juil 2016 - 20:58

De même, validée. Personnage intéressant, mais j'attendrai de voir comment tu l'adaptes auprès des autres joueurs pour réellement ancrer cet avis. Cela dit, bon jeu Smile

Je ne tomberai pas dans la facilité en réagissant au post d'Harald, qui reste égal à lui-même, mes compères l'ont fait, à leur manière Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alchaexab Ocuti
Nouveau-né Ravnican
Nouveau-né Ravnican


Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 27/06/2016

Feuille de personnage
Niveau: 1
Points d'Expérience.:
100/100  (100/100)
Zinos (argent):
1000/1000  (1000/1000)

MessageSujet: Re: Cassendre   Sam 30 Juil 2016 - 1:36

Bon. Comme je suis encore tout frais et innocent (enfin presque), je n'aurais pas la présomption de vouloir valider la fiche mais dans tous les cas de l'approuver, ou au moins de ne pas la rejeter directement parce qu'il y a clairement eu du travail derrière. Après s'il y a des passages à rendre plus softs, ou certains détails à enlever ou rajouter, ça ne pourrait que être bénéfique. Néanmoins ce n'est pas à moi d'en décider, je ne fais que dire ce que j'en pense. Bienvenue sinon   Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassendre.
Femme libre
Femme libre


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 28/07/2016

MessageSujet: Re: Cassendre   Sam 30 Juil 2016 - 20:17

Encore une fois, merci à vous ! Very Happy

J'avais dit que je reviendrai faire un commentaire plus détaillé de mon personnage, mais en fait je n'ai pas grand-chose d'autre à dire. Cassendre n'est sûrement pas follement originale, mais je pense qu'elle pourra évoluer d'une manière intéressante parmi les autres PJs du forum, du moins je m'y efforcerai !
Quant à son statut de Rakdos... Je dois avouer que je n'avais pas du tout ça en tête, à la base. En fait, Cassendre ne se sent d'aucune affinité avec le culte de Rakdos, mais si ça peut lui être d'une quelconque utilité pour sa vengeance, elle les rejoindrait probablement. Du coup, comme je ne connais pas vraiment cette Guilde, est-ce que vous pensez que ça peut être utile pour Cassendre d'être Rakdos, ou est-ce que ça ne lui apportera rien de plus, sachant qu'elle fréquente déjà les cultistes ? ^^

Après, encore une fois, je veux bien censurer des trucs si vous voulez que je censure, hein. Mais faut me dire quoi, et pas se contenter de dire "certains détails à enlever ou à rajouter", parce que là je peux pas deviner ! x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shakarn Skraal
Guerrier Gruul
Guerrier Gruul
avatar

Nombre de messages : 96
Age : 22
Localisation : Among the pack
Date d'inscription : 09/05/2012

Feuille de personnage
Niveau: 1
Points d'Expérience.:
42/100  (42/100)
Zinos (argent):
220/10000  (220/10000)

MessageSujet: Re: Cassendre   Dim 31 Juil 2016 - 20:36

Je ne pense pas qu'elle puisse aller à Rix Maadi ou aux carnariums de manière régulière sans être rakdos. Mais pour moi "être rakdos", ce n'est pas une appartenance religieuse, c'est plutôt un mode de vie marginal, ludique, décadant et ultra-violent. On est rakdos par fréquentation, par lieu de résidence, par "profession". Le Culte est typiquement l'exception à la règle "être membre d'une guilde permet d'être protégé par elle". Les rakdos ne sont pas solidaires, ce sont des hédonistes extrêmes. A bon entendeur...

Sinon le perso ne me choque pas (et même si c'était une prostituée, j'aurais plutôt tendance à dire: enfin quelqu'un qui se souci d'avoir une occupation réaliste. Tous le monde ne peut décemment pas jouer des aventuriers oisifs ou des aristocrates nés avec une cuillière en argent dans la bouche).

Par contre, voir orthographier Cassandre ainsi brise mon petit coeur Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harald
Nouveau-né Ravnican
Nouveau-né Ravnican


Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 24/06/2016

Feuille de personnage
Niveau: 1
Points d'Expérience.:
0/100  (0/100)
Zinos (argent):
20/1000  (20/1000)

MessageSujet: Re: Cassendre   Sam 6 Aoû 2016 - 22:12

Nan mais c'est pas une question de censure. Ton perso est validé, tu étoffes au fur et à mesure pour qu'on sache si tu change de façon de penser ou d'apparence, mais c'est tout.

Pour ce qui est du culte, t'es franchement pas obligée. Y a des sympathisant Rakdos qui ne sont pas forcément des adorateurs du Démon. Tout comme certains sans guilde vivent comme des Gruuls et d'autres plutôt comme des Seles sans vraiment faire partie de ces guildes.

Bienvenue, du coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassendre.
Femme libre
Femme libre


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 28/07/2016

MessageSujet: Re: Cassendre   Jeu 11 Aoû 2016 - 2:40

Désolée du retard !

D'accord, merci pour vos réponses. Dans ce cas là, Cassendre ne rejoint pas les cultistes. (cela dit, c'est quelque chose qui pourrait changer, peut-être, au cours d'une quête ? Si un jour le besoin s'en fait sentir, on sait jamais !)
Et désolée pour l'orthographe de Cassendre Very Happy Mais ça collait mieux au personnage. :x
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cassendre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cassendre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic The Gathering-Jdr :: Background ! :: Fiches des personnages-
Sauter vers: