Magic The Gathering-Jdr

Jeu de rôles inspiré du jeu de cartes
 
AccueilPortailFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand votre coeur fait boum... [En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Justice, le Deuxième
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Nombre de messages : 485
Age : 32
Localisation : Partout et nulle part
Date d'inscription : 14/01/2008

Feuille de personnage
Niveau: 100
Points d'Expérience.:
150000/100000  (150000/100000)
Zinos (argent):
1000000/1000000  (1000000/1000000)

MessageSujet: Re: Quand votre coeur fait boum... [En cours]   Jeu 26 Avr 2012 - 21:02

Le lieutenant se tourna vers Asmodée.

« Bien entendu ! Ces comptes-rendus partiels d'investigation sont joints aux dossiers que je viens de transmettre à Mr. Malkov. Vous y trouverez également les rapports d'autopsie et les résultats des interrogatoires nécromantiques du lieutenant Blav Nojen, le seul qui ait fonctionné. »

Feodor acquiesça.

« Ces documents vont nous être d'une aide précieuse pour débuter nos recherches, même si je suppose qu'ils sont insuffisants pour découvrir un motif ou un coupable - vous n'auriez pas fait appel à nous dans le cas contraire. »

« Peut-être que si. Mes enquêteurs - paix à leur spectre - semblaient être sur une piste quand ils ont été eux aussi victimes d'un attentat. Malheureusement, leur compte-rendu ne nous est jamais parvenu. Et leurs résidences ont été visiblement fouillées avant l'arrivée de nos hommes. Si vous souhaitez enquêter sur les lieux des crimes, » ajouta-t-il en se tournant vers Thanias, Sicarius et Mjokkoto, « je vous suggère d'ailleurs de commencer par celui où mes enquêteurs sont morts. C'est celui qui a été sécurisé le plus rapidement après l'événement, et donc celui où les auteurs des attentats auraient eu le moins de chances de nettoyer d'éventuels indices. »

« Intéressant, » fit Molizek. « S'il y a des lieux intacts, ça a des chances de nous aider grandement. J'ai fini d'enregistrer les principales caractéristiques de l'écriture de l'auteur des messages. Il s'agit bel et bien de la même personne. »

« Je confirme, » ajouta le sénateur. « J'ajouterais en outre que l'écriture a été contrefaite, mais qu'il reste des indices de l'écriture réelle de la personne. Des comparaisons avec les écritures de vos hommes devraient réduire grandement notre champ de recherches. »

Maître Unriev posa sa loupe et acquiesça.

« J'arrivais moi aussi à la même conclusion. Selon la quantité et la qualité des références que vous pourrez nous fournir, d'ici trois à quatre jours, nous devrions être à même de vous donner une liste assez réduite de suspects. »

Comme il finissait sa phrase, l'aide du lieutenant revint, poussant devant lui un chariot à roulettes supportant trois lourds coffres.

« Voici les échantillons demandés. Il y a normalement ceux de tous les gradés des liguepostes du secteur. »

Le visage de l'Azorius se fendit du premier sourire que les membres de la salle eussent vu, et même l'Orzhov parut satisfait. C'était au tour du technomancien Molizek de paraître légèrement contrarié.

« Aïe, je ne m'attendais pas à passer la prochaine semaine dans un cabinet à lire des papiers... » murmura-t-il suffisamment fort pour que plusieurs des personnes présentent l'entendent. Il reprit un ton plus haut :

« Je crois qu'au final je vais vous accompagner sur les lieux du dernier attentat avant de me coller à ce déchiffrage. Mes deux collègues me semblent déjà assez aptes à faire tourner la boutique tout seuls... Je rejoindrai Feodor et les autres à la volière ensuite, vu que je suppose qu'ils préfèrent étudier ces documents avant. »

« Entendu, » reprit le lieutenant. « L'enseigne Yldan va vous guider. Chasseur Golgari, si vous voulez examiner les documents d'abord, je vous enverrai quelqu'un d'autre pour vous emmener là-bas. »


[Hrp :] On a donc les groupes suivants : Woltar et Unriev comparent les différentes écritures et restent sur place, tout comme Feodor qui étudie les comptes-rendus. Silviel et Aenorial restent également en attendant ce dernier. Thanias part avec Mjokkoto, Sicarius et Molizek. Asmodée fait selon son choix. [/Hrp]

_________________
Exclamation Attention, MJ méchant. Exclamation
Tableau de chasse : Rahinov, Hellebron, Rennac, Johann, Le Tueur Inconnu
Prends garde, Invité, tu pourrais être ma prochaine victime !

itchingsmile itchingsmile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand votre coeur fait boum... [En cours]   Dim 6 Mai 2012 - 18:32

Les groupes étaient donc faits.
Dès cet instant, Sicarius eut la certitude que leur composition était déterminante pour la résolution de l'enquête - et la survie de chacun.
On pourrait croire que ceux qui ont décidés de rester pour étudier les écrits ainsi que pour le passage à la volière courent moins de risques, dans la mesure où ils ne vont pas...sur place. Mais il ont au moins autant de chances que les autres de trouver des indices, ce qui feraient d'eux une cible privilégiée.
D'autant que pour une raison qu'il ne parvenait pas à identifier, Sicarius soupçonnait la présence d'un espion parmi eux, ou du moins au sein de la Guilde Boros.
Autrement, comment ces terroristes auraient-ils pu se tenir ainsi au courant de l'avancée des recherches des précédents enquêteurs - et ensuite s'en débarrasser ?
A ce propos, le revirement dans l'attitude de Molizek laissait l'assassin perplexe.

*****Évidemment, on ne peut douter de son appartenance à la guilde Izzet, à moins d'être un acteur exceptionnel. Il est vrai que je vois mal quel intérêt pourrait pousser un izzomancien à préférer des paperasses plutôt que les vestige d'une explosion ; mais en ce cas, pourquoi aurait-il voulu examiner les missives en premier lieu ? Et, avant cela, la volière ?*****
Sicarius se demandait également quel intérêt Niv-Mizzet aurait trouvé dans l'aide apportée aux Wojeks. Les Izzets s'abstiennent pourtant la plupart du temps de s'engager dans une telle affaire. Mais d'un autre coté, Il a toujours été si difficile de deviner ce qu'ils pensaient.
Dans tous les cas, il faudra le tenir à l’œil - de toute façon, ce n'était pas son rôle de s'interroger sur les motivation des autres parrains.

*****Non, se corrigea-t-il. Il faudra tous les surveiller. Il reste à espérer que cet autre agent de la Dixième fasse du même de son coté, quitte à profiter d'être dans le fort central des Boros pour fureter un peu. A condition qu'il soit prudent. Et je ferais bien de faire de même ; cette mission est d'une envergure sans précédent.*****

Il resta donc impassible lorsque les magistrats firent part de leur conclusion, tout en rangeant ces précieuse informations dans une partie de sa mémoire avec l'habitude de ceux qui ont reçu une éducation de Dimir.
Il brûlait de partir, mais se retint de laisser paraître.
Il se contenta d'interroger le Golgari du regard, dont la destination paraissait incertaine bien qu'il avait semblé vouloir se joindre à l'expédition, ainsi que les autres membres de son groupe, bien qu'ils ne semblaient avoir aucune objection.



Revenir en haut Aller en bas
Aenorial
Agent Dimir
Agent Dimir
avatar

Nombre de messages : 382
Localisation : à l'endroit même où ta vie s'achève, avec un petit sourire satisfait
Date d'inscription : 16/04/2011

Feuille de personnage
Niveau: 1
Points d'Expérience.:
21/100  (21/100)
Zinos (argent):
100/1000  (100/1000)

MessageSujet: Re: Quand votre coeur fait boum... [En cours]   Lun 7 Mai 2012 - 22:00

Aenorial décida à ce moment qu'il surveillerait tout le monde. Enfin, il espérait pouvoir compter sur l'autre Dimir, mais sans relâcher sa vigilance. Ces groupes lui semblaient acceptables, mais les attitudes étaient déconcertantes. Enfin, peut être le fait qu'un espion rôdait sans doute rendait il ces attitudes inhabituelles. Soudain, il se rappela qu'en bon Dimir, il devrait fourrer son nez partout où ce serait possible, et l'idée de faire un petit tour d'inspection chez les Boros ne lui était pas déplaisante. Mais surtout, il avait une raison pour fouiner, une couverture toute prête: il enquêtait pour les Boros. Quelle ironie, il allait tenter de berner ceux qui lui fournissaient une occasion de tirer son épingle du jeu si il se faisait prendre. Cela dit, sans creuser bien loin, il aurait accès à des informations très importantes, et c'est à ce moment là qu'il loua la mémoire que son entrainement avait développé. Il allait donc examiner, comme si il enquêtait, tous les documents susceptibles de lui fournir des renseignements. Mais il gardait en tête le fait que cette mission n'était pas une mission de renseignement. Cependant, il s'attacherait à retenir les noms des gradés, noms qui pourraient être utiles à la Dixième de bien des manières. Il étudia ensuite minutieusement mais sans en avoir l'air l'Izzet, l'Orzhov, l'Azorius, les Boros présents et Féodor, en commençant par l'Izzet qui partirait bientôt. Il garda cependant la conversation à l'écoute pour éviter toutes situation embarrassante par la suite.

La situation stagnant, il lança:

"Et bien, l'enquête commence."

Cette preuve d’inexpérience qu'il avait donné en feignant d'avoir négligé le début de l'affaire avait pour but de donner une image inoffensive. Sur ce, il adressa un regard à son homologue de la Dixième, lui souhaitant bonne chance dans cette périlleuse enquête, en espérant qu'il aurait tout le monde à l'oeil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asmodée Baxu
Sicaire devkarin
Sicaire devkarin
avatar

Nombre de messages : 179
Age : 26
Localisation : Dans le noir
Date d'inscription : 29/05/2010

Feuille de personnage
Niveau: 2
Points d'Expérience.:
186/200  (186/200)
Zinos (argent):
169/1000  (169/1000)

MessageSujet: Re: Quand votre coeur fait boum... [En cours]   Mer 9 Mai 2012 - 0:16

*Des interrogatoires nécromantiques, hein ? Donc des Boros plus ouverts d'esprit que la moyenne. Plus intéressants, mais aussi plus dangereux. Peut-être que j'y trouverai quelque chose que ce Feodor n'aura pas su voir, ou que lui mettra le doigt sur quelque chose que je n'aurai pas vu ... D'où l'intérêt du travail en équipe.*
Asmodée se tourna l'imposant détective sans-guilde après avoir répondu à l'officier d'une voix douce :
"Ne vous en faites pas, je peux très bien enquêter sur place tout en jetant un œil sur vos documents.
Monsieur Malkov, si vous voulez bien laisser un ami à moi lire les comptes-rendus avec vous ... Il est en route, mais vous le reconnaîtrez rapidement, ne vous en faites pas."

Se penchant pour s'assurer que le détective comprenne aussitôt en voyant son familier, il murmura à Malkov seulement :
"Il se sentira très à l'aise dans la volière."
*Bon, le mauvais côté des choses, c'est qu'en cas de combat, je ne disposerai pas d'une vision globale du combat comme j'en ai l'habitude. Mais ça devrait aller. Tiens donc, des maisons de victimes déjà fouillées ? Et des enquêteurs parmi les victimes des attentats sur lesquels ils enquêtent ? Il y a un ver dans le fruit, on dirait ...*
En réalité, le familier de l'assassin Golgari était déjà dans les lieux, perché sous la haute voûte de pierre de la salle, mais Asmodée préférait que ses compagnons de quête ignorent que le familier voyait et retenait tout ce qu'il pouvait, comme à son habitude ... Le corvidé ni vivant ni mort n'était pas vraiment fait pour le combat : si son unique serre était encore acérée et si la liane qui remplaçait son autre patte avait encore assez de force pour se prêter à toute strangulation, Sohgar était fragile, et le grand devkarin avait déjà dû le soigner puis le ramener à la Mortevie plusieurs fois.
*Et si Sohgar accompagne le détective, je pourrai également garder un œil sur Vaomar. Juste histoire qu'elle soit en sécurité.*
L'attention du grand elfe aux cheveux argentés fut attirée par un détail que lui transmit son fidèle compagnon : le plus pâle des deux autre elfes de sang pur présents, celui à la tunique de cuir rouge, l'avait interrogé du regard. Il accordait donc quelque importance au choix qu'allait faire Asmodée, ou ne s'agissait-il que de son impatience à partir en quête ?
*En tout cas, son regard ne me plaît guère. Il y a quelque chose de déjà-vu, là-dedans ... Et cette femme au masque bleu est également intrigante. Il y a là plus qu'une simple d'esprit avec un probable talent caché pour le combat. Il doit y avoir une histoire. Il doit y avoir des informations. Comme en chacune des personnes déjà présentes ici, d'ailleurs.*
Une fois de plus, Asmodée regrettait amèrement de ne pas posséder de don de télépathie comme il avait pu en entendre parler par son maître. Comme le métier d'espion devait être simple, en ce cas !

_________________
Les vivant meurent, les morts vivent, les vivants s'occupent des morts, les morts nourrissent les vivants, la loi de la nature...
"Quoi de plus naturel que des racines se nourrissant de cadavres ? [...] La beauté de la nature à l'état pur se retrouve dans le Cercle : une continuation parfaite, aucune interruption entre la mort et la vie." Matka Savra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aenorial
Agent Dimir
Agent Dimir
avatar

Nombre de messages : 382
Localisation : à l'endroit même où ta vie s'achève, avec un petit sourire satisfait
Date d'inscription : 16/04/2011

Feuille de personnage
Niveau: 1
Points d'Expérience.:
21/100  (21/100)
Zinos (argent):
100/1000  (100/1000)

MessageSujet: Re: Quand votre coeur fait boum... [En cours]   Mar 29 Mai 2012 - 17:50

Après que le premier groupe soit parti pour se rendre sur les lieux du crime, les autres restèrent longtemps dans la salle du briefing pendant que Feodor étudiait les documents, tout comme Woltar et Unriev qui discutaient entre eux à voix basse. En se rapprochant un peu, Aenorial devina qu'ils avaient dû déjà travailler ensemble, mais leur conversation ne lui apprit rien de plus. Ils discutaient en effet de comparaisons calligraphiques assez poussées, dans lesquelles il n'avait que peu de notions.

À un moment, le lieutenant Donzom Vladek s'absenta, expliquant qu'il avait également d'autres affaires en cours, sur lesquelles il devait également se pencher avant la fin de journée. Le groupe resta par conséquent uniquement avec les deux sergents. Apparemment, c'était le plus âgé des deux qui les emmènerait à la volière. Touranat la tête vers Silviel, le Dimir remarqua qu'elle avait canalisé un photomana.

En effet, après une bonne heure où la pièce était restée quasiment silencieuse, Feodor finit par se lever, et le sergent Boros le plus âgé en fit autant.


« Désolé de vous avoir fait attendre. Nous pouvons y aller, je pense avoir les premiers éléments d'information dont j'avais besoin pour commencer mon enquête. »

L'elfe remarqua qu'il ne souriait pas à ces paroles.

Le groupe traversa le hall principal de Fort Central, là où tous les plaignants, accusés et témoins attendaient avant d'être reçus ou jugés. Il y régnait une certaine animation à présent que l'on approchait de la mi-journée.

Leur guide les emmena dans un couloir secondaire, puis fit monter au groupe un certain nombre d'escaliers jusqu'à ce qu'ils se retrouvent sur le toit d'un bâtiment, dans une tourelle aux allures de clocher, si ce n'est qu'elle était dépourvue de cloches mais emplie de perchoirs.

Durant le trajet, Aenorial avait remis son masque pour plus de sûreté. Etre vu par tant de gens n'était jamais bon pour un agent de la Dixième. Il avait également observé la Selsenyanne et remarqua qu'elle avait à nouveau canalisé un photomana. Elle avait surement une idée en tête, mais elle était cependant restée silencieuse tout en écoutant ce qui se passait autour d'elle. Elle dégageait de la quiétude, de la sérénité, telle qu'un Dimir ne pourrait jamais avoir mais bien propre aux Selesnyans.

De nombreux oiseaux étaient là, principalement des faucons messagers, mais également des pigeons et d'autres oiseaux un peu plus exotiques. Au moment où le groupe entra, un jeune soldat de la Légion était justement en train d'envoyer un faucon, et rougit légèrement en voyant le sergent, à moins que ce ne fut dû au froid.
Alors que ce dernier tentait de quitter les lieux, le sergent l'interpella.


« Et la procédure ? »

La jeune recrue rougit, revint sur ses pas, et se saisit d'un tome épais reposant dans une niche fermée par une vitre, et d'une plume. L'encre étant gelée, il resta à attendre qu'elle dégèle, la bouteille entre les mains.

Laissant trainer son regard, le Dimir essaya de rpérer des noms sur le registre qu'il pourrait transmettre à ses supérieurs. Il avait intérêt à ramener des informations intéressantes pour compenser son initiative.

Après un très court moment de flottement, Aenorial s'approcha de Féodor et lui dit à voix basse:


"Pouvez vous nous révéler ce que vous avez découvert pendant vous recherches? Mais surtout restez discret. Si il y a un traître chez les Boros, il ne faut pas l'informer de nos découvertes. Veillez donc à ne dévoiler ces informations qu'aux membres de notre groupe qui n'appartiennent pas à cette guilde."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justice, le Deuxième
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Nombre de messages : 485
Age : 32
Localisation : Partout et nulle part
Date d'inscription : 14/01/2008

Feuille de personnage
Niveau: 100
Points d'Expérience.:
150000/100000  (150000/100000)
Zinos (argent):
1000000/1000000  (1000000/1000000)

MessageSujet: Re: Quand votre coeur fait boum... [En cours]   Sam 2 Juin 2012 - 2:41

Feodor prit le temps d'observer longuement et en détail Aenorial avant de répondre. Ce dernier trouva même le regard du détective légèrement trop inquisiteur. L'homme avait des yeux d'un bleu presque blanc qui semblaient sonder jusqu'au plus profond de l'âme.
Aussi ce fut avec un imperceptible soulagement qu'il vit enfin ce dernier cesser son étude silencieuse pour vérifier que les deux Boros se trouvaient à distance suffisante pour ne pas entendre leurs paroles.


« Je regrette, mais je vais attendre d'en savoir plus sur le groupe en lui-même pour en faire part à d'autres, sans offense pour vous je l'espère. Comme vous le dites si bien, il se peut qu'il y ait un traître parmi les Boros. Rien ne nous assure qu'il n'y en ait pas également un parmi nous. Tout ce que je puis révéler pour l'instant, c'est que je crois savoir où et quand auront lieu les prochains attentats, si nous ne les empêchons pas. Contrairement à ce que pouvait croire notre bon lieutenant, il y a une logique dans ces attentats. »

[Hrp :] Asmodée et Mjokkoto, je croyais avoir demandé d'être actif au moins une fois par semaine ! Je n'ai toujours reçu aucun retour sur mes derniers messages privés. Ceci est le dernier avertissement avant votre exclusion de la quête (qui se traduira par des conséquences assez pénibles pour vos personnages). [/Hrp]

_________________
Exclamation Attention, MJ méchant. Exclamation
Tableau de chasse : Rahinov, Hellebron, Rennac, Johann, Le Tueur Inconnu
Prends garde, Invité, tu pourrais être ma prochaine victime !

itchingsmile itchingsmile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asmodée Baxu
Sicaire devkarin
Sicaire devkarin
avatar

Nombre de messages : 179
Age : 26
Localisation : Dans le noir
Date d'inscription : 29/05/2010

Feuille de personnage
Niveau: 2
Points d'Expérience.:
186/200  (186/200)
Zinos (argent):
169/1000  (169/1000)

MessageSujet: Re: Quand votre coeur fait boum... [En cours]   Mar 12 Juin 2012 - 10:09

L'enseigne qui guidait le groupe d'Asmodée, Yldan, était jeune. Une trentaine d'année humaines, à peine davantage. Le Golgari, occupé à vérifier que personne ne filait son groupe, ne manqua cependant pas de s'apercevoir de l'empressement avec lequel le jeune légionnaire les guidait à travers les ruelles du Quartier. Sans doute ne s'était-il pas engagés chez les Boros pour accomplir ce genre de mission, mais il s'acquittait de sa tâche avec célérité et efficacité, ce qui impressionna favorablement Asmodée. Le grand devkarin, s'il n'avait jamais vraiment porté la Légion dans son coeur, était toujours agréablement surpris de constater leur discipline exemplaire. Voilà le genre d'ordre qui manquait à l'Essaim.
De temps en temps, le Baxu jetait un oeil à ses compagnons. Il nota que le dénommé Arkin Inorjak cherchait à rester à l'arrière, d'une façon qui l'inquiéta un peu. Thanias, la jeune femme qui restait un peu en retrait derrière l'enseigne Yldan en compagnie de la sans-guilde au masque et de l'Izzet, se retournait régulièrement vers l'intriguant Arkin et vers lui-même. D'après les bribes de conversations qui parvenaient à ses oreilles d'elfes à travers le brouhaha des rues, Asmodée déduisit que Thanias était tendue et réagissait plutôt brusquement à la moindre surprise, mais sans faire preuve de violence. Le Golgari pencha pour une éducation Selesnyane ou Boros, mais un tel comportement était trop répandu pour faire des conclusions aussi hâtives. Il cernerait le personnage plus tard, ou du moins essaierait. La sans-guilde au masque resta aussi impassible et calme que son propre masque (et que le visage d'Asmodée, ce qui le fit presque sourire). Molizek, l'Izzet semi-gobelin, était contraint de trottiner à cause de sa taille, mais ne semblait pas être plus essoufflé - voire seulement gêné - par ses courtes jambes que cela. Le petit humanoïde, d'après ce qu'en comprenait Asmodée, tentait d'engager la conversation avec Thanias sur différent sujets, mais les réponses sèches et laconiques de l'humaine calmèrent peu à peu l'enthousiasme qui caractérisait les chercheurs de la Ligue.
Un peu plus tard, alors que leur guide leur dit qu'ils approchaient du but, deux jeunes sans-guilde - sans doute un couple - rirent aux éclats en voyant le groupe hétérogène passer, s'imaginant sans doute que le jeune Yldan les avait arrêté. Il faut dire que l'air peu engageant de la sans-guilde et d'Arkin, ainsi que sa propre apparence, ou encore la démarche nerveuse de Thanias rendait leur faux rôle de hors-la-loi plutôt plausible. Le Golgari laissa passer les moqueries des deux jeunes sans ciller. Ce n'était pas le moment de déclencher une dispute ou une bagarre pour une broutille, il y avait déjà assez de malentendus à résoudre en ce moment.
Le petit groupe finit par arriver dans une ruelle qui se terminait en impasse, à proximité d'un mur qui avait dû avoir une utilité militaire autrefois, et qui aujourd'hui n'avait pour seule utilité que de servir de tuteur à une population impressionnante de lierre, qui surplombait les maison de la ruelle.

*Une barricade de bois empêchant les curieux de venir, mais sans plus. Au moins deux hommes, dont celui qui vient de sortir et qui s'approche de nous. De la boue, par cette saison ? Ah, elle vient des usines voisines. Probablement la chaufferie Izzet du quartier. La boue est fine mais noire, inutile de chercher des empreintes là-dessous. Est-ce que quelqu'un aurait été capable de grimper sur ce lierre ? Il aurait pu se trouver sur les maisons à ma gauche, et repartir par les anciens chemins de ronde. C'est ce que j'aurais fait. L'explosion aurait-elle été causée par un projectile ? Un mage a-t-il dû faire exploser l'ogre puis prendre la tangente ? Peu probable. L'endroit était bien choisir pour attirer une patrouille Boros, en tout cas. Désert, à l'écart ... Tout ça a été soigneusement planifié. Tiens, le Boros se plaint.*
De fait, l'homme qui était sorti en soufflant sur ses mains d'une casemate de fortune, probablement construite à la hâte dans cette boue glacée, se plaignait.
"... en finir avec ce boulot pourri de planton devant cette rue déserte, surtout par ce temps."
Asmodée lui adressa un signe de tête qui pouvait aussi bien être un signe de compassion envers le Boros qui faisait le pied de grue dans le froid qu'un simple salut, et annonça à la ronde, sans s'adresser à quelqu'un en particulier :
"Je vais partir à la recherche de témoins, en commençant par les voisins les plus proches. Quelqu'un veut-il m'accompagner ?"
Thanias semblait d'accord pour l'accompagner, mais le jeune Légionnaire qui les avait guidé jusqu'ici semblait également vouloir les aider. D'un côté, la présence du Boros donnerait un surcroît d'autorité à leurs questions, mais elle pourrait aussi intimider certaines personnes, et si des témoins potentiels avaient la conscience peu tranquille, la présence d'Yldan les ferait se braquer. Thanias semblait être parvenue aux mêmes conclusions que lui.
"Je vous remercie de votre aide, mais je crains que certaines bouches se ferment si un membre de la Légion nous accompagne. Vous comprendrez sûrement que la discrétion est notre meilleure chance ..."
Pendant ce temps, Sérafina, la neutre masquée, alla vers le lieu de l'explosion, suivie de près par l'Izzet et par Arkin. Sur un signe d'Yldan, le planton les laissa passer, et le petit groupe disparut du champ de vision du Golgari derrière quelques décombres couverts de la même neige sale qui couvrait partiellement la boue du sol.
*Sohgar, que se passe-t-il de ton côté ? Je sais que c'est éprouvant de communiquer à une telle distance, mais j'ai besoin de savoir. Tiens, mais ... le nom de cet Izzet ... Trois ?! Très intéressant, pourquoi ne l'ai-je pas remarqué plus tôt ? C'est sûr que si quelqu'un est en mesure de remarquer quelque chose en regardant les traces de cette explosion, ce sera lui. Les maisons étaient censées être vides au moment de l'attentat, le sont-elles encore ? Les Boros ont-ils interdits aux habitants de cette ruelle de rentrer chez eux, ou toutes ces ruines sont-elles abandonnées ? Bon, inutile de se torturer l'esprit avec ça. Sohgar, si tu parviens encore à m'entendre, note le nom de Molizek, un hybride humain/gobelin de la ligue.*

_________________
Les vivant meurent, les morts vivent, les vivants s'occupent des morts, les morts nourrissent les vivants, la loi de la nature...
"Quoi de plus naturel que des racines se nourrissant de cadavres ? [...] La beauté de la nature à l'état pur se retrouve dans le Cercle : une continuation parfaite, aucune interruption entre la mort et la vie." Matka Savra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aenorial
Agent Dimir
Agent Dimir
avatar

Nombre de messages : 382
Localisation : à l'endroit même où ta vie s'achève, avec un petit sourire satisfait
Date d'inscription : 16/04/2011

Feuille de personnage
Niveau: 1
Points d'Expérience.:
21/100  (21/100)
Zinos (argent):
100/1000  (100/1000)

MessageSujet: Re: Quand votre coeur fait boum... [En cours]   Jeu 21 Juin 2012 - 19:35

Constatant les réticences de Féodor à partager ses informations, Aenorial poussa un peu le détective en lui demandant si il soupçonnait déjà un ou plusieurs membres du groupe. Mais à son grand dépit, le détective lui répondit qu'il était un peu tôt pour ça.

***Il n'est pas détective pour rien... il dose les infos qu'il donne, il faudra jouer serré pour s'en sortir.***

Se détournant de Féodor, Aenorial s'attaqua à la recrue.

"Dites moi jeune homme, avez vous entendu parler de l'affaire des meurtres qui prennent pour cible des agents Boros?"

***Non mais pour qui je me prends moi? Jeune homme... Il doit être aussi vieux voire plus que moi.***

Le Dimir vit que le jeune Boros interrogeait le sergent du regard avant de répondre et que ce dernier lui donnait son accord de manière totalement muette.

"Les attentats ? Qui n'en a pas entendu parler ici ? On est tous inquiets maintenant, ça pourrait tomber sur n'importe qui. "

Après cette question de pure forme, l'agent de la Dixième enchaîna sur une question plus intéressante qui portait sur d'éventuelles informations complémentaires. La réponse fut évasive.

" À ce que j'ai compris, ce sont surtout les enquêteurs de terrain qui trinquent, ce qui m'inquiète un peu, à vrai dire."

***Merci, ça nous avance beaucoup, se dit-il. Cela dit, il est coopératif, c'est un bon début.***

"Êtes vous vous même enquêteur sur le terrain?
_Moi pas encore, mais mon sergent instructeur, oui. J'apprécie énormément Bregan qui est comme un père pour moi, je ne veux pas le perdre."

***Tiens tiens, Bregan, un nom qui peut être utile. Si jamais nous le croisons, nous pourrons peut être lui poser quelques questions.***

Au final, l'enquête n'avançait pas beaucoup. Aenorial joua donc la carte de la suspicion extrême en demandant au Boros:

"Et sinon, qu'est ce que vous envoyiez comme message?"

Le jeune vira au rouge et ses yeux firent de nombreux allers-retours entre le Dimir et le sergent. Pour enfoncer le clou, Aenorial se trourna vers le sergent et l'interrogeant de regard, il s'aperçut que le sergent partageait sa curiosité. De plus, Féodor était apparemment également intéressé par la conversation, malgrès le fait qu'il fit semblant d'observer le sol.

Finalement, le jeune se rendit et avoua:
"J'écrivais à ma grand mère."

Aenorial décida de le tester encore un peu.

"Vous n'oseriez pas mentir et ralentir l'enquête qui peut sauver Bregan, n'est-ce pas? Vous n'oubliriez pas non plus de nous dire si vous saviez des choses qui feraient avancer l'enquête?"

***Et voilà, Bregan m'est déjà utile!***

"Oh non, je n'oserais jamais faire ça!"

Il avait l'air sincère. Sachant que si il continuait, quelqu'un risquait de venir à la rescousse du jeune et allait donner une mauvaise image de lui, le Dimir lui demanda alors son nom. Sans hésiter, le jeune homme lui apprit qu'il s’appelait Daros. Là aussi, Aenorial pensa que ce nom serait utile si ils venaient à discuter avec Bregan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mjokkoto l'Assoupie
Nouveau-né Ravnican
Nouveau-né Ravnican
avatar

Nombre de messages : 175
Age : 26
Localisation : Entre Mania et Démentia
Date d'inscription : 12/06/2011

Feuille de personnage
Niveau: 1
Points d'Expérience.:
23/100  (23/100)
Zinos (argent):
110/1000  (110/1000)

MessageSujet: Re: Quand votre coeur fait boum... [En cours]   Mar 26 Juin 2012 - 0:35

Quel monde hasardeux… Malgré son esprit altéré par la folie, Mjokkoto pouvait encore constater que l’on passe toujours trop vite de la sécurité abusivement chargée de testostérone des quartiers Boros… à l’ambiance de ce qui entoure la Guilde. Tout ici respirait la misère et la crainte de son voisin.
Mais il n’était hélas guère le temps de s’attarder sur la philosophie d’un mode à l’agonie ; un attentat devait trouver sa justice.


** Au nom du pain qui me permettra de manger après cette mission !**

Son esprit était littéralement absorbé par cette seule idée, tant et si bien qu'elle qu'elle ne recouvrit son attention qu'une fois le groupe arrété.
Le soldat qui les dirigeait, un certain Yldan qui sentait bon l’optimisme du militaire néophyte, se proposa d’aller chercher des témoins. Mais l’Assoupie n’appréciait pas de partager ses idées, seulement leurs résultats. Alors, pour se débarrasser de la peuplade d’enquêteurs missionnés sur les lieux du crime, Mjokkoto avait vaguement indiqué à son chef de groupe qu’elle irait voir les lieux de l’explosion, et partit sans attendre.
L’Assoupie avait bien compris que la zone concernée se trouvait plein est. Qu’importe son rôle, elle voulait enfin se détacher un peu du groupe. Marcher seul. Enfin ! Elle en retira sa capuche de soulagement:


« Frrrrrrrrrruiiiiiiiiiii…. » Chuchota-t-elle. « L’air glacé… ne me brûle enfin… plus… la peau en hiver… cette robe est pratique… pratique… mais ce blanc… jure un… peu… avec l’enquête… une bombe en pleine neige… C’est… triste…Triste… »

En arrivant devant le garde, Mjokkoto présenta son ordre d’enquête. C’est alors que la situation fut subitement moins plaisante:

« Bien, dame Sérafina, vous pouvez y aller. Souhaitez-vous l’accompagner, sieur Arkin ? »
« Assurément. »

Mjokkoto n’eut comme seul réflexe que de remettre vivement sa capuche, avant de se retourner fébrilement.
Dans son excitation, Mjokkoto avait tellement baissé sa garde qu’elle avait oublié d’en surveiller ses arrières, tant et si bien que deux mebres du groupe se tenait derrière elle à une certaine distance. La première chose qu’elle vit, c’était l’Izzet Molizek qui la suivait. Un Izzet… Mais quel dieu avait-elle offensé pour mériter ça ? Elle gardait ses pièces devant une aumône, mais tout de même… Il y en avait même un deuxième à ces côtés… Elle savait qu’il était du groupe d’enquêteurs, mais elle avait oublié jusqu’à son nom (et le fait de le lui avoir rappelé ne changeait strictement rien). La voyant se retourner, l’inconnu lui adressa un amical signe de la main, tandis que le semi-gobelin se contentait de la regarder fixement. Rien en cet instant ne pouvait combler le malaise de l’Assoupie. Elle aurait bien lancé un appel à l’aide au seul témoin de cette situation des plus gênantes, mais elle avait bien compris qu’il resterait témoin. Le Golgari ne faisait qu’observer la situation, pour voir si jamais il était dans son intérêt d’intervenir, ce qui n’était hélas pas le cas. Elle lui en aurait presque voulu… Mais que faire ? Que faire ?


**…



… On fait comme d’habitude…**


" Sssssssssssffffrrrrrrrrr... "

Elle acquiesça d’un signe de tête, et les laissa s’approcher. Le soldat ouvrit sa barrière de fortune, et tous trois s’engouffrèrent dans l’obscurité de la ruelle.
En s’avançant dans l’ombre et la neige, ils n’échangèrent pas un mot, à peine quelques regards en biais. Mais Mjokkoto conserva le calme de son personnage malgré sa propre tension. Jusqu’à ce qu’ils arrivèrent devant les lieux de l’explosion.
L’Assoupie sentait presque encore le souffle de l’explosion se mêler à cette froide matinée ; les murs effondrés, la neige fondue en une boue glacée, la végétation déjà prête à reprendre ses droits… et ce trou, gigantesque, comme un pan de vide. On aurait cru que Mjokkoto, Molizek et Arkin étaient les explorateurs d’une civilisation perdue. A peu près aussi perdue qu’elle-même, finalement… Peu d’indices, quelques cerveaux ; il était temps de chercher.
Mjokkoto jeta un coup d’œil aux graviers, puis se retourna vers les deux autres limiers. Même sous le stress, l’Assoupie savait qu’il fallait rester dans l’esprit d’investigation :


« Alors… Par où voulez-vous commencer ? Des avis ? »

[Hrp:] Embarassed ...
Un détail à Asmodée: on ne sait pas encore qui je suis, du coup, c'est Sérafina pour l'instant.[/Hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justice, le Deuxième
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Nombre de messages : 485
Age : 32
Localisation : Partout et nulle part
Date d'inscription : 14/01/2008

Feuille de personnage
Niveau: 100
Points d'Expérience.:
150000/100000  (150000/100000)
Zinos (argent):
1000000/1000000  (1000000/1000000)

MessageSujet: Re: Quand votre coeur fait boum... [En cours]   Mar 26 Juin 2012 - 2:11

Arkin fut le premier à répondre :

« Je serais d'avis de commencer par regarder un peu les gravats et la maison détruite à l'entrée de laquelle l'explosion a eu lieu, surtout avant que ça ne se remette à neiger. »

Il leva un regard aussi noir que les lourds nuages qui commençaient à s'amasser dans le ciel.

« On pourra comme ça inspecter les maisons à peu près encore en état comme cette auberge ensuite, ça nous évitera de nous geler plus que nécessaire. »

Molizek acquiesça.

« Oui, bonne idée, d'autant plus qu'une chute de neige supplémentaire ne fera que rendre plus difficile notre inspection. On a intérêt à faire vite, je pense. »

_________________
Exclamation Attention, MJ méchant. Exclamation
Tableau de chasse : Rahinov, Hellebron, Rennac, Johann, Le Tueur Inconnu
Prends garde, Invité, tu pourrais être ma prochaine victime !

itchingsmile itchingsmile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mjokkoto l'Assoupie
Nouveau-né Ravnican
Nouveau-né Ravnican
avatar

Nombre de messages : 175
Age : 26
Localisation : Entre Mania et Démentia
Date d'inscription : 12/06/2011

Feuille de personnage
Niveau: 1
Points d'Expérience.:
23/100  (23/100)
Zinos (argent):
110/1000  (110/1000)

MessageSujet: Re: Quand votre coeur fait boum... [En cours]   Mer 11 Juil 2012 - 0:49

" Alors... je vais voir les gravats... Choisissez ce... qu'il vous plai...ra... de voir... "

Non. Décidemment, ni le sang-froid simulé ni la concentration sur l'enquète ne pouvait totalement dissimuler le véritable chaos de l'Assoupie. Sans même attendre de réponse, Mjokkoto se retourna vivement pour cacher sa perte d'attention. Dans le fond, elle ne s'interressait plus vraiment à la menace que pouvait représenter ses deux suiveurs, bien qu'elle conservait une grande méfiance face au semi-gobelin; cette fois-ci, elle voulait trouver de quoi ava,cer l'enquête.

Que reste-t'il de ce souvenir de maison alors? Juste des pierres, des planches de bois soufflées par le feu de l'explosion, du verre cassé... presque de quoi reconstruire une maison. Presque, seulement; quel matériau dans ce monde serait capable de faire oublier ce trou béant au milieu de la ruelle? Mjokkoto avait toujours trouvé cela fascinant de contempler tant de noir jurant avec les autres couleurs.
Elle aurait pu rester des heures devant cette immensité. En tournant la tête, vers la gauche, vers la droite, la gauche, la droite, la gauche, la droite, la gauche, la dr...


*** ... Il y a une lumière dans les ténebres... à droite...***

A force de pivoter sa tête, un détail inhabituel a fini par apparaître aux yeux de Mjokkoto. Quelque chose brillait au soleil dans le fond de l'abîme. Ca n'avait pas l'air d'être du verre; elle reconnaissait cet éclat, ce n'était quelque chose qui venait d'une maison. A moins que ce ne soit finalement du verre... Mais il était trop tard pour penser de façon rationnelle:

*** ... Ca brille... ***

Et ni une ni deux, Mjokkoto se trouvait au bord de l'abîme pour attraper la source de sa convoitise. Déjà elle tendait son bras pour l'obtenir...

[Hrp:] Hem... Ca va niveau gameplay? Je ne m'attire pas les foudres Mjesques?[/Hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justice, le Deuxième
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Nombre de messages : 485
Age : 32
Localisation : Partout et nulle part
Date d'inscription : 14/01/2008

Feuille de personnage
Niveau: 100
Points d'Expérience.:
150000/100000  (150000/100000)
Zinos (argent):
1000000/1000000  (1000000/1000000)

MessageSujet: Re: Quand votre coeur fait boum... [En cours]   Lun 23 Juil 2012 - 19:26

Mjokkoto sentit le semi-gobelin arriver à toute allure derrière elle.

« Qu'avez-vous trouvé de si intéressant ? » demanda-t-il, légèrement essoufflé.

L'Assoupie désigna sa découverte. Il s'agissait d'un fragment d'une sphère de verre bleutée piquetée de cristaux, que l'érosion de la neige avait mis à jour dans la paroi du cratère.


« Très intéressant... Vous permettez que je l'inspecte ? »

[Hrp :] Silviel et Aenorial, vous êtes toujours vivants ? J'attends des MPs ou des posts sur vos actions/questions ! [/Hrp]

_________________
Exclamation Attention, MJ méchant. Exclamation
Tableau de chasse : Rahinov, Hellebron, Rennac, Johann, Le Tueur Inconnu
Prends garde, Invité, tu pourrais être ma prochaine victime !

itchingsmile itchingsmile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silviel, la chantresse
Chantresse
Chantresse
avatar

Nombre de messages : 425
Age : 22
Localisation : dans les jardins selesnyans
Date d'inscription : 24/05/2008

Feuille de personnage
Niveau: 4
Points d'Expérience.:
331/500  (331/500)
Zinos (argent):
5161/10000  (5161/10000)

MessageSujet: Re: Quand votre coeur fait boum... [En cours]   Mer 25 Juil 2012 - 15:42

Au fond, Silviel ne se sentait pas tout à fait dans son élément. La logique n'avait jamais été son fort ; rêveuse, elle n'avait aucun talent pour les enquêtes. Du moins pour ce qui était de repérer les indices, et de les lier entre eux. En revanche, elle avait d'autres dons, qui pourraient être tout aussi utiles. Surtout pour déceler un traître éventuel... A la fois rassurée de la pertinence de sa présence, et un peu inquiète de la potentielle clairvoyance qui était la sienne, elle jouait distraitement avec ses deux manas, canalisés auparavant. Il vaudrait mieux pour elle qu'on ne s'aperçoive pas trop de ses talents.

Elle s'émerveilla un instant de la beauté de la volière et des oiseaux qui y étaient réunis. Néanmois, cela la découragea. Elle ne pourrait jamais les interroger un par un, en supposant qu'il s'en dégage quelque chose ; et n'avait pas encore la capacité de s'adresser à plusieurs esprits en même temps.

Son oreille fine la déconcentra de ses réflexions : bien qu'elle fut un peu éloignée de Féodor et Raenor - Raenor ? Mais au fait... Cet homme masqué à l'allure elfique, comment n'avait-elle pas réagi plus tôt ? C'était ce grand brûlé... Elle fut contente de voir qu'au moins, il s'était bien rétabli. L'avait-il reconnue ? C'était probable. Elle espérait simplement qu'il ne l'associait pas au semi-elfe pour le moins explosif qui lui avait infligé d'atroces souffrances ignées. Pour l'instant, il ne semblait pas manifester d'hostilité à son égard ; mais masquait apparemment aussi bien ses sentiments que son visage.
Donc, bien qu'elle fut un peu éloignée des deux hommes, elle n'eut pas réellement de mal à entendre leur échange. Cela la conforta dans son projet d'avoir l'air aussi inoffensive que possible.

Elle fit donc mine de continuer à s'intéresser aux oiseaux, tout en canalisant un photomana. Mais elle se concentrait sur ce que disaient ses coéquipiers, qui, désormais, interrogeait la recrue. Elle semblait timide et honteuse, et Silviel se sentit compatissante, avant de froncer légèrement les sourcils. Être mal à l'aise était compréhensible dans cette situation, surtout que Raenor ne le ménageait pas. Toutefois, le jeune homme semblait vraiment très pressé de partir. Avait-il réellement écrit à sa grand-mère ?

Raenor se montrait très curieux, et manipulateur. Il ne fallait pas qu'elle l'oublie.
La chantresse soupira discrètement. Etait-ce l'atmosphère de cette enquête qui la rendait si méfiante et attentive, elle qui avait plutôt l'habitude de se plonger dans d'innocentes rêveries ? Ou s'agissait-il du climat d'angoisse dans lequel elle vivait ces temps-ci, à cause d'Asmodée ? Probablement une conjugaison des deux.
Elle tiqua soudain. Elle observait toujours Raenor de loin, et quelque chose dans son attitude venait de se modifier, imperceptiblement. Son attention avait été attirée par quelque chose d'autre que la recrue. Que pouvait bien avoir de spécial ce tas de neige, semblable à tous les autres disséminés dans la pièce ?

Il était décidément temps de s'enchanter. Elle ferma les yeux, se retournant vers les oiseaux, et commença à chantonner à mi-voix. Un premier mana se consuma, et elle rouvrit les yeux. Sa vision s'était modifiée ; elle ne voyait plus les gens et les murs que comme des ombres bleutées et translucides. Bien sûr, à force de se superposer, elles finissaient par devenir trop opaques pour que le champ de vision de Silviel porte vraiment loin. Rien ne se détachait de ce paysage fantomatique que les légères brillances des enchantements qui protégeaient le bâtiment. Son chant se modifia légèrement, un second mana fut aspiré à travers sa peau. Elle sentait le mana blanc de manière particulièrement aiguë. Son troisième photomana se volatilisa, et elle cessa de chanter. Un frisson de bien-être la parcourut, et, chose rare, elle sourit. Ses perceptions visuelles étaient revenues à la normale ; elle était restée mentalement absente pendant une ou deux minutes, pas plus. Elle se retourna vers ses coéquipiers et marcha vers eux, espérant n'avoir rien raté d'important.

_________________
"Quel que soit le souci que ta jeunesse endure,
Laisse-la s'élargir, cette sainte blessure
Que les noirs séraphins t'ont faite au fond du cœur :
Rien ne nous rend si grands qu'une grande douleur.
Mais, pour en être atteint, ne crois pas, ô poète,
Que ta voix ici-bas doive rester muette.
Les plus désespérés sont les chants les plus beaux,
Et j'en sais d'immortels qui sont de purs sanglots. "

A. de Musset, La Nuit de Mai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aenorial
Agent Dimir
Agent Dimir
avatar

Nombre de messages : 382
Localisation : à l'endroit même où ta vie s'achève, avec un petit sourire satisfait
Date d'inscription : 16/04/2011

Feuille de personnage
Niveau: 1
Points d'Expérience.:
21/100  (21/100)
Zinos (argent):
100/1000  (100/1000)

MessageSujet: Re: Quand votre coeur fait boum... [En cours]   Mar 7 Aoû 2012 - 0:53

Aenorial ne cherchait rien de spécial, mais il laissait traîner son regard partout, observant chaque endroit, espérant remarquer un détail intéressant. Son espérance fut rapidement comblée.

Il remarqua un élément étrange dans un petit tas de neige près du mur. Intrigué mais pas stupide, le jeune Dimir n'alla pas tout de suite voir de quoi il s'agissait. Il tiqua légèrement et se maudit intérieurement de cette réaction qu'il jugeait abusive.

Se pensant totalement découvert, il observa le tas de neige avec attention, et, quand il eu discerné un élément légèrement plus jaune que la neige, il alla vers le mur, priant pour qu'il ne s'agisse pas d'urine.

*** Si je me retrouve devant de la pisse de Boros, je vais avoir l'air ridicule...***

Les sens en éveil pour ne pas être pris à revers, l'elfe s'accroupit, et ramassa un petit bout de parchemin. Il était froissé et visiblement incomplet. La neige l'avait surement endommagé et il manquait quelques lettres en début et quelques mots en fin de ligne.

Une fois défroissé, Aenorial lut:


[...]gan,

[...]oute de quelque chose et a fait appe[...]
[...]teurs extérieurs, il faut contacter l'Iz[...]
[...]tement avant qu'il ne soit trop tard. [...]
[...]on car le blanc devient trop reconnai[...]

[...]prochaine est prête, j'attends ton sig[...]

[...]s


Tout semblait accuser Daros et Bergan, mais le Dimir savait qu'il fallait se méfier des apparences. Il rangea donc le bout de parchemin dans sa manche et revint vers le groupe l'air de rien. Personne ne semblait avoir de questions, et Daros ne l'avait apparemment pas vu ramasser la note.

*** Rappel, garder un oeil sur Daros et sur l'Izzet, c'est peut être de lui dont ça parle...***

Aenorial hésitait à prendre Daros en filature pour qu'il le mène éventuellement à Bregan et se révèle être coupable. Cela représentait un pari risqué. Cependant, il ne pouvait laisser le jeune Boros partir librement. Il évaluait les possibilités. Le suivre, le faire arrêter et espérer qu'il soit un leurre pour que le(s) vrai(s) coupable(s) se trahisse(nt), garder un oeil sur lui puis, dès que Bregan se montrerait les attraper tout les deux pour faire marcher un éventuel leurre, compter sur se papier et espérer arrêter les coupables qui seraient Bregan et Daros...
Un choix difficile.

Soudain, Aenorial eut une autre idée qui lui semblait combiner la surveillance et le fait de neutraliser Daros et éventuellement Bregan. Cependant, elle éliminait le fait de jouer sur la possibilité d'un leurre.


*** Il faut que je fasse quelque chose... Mais quoi? ***

Le cerveau de Dimir d'Aenorial bouillonnait. Il évaluait les possibilités, les bluffs éventuels, le coup de chance qui était peut être déterminant...

*** Que de choix différents ***

Le jeune Dimir prit finalement une décision. Il allait jouer un peu sur les sentiment de Daros.

"Dites moi, Daros, souhaitez vous protéger Bregan des attentats? Car si c'est le cas, pourquoi ne pas vous joindre à nous? Cela vous permettrait d'aider à démasquer le ou les coupables et ainsi de prévenir d'éventuels autres attentats. Alors, qu'en pensez vous?"

*** Voilà, c'est fait, j'ai choisi, pas de retour en arrière possible. ***

Daros parut tout d'abord surpris, puis il sembla hésiter. Il dit finalement:

"J'accepte volontiers. Puis, lançant un regard coupable vers le sergent, Si j'en ai l'autorisation..."

Aenorial se tourna donc vers le sergent pour recevoir le verdict. Celui-ci fut extrèmement décevant.
C'était au lieutenant de prendre cette décision.

*** Foutus Boros avec leur hiérarchie! ***

"Et bien dans ce cas, il faudra aller demander au lieutenant. Tout le monde a fini ce qu'il ou elle avait à faire? Nous ferions mieux de ne pas trop nous éparpiller..."

Féodor ferma son imposant registre d'une seule main et annonça qu'il avait fini. Restait Silviel...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mjokkoto l'Assoupie
Nouveau-né Ravnican
Nouveau-né Ravnican
avatar

Nombre de messages : 175
Age : 26
Localisation : Entre Mania et Démentia
Date d'inscription : 12/06/2011

Feuille de personnage
Niveau: 1
Points d'Expérience.:
23/100  (23/100)
Zinos (argent):
110/1000  (110/1000)

MessageSujet: Re: Quand votre coeur fait boum... [En cours]   Mar 4 Sep 2012 - 14:47

** Et il fallait que ce soit toi qui t'intéresse à ce que j'ai vu... **

L' Assoupie effleura le petit bout de verre avant de se retourner face au semi-gobelin. Pourtant, elle ne le lui tendit pas tout de suite; et sa tête continuait de se saccader:

** Bleu, piqueté, autrefois rond... froid, pas gelé... mais pas du même froid que l'air... ça empeste la magie... cette petite boule devenait autrefois contenir du mana, mais lequel? **

Puis, elle releva la tête, sans vraiment regarder son interlocuteur, même si elle avait vaguement remarqué que le dénommer Arkin observait attentivement un pan de mur dénué de neige. elle continuait de réfléchir:


** Une ancienne ampoule lumineuse? un message? un piège? Une bombe?
... une bombe... **


"...
-...
-...
-...
-... Dame Sérafina? vous permettez?
-Srrrrrrrhhhhshhhhhh!... Oui... pardon... "

L'attention ne sera pas tout de suite son fort. Et Mjokkoto obéit sans discuter davantage, toujours plongée dans ses pensées:


" Hum, je vois... intéressant... oui... oui... oui... huuuuuuuuum... Dame Sérafina, je vous soupçonne d'avoir la même idée que moi sur la nature de ce bout de verre... Me feriez-vous l'honneur de confirmer mes dires?
-...
-...
-... Une bombe...
- Vous lisez dans mes pensées, fit le semi gobelin en souriant de toutes ses dents jaunes et tranchantes.

Mjokkoto aurait tant aimé que l'on voit son sourire; c'était bien la première fois que ses idées s'accordent aussi bien avec un autre... fou...
La neige avait cessé de tomber, le temps d'une éclaircie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asmodée Baxu
Sicaire devkarin
Sicaire devkarin
avatar

Nombre de messages : 179
Age : 26
Localisation : Dans le noir
Date d'inscription : 29/05/2010

Feuille de personnage
Niveau: 2
Points d'Expérience.:
186/200  (186/200)
Zinos (argent):
169/1000  (169/1000)

MessageSujet: Re: Quand votre coeur fait boum... [En cours]   Lun 15 Oct 2012 - 15:01

La recherche de témoins s'avérait posséder peu d'intérêt en fait : la plupart des maisons semblaient vides, ce qui était sans doute à imputer à l'enquête en cours. Si témoin il y a eu parmi les habitants, il devait déjà avoir déposé son histoire auprès des Boros après avoir trouvé sa maison fermée et la ruelle bouclée.
Cette dernière pensée lui donna une idée : quelqu'un ayant aussi bien planifié un tel acte devait s'être assuré une voie de sortie. Asmodée s'y connaissait mal en matière d'ogres explosifs et de magie, mais il pensait que l'auteur du forfait, quel qu'il soit, a dû être présent lors de l'attentat. Or, si les choses avaient mal tourné, comment s'en serait-il sorti ? A moins de posséder une confiance en soi à toute épreuve, une voie de fuite avait due être prévue.
En parlant de confiance en soi, une autre idée lui vint aussitôt. L'assassin détailla les alentours à la recherche d'un flâneur suspect, mais rien. C'aurait été trop facile. Il rebroussa alors chemin, contourna la maison angulaire qui avait autrefois été le poste de garde et avisa un escalier usé par le temps, étroit et sans parapet, qui permettait de monter sur la muraille. Se tournant vers Thanias :

"Je reviens tout de suite. Une simple idée qui me traverse l'esprit."
Et la laissant au croisement des rues, le Golgari entreprit de prendre de la hauteur.
Une fois parvenu en haut, il examina de nouveau les alentours afin de vérifier sa dernière idée. Quelqu'un qui commet des actes aussi dangereux devait s'assurer de la liberté de mouvement qu'il lui restait : le mythe des criminels qui reviennent sur le lieu de leur forfait devait forcément avoir un fondement. Et quel meilleur moyen de savoir où en sont les enquêteurs qu'en les espionnant ? L'idée de l'assassin fit cependant long feu : aucune trace d'aucun personnage suspect dans les environs, pas plus que sur la muraille. Personne ne semblait être passé ici avant lui.
Tant qu'à se trouver là, Asmodée jeta un oeil du côté des autres enquêteurs. Serafina et l'Izzet à trois syllabes étaient penchés dans le cratère de l'explosion et examinaient quelque chose que le Golgari ne parvenait pas à identifier. Il nota également que le dénommé Arkin les épiait, dissimulé derrière des gravats voisins. Ce fait lui suggéra une autre hypothèse : et si le coupable s'était au contraire joint aux enquêteurs ? C'était une entreprise risquée, mais qui lui permettrait non seulement de se tenir au courant de l'évolution de l'enquête, mais également d'influer sur la direction que suivraient ses compagnons. Arkin faisait, dans ce cas, un suspect tout désigné ...
Alors qu'il s'apprêtait à redescendre et à partager ses conclusions avec Thanias, un autre détail attira son attention. Les maisons les plus proches de l'explosion avaient été littéralement éventrées, mais la plus petite de toutes possédait encore son mur arrière intact. Et dans ce mur, une porte permettait de passer d'un maison à une autre ... d'une rue à une autre ! La voilà, la voie de fuite du criminel !
Descendant au mépris de la prudence les marches usées par le temps deux par deux, Asmodée alla vers Thanias.

"Mon idée fut fructueuse, même si ce n'était pas le résultat attendu. Voyez-vous cette maison, là-bas ? Celle dont le mur arrière a échappé au souffle de l'explosion ? On ne peut pas le voir d'ici à cause des gravats, mais une porte fait la jonction entre cette maison et celle de derrière. Je crois que nous avons trouvé quelqu'un qui pourrait être un témoin intéressant, à savoir les habitants de cette maison, qu'en pensez-vous ?"

HRP : Je me rends compte que mon post n'est pas très clair : je parle des maisons 18 et 10 sur le plan Mjesque, et Asmodée propose donc à Thanias d'aller voir la maison 18 de plus près. Voilà !

_________________
Les vivant meurent, les morts vivent, les vivants s'occupent des morts, les morts nourrissent les vivants, la loi de la nature...
"Quoi de plus naturel que des racines se nourrissant de cadavres ? [...] La beauté de la nature à l'état pur se retrouve dans le Cercle : une continuation parfaite, aucune interruption entre la mort et la vie." Matka Savra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justice, le Deuxième
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Nombre de messages : 485
Age : 32
Localisation : Partout et nulle part
Date d'inscription : 14/01/2008

Feuille de personnage
Niveau: 100
Points d'Expérience.:
150000/100000  (150000/100000)
Zinos (argent):
1000000/1000000  (1000000/1000000)

MessageSujet: Re: Quand votre coeur fait boum... [En cours]   Ven 19 Oct 2012 - 5:32

Asmodée

[Hrp :]
Pour les joueurs extérieurs, ce sera plus clair avec le plan, surtout que ça concerne également Mjokkoto et peut-être les autres s'ils viennent aussi ! [/Hrp]



Thanias était appuyée contre le mur de l'ancien poste de garde qui commandait la porte dans l'ancienne muraille [Hrp :] Plan : n°1 [/Hrp]. L'antique bâtisse avait depuis belle lurette perdu ce rôle cependant, comme en témoignaient les bacs de fleurs vides mais entretenus, accrochés aux grillages des fenêtres toujours fixés mais couverts de rouille. La demeure était d'ailleurs l'une des rares de la rue frappée par l'explosion à être encore intacte, si l'on exceptait les vitres brisées et remplacées par des panneaux de bois pour prévenir tout dégât par les intempéries en attendant que les Boros ne permettent le retour de ses occupants. Des treize demeures ayant pignon sur rue, même pas la moitié n'avaient pas été partiellement ou totalement détruites [Hrp :] Plan : numéros 1, 2, 7, 8, 12, 13 [/Hrp].
La guerrière écouta avec intérêt les conclusions d'Asmodée, avant de prendre la parole pour la première fois d'une manière moins laconique que toutes ses interventions depuis la rencontre.


« C'est une éventualité que j'avais en effet envisagée. Ces vieux quartiers n'ont plus grand-chose à voir avec nos vieux plans de ville d'origine. Les incendies, les travaux des habitants, tout ça a bien modifié ces constructions. Il se peut par exemple que certains des occupants de ces demeures aient creusé des caves ou des puits, certains d'entre eux donnant peut-être directement aux puits des Rakdos, aux égouts ou à la Citerraine. J'ai déjà à habiter dans un lieu semblable par le passé, dont la cave était reliée à des galeries de mine. Personnellement, je serais même d'avis d'explorer chacune des maisons pouvant avoir une porte de derrière. »

Elle montra du doigt la vieille auberge de pierre, à peine touchée par l'explosion [Hrp :] Numéro 12 sur le plan [/Hrp].

« Cette auberge par exemple. Beaucoup de passage, compliquant la traçabilité, un premier étage en surplomb et proéminent par rapport à la rue, cela pourrait constituer une excellente base d'opérations et de surveillance. Pendant que vous étiez sur le rempart, j'ai justement demandé à l'un des gardes où logeaient les habitants qui avaient été expulsés, et il m'a donné l'adresse. Ils ont déjà été interrogés, mais une contre-enquête ne sera peut-être pas superflue. Enfin bon, allons d'abord voir de plus près cette maison avec une porte de derrière... »

Asmodée et Thanias se dirigèrent vers la demeure concernée. Cela s'avéra plus complexe que prévu, car c'était jour de marché et la Rue de la Serrurerie comme la Place des Sans-Os [Hrp :] Plan : rue C et place H [/Hrp] grouillaient de monde, aussi ce ne fut qu'après que la neige se soit remise à tomber qu'ils parvinrent dans l'Allée Foldnar et que le trafic diminua sensiblement.

La plupart des demeures de la rue étaient plus cossues, appartenant apparemment à des bourgeois et négociants relativement aisés, certains arborant même le symbole de la Guilde des Transactions sur leur porte. Ce n'était cependant pas le cas de celle qui intéressait à présent les deux enquêteurs, une haute demeure de brique rouge, à laquelle on accédait par une courte volée de marches.

Lorsque Thanias tira sur le cordon pendant à côté de la porte peinte en blanc, un carillon cristallin retentit. Quelques secondes à peine plus tard, un domestique en livrée rayée noire et jaune - qui fit penser un instant aux guêpes géantes de la Citerraine à Asmodée - parut sur le seuil.


« Bonjour Madame et Monsieur. Qui dois-je annoncer auprès de Maître Neftar ? »

Une voix intervint de l'intérieur.

« Fais-les entrer, Ovisiu. Ne laissons pas ces gens dehors par ce temps. »

Le domestique s'écarta pour les laisser entrer dans un hall carrelé de noir et blanc, puis se saisit de leurs manteaux alors que le maître des lieux, un personnage légèrement rondouillard à la mine joviale s'avançait vers eux.

« Bienvenue, bienvenue ! Suivez-moi, je vais demander à Ovisiu de vous préparer une boisson chaude pendant que nous parlerons affaires ! »

Il emmena Thanias et Asmodée dans un petit salon décoré de jaune et noir - très certainement les couleurs de sa famille - et les invita à s'asseoir sur un canapé tandis qu'il prenait place sur un fauteuil dos à la fenêtre par laquelle on voyait les flocons de neige tomber à présent de manière drue. Un feu d'enfer brûlait dans l'âtre, et le contraste thermique avec l'extérieur était saisissant.

« C'est un honneur pour moi de vous accueillir chez moi, que puis-je pour vous ? »


Mjokkoto

Molizek fixa l'échantillon qu'il avait entre les mains.

« C'est notre indice le plus probant jusqu'alors, je pense qu'il serait vraiment intéressant de l'analyser dans le détail. Mon laboratoire pourrait s'en charger, je pense que ce serait plus sûr que chez les Boros. Notre bon lieutenant Donzom Vladek semblait craindre la présence d'une taupe là-bas, l'étudier à l'extérieur de la Ligue serait une bonne idée, qu'en pensez-vous ? »

Tout en parlant, il avait sorti un sac de papier de son paquetage et y avait enveloppé l'échantillon.


Silviel et Aenorial

Daros parut vraiment soulagé quand il put enfin quitter les lieux, sa contribution à l'usage des faucons messagers de la Ligue - bien que non officielle - dûment consignée dans le registre. Une fois qu'il fut hors de vue, le sergent grommela.

« Il va décidément vraiment falloir qu'on place quelqu'un pour surveiller tout notre courrier. Si ce n'est pas malheureux... En avez-vous fini ? »

Une pensée sembla traverser l'esprit de Feodor qui fit signe que non, puis s'approcha successivement de plusieurs des faucons messagers et leur posa une série de questions apparemment sans aucun lien avec l'enquête [Hrp :] Je rappelle à ceux qui ont lu les livres (ou j'apprends à ceux qui ne les ont pas lus) que sur Ravnica les faucons messagers sont doués de parole même s'ils n'ont guère plus que l'intellect pour transmettre un message et/ou répondre à des questions ou des ordres simples. [/Hrp], tout en prenant quelques notes à chaque fois. Une fois que le détective eut fini, le sergent ne put s'empêcher de lui demander la raison de ces questions - il faut dire que certaines de ces questions étaient particulièrement étranges, du genre "Aimez-vous les fraises ?". Feodor eut un petit rire, puis répondit avec un sourire :

« Oh, rien de bien important, outre le fait que ça m'a toujours amusé d'entendre la voix des faucons, cela pourrait s'avérer utile de retrouver ces derniers à la voix. »

Le sergent les ramena alors à la salle où le Sénateur Woltar et Maître Unriev étaient toujours occupés à étudier les documents.

_________________
Exclamation Attention, MJ méchant. Exclamation
Tableau de chasse : Rahinov, Hellebron, Rennac, Johann, Le Tueur Inconnu
Prends garde, Invité, tu pourrais être ma prochaine victime !

itchingsmile itchingsmile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mjokkoto l'Assoupie
Nouveau-né Ravnican
Nouveau-né Ravnican
avatar

Nombre de messages : 175
Age : 26
Localisation : Entre Mania et Démentia
Date d'inscription : 12/06/2011

Feuille de personnage
Niveau: 1
Points d'Expérience.:
23/100  (23/100)
Zinos (argent):
110/1000  (110/1000)

MessageSujet: Re: Quand votre coeur fait boum... [En cours]   Jeu 15 Nov 2012 - 13:32

"... La...bora...t...t...t,t,t,t,t,t,t,t...t,t,t,toire?

-Vous semblez souffrir de graves problèmes de locution, mais oui, mon laboratoire. Avez-vous déjà essayé d'analyser une preuve dans une taverne? plaisanta le gobelin. Mais pressons-nous, plus vite nous y serons au chaud..."

Le mot seul réveillait en Mjokkoto un effroyable souvenir; une porte en fer, avec cette horrible affiche orange "Laboratoire" placardée pour couvrir les cris des "sujets" choisis pour les expériences, à l'asile... l'Assoupie y avait échappé par son corps jugé trop frêle, mais les cris interminables qui en sortaient nuit et jour était une effroyable source d'imagination pour les âmes follement fertiles de son genre... Il suffisait de voir l'état des cadavres "discrètement" transportés hors des enceintes, aux yeux et sus de tous, comme pour achever les conclusions des pensionnaires inquiets de leur sorts à venir...


** Des bras mécaniques suintants de la moelle du corps soudé, l'oeil de verre où pulsaient encore des veine à l'agonie, la gorge simplement ouverte, ce sang si rouge, rouge, si rouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuge... **

Le coeur de Mjokkoto rata quelques battements à l'idée de ce que l'on pourrait faire à ce pauvre petit éclat de verre! Sa cause devait être défendue à tout prix! L'idée de la violence arrivait toujours en retard dans son esprit altéré, aussi trouva-telle dans le discours de Molizek un détail à exploiter:

" Personne ne... part d'ici, avant que l'on ne l'ait... décidé... et... si... l'espion... c'était vous? "

Le semi-gobelin était sur le point de ranger le morceau de verre, lorsqu'il s'arrêta net face à ses propos; le regard qu'il lui adressait désormais était indéchiffrable...Mjokkoto en profita aussi sec pour lui agripper fermement le poignet (elle savait à quel point les gobelins pouvaient surprendre par leur soudaine aptitude au sprint).

" Ce serait... idiot de croire que parce que... l'on... s'entend bien... je vous ferais... aveuglément... confiance, siffla l'Assoupie. Retournons voir les...généraux..."

C'est alors qu'elle se rappela de la présence d'Akrin, toujours occupé à ausculter les murs adjacents à l'explosion; comme il n'avait pas ouvert la bouche depuis un bon moment, elle avait une nouvelle fois oublié son nom; elle alla donc en sa direction, forçant un Molizek déjà gigotant sous sa poigne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Douceur, la Cinquième
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Nombre de messages : 168
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Quand votre coeur fait boum... [En cours]   Ven 6 Sep 2013 - 12:43

Vous voulez continuer ou je clos et je distribue l'xp ?

_________________
"Mort à quiconque ne se courbe point." Sacher-Masoch, La Tsarine Noire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aenorial
Agent Dimir
Agent Dimir
avatar

Nombre de messages : 382
Localisation : à l'endroit même où ta vie s'achève, avec un petit sourire satisfait
Date d'inscription : 16/04/2011

Feuille de personnage
Niveau: 1
Points d'Expérience.:
21/100  (21/100)
Zinos (argent):
100/1000  (100/1000)

MessageSujet: Re: Quand votre coeur fait boum... [En cours]   Ven 6 Sep 2013 - 15:25

perso j'aimerais bien continuer, mais bon, faut voir ce qu'en pensent les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mjokkoto l'Assoupie
Nouveau-né Ravnican
Nouveau-né Ravnican
avatar

Nombre de messages : 175
Age : 26
Localisation : Entre Mania et Démentia
Date d'inscription : 12/06/2011

Feuille de personnage
Niveau: 1
Points d'Expérience.:
23/100  (23/100)
Zinos (argent):
110/1000  (110/1000)

MessageSujet: Re: Quand votre coeur fait boum... [En cours]   Ven 6 Sep 2013 - 23:19

J'aimerais poursuivre également, c'est une intrigue sympa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Douceur, la Cinquième
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Nombre de messages : 168
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Quand votre coeur fait boum... [En cours]   Mer 11 Sep 2013 - 19:00

Le truc, c'est que là aussi on a perdu le MJ... Je vais faire comme pour la caravane.

_________________
"Mort à quiconque ne se courbe point." Sacher-Masoch, La Tsarine Noire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand votre coeur fait boum... [En cours]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand votre coeur fait boum... [En cours]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Evénement #29 : Quand mon Coeur fait Boom Boom
» Event : Quand Mon Coeur Fait Boom Boom
» «Quand une personne entre dans votre cœur, elle y reste pour toujours.» [Demon Murray]
» Quand la mémoire vous fait défaut [Isabeau]
» On ne réfléchit à sa vie que quand on fait des erreurs.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic The Gathering-Jdr :: Quêtes/Scénarios :: Quêtes-
Sauter vers: