Magic The Gathering-Jdr

Jeu de rôles inspiré du jeu de cartes
 
AccueilPortailFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Suite] Un peu plus de renseignements.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jade Lyvaenya
Orzhov déchue
Orzhov déchue
avatar

Nombre de messages : 442
Localisation : Où veux-tu que je sois, telle est la question...
Date d'inscription : 18/04/2009

Feuille de personnage
Niveau: 3
Points d'Expérience.:
283/300  (283/300)
Zinos (argent):
104/1000  (104/1000)

MessageSujet: [Suite] Un peu plus de renseignements.   Dim 28 Aoû 2011 - 2:06


Zoé Clamolapis et Rahinov Eliav marchaient d'un pas tranquille et assuré en direction de la façade extérieure. La sénatrice imposait son pas au pontife sans que celui-ci n'y trouve vraiment à redire. Le pas de la femme était gracieux et altier, sans être toutefois hautain et dédaigneux comme l'étaient si souvent la démarche "des gens de la haute" comme les appelaient parfois les ravnicans. Il y avait un certain charme chez cette femme qui n'était pas pour déplaire à Rahinov ; et il devait le reconnaître, elle avait beaucoup de choses pour elle.
La femme avait entrainé Rahinov un peu plus loin sans que ce dernier ne puisse protester. Il reconnut un peu plus tard le quartier où ils se dirigeaient. La femme semblait aller vers un but précis. Elle prit la parole lorsqu’ils furent hors de portée des oreilles de leur compagnon :


" L'hôtel n'a pas été cambriolé. Je le sais.

Je l'ai lu dans son esprit,
ajouta-t-elle enfin après un trop long silence. Seulement, il était bon. Pas assez tout de même. J'ai pu discerner quelques bribes. Et l'hôtel est intact. Aussi je ne comprends pas sa démarche. Ni la démarche de votre guilde. Toujours est-il que c’est une bonne chose que nous ne soyons pas avec ces sans-guildes. Je pense qu’ils vont avoir plus d’ennuis que nous. Je nous ais volontairement éloignés de l’hôtel des monnaies. Je veux seulement savoir pourquoi notre commanditaire agit ainsi. J’ai bien peur que cela n’ait aucun rapport avec Orzhova.

Vous avez remarqué son demi-sourire un moment ? Je n’ai pas retenu ce que vous échangiez mais… L’espace d’un instant, un demi-sourire est passé sur son visage. Nous avons été deux à le remarquer : moi, et l’homme sans pensée. Ce chasseur sans guildes est dangereux. Les deux autres sont plus… Crédules dirais-je.

Ah, nous arrivons à l’auberge de la tranche. Je voudrais commencer par là si vous le voulez bien. Il y a tout le monde et n’importe qui ici. On glanera peut-être quelques renseignements… »

_________________
Après la nuit
Avant le jour
Et à travers les roselières

Après la nuit
Avant le jour
J'irai chercher les hautes lumières
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rahinov Eliav
Pontife
Pontife
avatar

Nombre de messages : 950
Age : 24
Localisation : Sous un pont, décuvant de la veille.
Date d'inscription : 19/03/2007

Feuille de personnage
Niveau: 5
Points d'Expérience.:
557/800  (557/800)
Zinos (argent):
1400/10000  (1400/10000)

MessageSujet: Re: [Suite] Un peu plus de renseignements.   Lun 29 Aoû 2011 - 1:43

" Je ne suis pas omniscient à propos de ma guilde, quant bien même je ferai partie du conseil fantôme. La guilde Orzhov à bien des secret, et je n'en connais même pas la moitié du quart. Alors autant vous dire que ce commanditaire rachitique et moi n'avons rien en commun, pas même nos connaissance sur la guilde. Mais vous le savez déjà, non ? "

Rahinov était conscient de la gravité de ce qu'il disait, mais la vérité émanait néanmoins de sa bouche. Lui et le commanditaire n'avaient rien en commun, si ce n'est leur appartenance à la guilde Orzhov. L'effet que donnait dame Clamolapis était surprenant au point d'intéresser l'oeil attentif de Rahinov. Cette femme lui plaisait beaucoup.

" Nous n'avons rien échangé avec le commanditaire, rassurez-vous. Je préfère échanger avec une belle femme telle que vous plutôt qu'avec un vieillard nabot. D'ailleurs, pour vous reprendre sur un sujet sans importance, sachez que si j'avais été votre quatrième mari, d'une part, vous m'auriez reconnu, et d'autre part, vous aurez parlé de moi avec admiration. C'est le sentiment que la plupart des femmes ressentent de moi. " Dit-il avec un air amusé, presque d'auto-dérision. Rahinov était de ces gens qui se fichent pas mal de l'image extérieure qu'ils donnent d'eux-mêmes. L'apparence n'a jamais été un centre d'intérêt majeur pour la pontife. " Maintenant, dans la taverne, nous avons des chances certaines de glaner des informations précieuse. Jouez donc la séduisante courtisane innocente, tandis que je jouerais votre mac protecteur, pour assurer la crédibilité des rôles. Les informations tomberont toute seules si tant est que vous tombez sur le bon roublard saoul, prêt à délier sa langue.

Après-vous, ma chère dame. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Douleur, Le Quatrième
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Nombre de messages : 306
Localisation : Là où on ne peut me trouver, en train de décider de votre destin.
Date d'inscription : 18/05/2008

MessageSujet: Re: [Suite] Un peu plus de renseignements.   Ven 10 Aoû 2012 - 17:39

La femme sourit. Cet Orzhov était décidément un homme intéressant. Un peu étrange, et qui manquait clairement de clairvoyance. Toutefois, se prendre au jeu ne lui coûtait. Elle avait eu l'occasion de faire bien pire.

"Si vous étiez mon quatrième mari, vous seriez actuellement en train de croupir dans une geôle de Prahv. Et puis, vous rappelez-vous, je vous ai dit que je savais m'y prendre avec les hommes, non ? Laissez-moi quelques instants."

La femme se mit à tirer brusquement sur sa robe, et Rahinov finit par entendre le tissu craquer. Dame Clamolapis, visiblement habitué à un tel exercice, réussit à briser juste ce qu'il fallait de textile pour laisser apparaître son entre-seins. Sa robe montait en haut de son cou, et s'ouvrait maintenant, dévoilant une partie de sa poitrine. Sa peau diaphane attira immédiatement l'oeil du pontife, qui dû faire de grands efforts pour arracher son regard à ce magnifique spectacle ; pour ne pas gêner sa dame, de toute évidence. Elle s'ébouriffa légèrement les cheveux, et confia ses bijoux au pontife. "Personne ne doit les voir. Ils seraient bien trop caractéristiques." Elle s'attela par la suite à mimer les courtisanes de basse naissance. Au bout de quelques minutes, elle était méconnaissable. Elle exaltait la sensualité et la sexualité par tous les pores de sa peau. Son regard lui-même semblait avoir changé. Rahinov aurait pu croire qu'elle avait fait ça toute sa vie. Elle le désirait, il aurait pu en jurer.

"Est-ce bien réaliste que vous puissiez vous afficher ainsi, dans un tel accoutrement, charmant compagnon. Comme je vous l'ai dit, je suis à même de m'en sortir avec les personnes de la gente masculine. Vous, probablement moins que moi. Vous devriez songer à porter quelque chose de plus décent, et plus à même de représenter votre fonction. Messire pontife." La dernière phrase de la femme eut pour effet d'asséner un coup de poing à Rahinov. Depuis le début, elle savait donc qui il était. Et elle s'en était remis à lui. Que savait-elle d'autre au juste ? "Je ne puis que me féliciter de me trouver un protecteur tel que vous pour évoluer dans ce milieu. J'aimerais vous récompenser pour cela, avant que l'occasion ne m'échappe, lança-t-elle, un sourire espiègle au visage, avant de déposer un rapide baiser sur les lèvres de l'Orzhov. Mais il vous faut garder le secret, cher ami, lui glissa-t-elle en lui plaçant son index sur la bouche, alors qu'il s'apprêtait à lui répondre. Les meilleures choses sont encore les plus éphémères. Celles qui ne se partagent pas. Celles qui ne dure qu'une infime durée. Assez pour s'en souvenir, trop peu pour s'y habituer. Que ce baiser reste gravé dans votre mémoire. Vous ne pouviez rêver plus belle récompense en vous aventurant dans les rues ce matin, vêtu d'un tel accoutrement ; bien que vous ne trompiez personne.
Mais je vous en prie, après vous, très cher. Je ne suis que votre suivante, chèrement acquise, pour un homme si... Pauvre. Et, s'il vous-plaît, cessez vos simagrées. Je n'aime pas que l'on m'imagine née de la dernière pluie."

_________________
Un jour, toujours...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minyador.forumpro.fr/
Rahinov Eliav
Pontife
Pontife
avatar

Nombre de messages : 950
Age : 24
Localisation : Sous un pont, décuvant de la veille.
Date d'inscription : 19/03/2007

Feuille de personnage
Niveau: 5
Points d'Expérience.:
557/800  (557/800)
Zinos (argent):
1400/10000  (1400/10000)

MessageSujet: Re: [Suite] Un peu plus de renseignements.   Dim 29 Mai 2016 - 13:30

* Ce n'est pas en choisissant la cible la plus facile ici que vous me prouverez que vous savez vous y prendre avec les hommes ... Même ce poivrot affalé sur sa table serait plus coriace que moi à charmer. *

Il arpenta les tables, suivi de près par celle qui l'accompagnait, car une catin se doit de rester proche de son maquereau tant qu'elle n'a pas de client. " La première main baladeuse, je la cloue sur place, ou peut-être qu'elle fera pareil, mais avec son talon. J'ai connu quelque chose de similaire, c'est douloureux. " Lança l'Orzhov aux gens de la taverne, après avoir remarqué quelqu'un qui lorgnait un poil trop sur la marchandise. Tout en faisant le tour du bar, afin de montrer la compagnie que certains auraient pu se payer, si tant est qu'elle eut été une prostituée, Rahinov scrutait discrètement les gens composant l'établissement, cherchant quelqu'un qui, de par son physique et accoutrement, pourrait avoir entendu rumeurs et autres non-dits à propos de ce cambriolage de haut-vol orchestré contre sa guilde.

Il jeta son dévolu sur ce qui lui semblait le plus correspondre à la description qu'il s'en faisait dans sa tête. Quelqu'un qui ne parlait pas beaucoup, mais que certaines personnes écoutaient lorsqu'il le faisait, même s'ils devaient se taire pour cela. Le pontife alla donc à sa table, et s'y installa
" Je ne vous ferai pas chier trop longtemps. " Il héla le tavernier pour qu'il lui apporte à boire, et l'homme pu remarquer que la "dame" qui suivait le mage ne s'était pas assise.
" On va faire simple, je teste une nouvelle forme de proxénétisme. Ce n'est plus le client qui vient chercher la catin, mais bien l'inverse : Le mac qui vient vous proposer ses " Il toussa légèrement " Son produit. Cela dit, produit de qualité. Mais si vous êtes connaisseur, vous l'aurez déjà remarqué. " Il marqua une petite pause, sirota sa boisson qu'on venait de lui apporter, puis reprit " Seulement voilà, j'ai besoin d'un fond de commerce pour commencer ce projet. Ce joli minois m'a coûté toutes mes économies, mais elle en vaut bien la peine.

J'ai cru comprendre que l'hôtel des monnaies de ma guilde avait été cambriolé. Et concrètement, je m'en fous, le syndicat est grand, et ce cambriolage ne gêne pas mes affaires. Mais j'y vois du profit, et avant l'honneur, ou tout autre forme de bêtise, je fais passer l'appât du gain en priorité. Pour cambrioler un hôtel des monnaies, il faut être deux choses. Un voleur de haute voltige, et un homme d'affaire. Traiter avec le voleur ne m'intéresse pas du tout, en revanche, l'homme d'affaire verra sans doute une grande utilité à investir dans un système de proxénétisme innovant, surtout si les femmes proposées sont à la hauteur de celle-là "
Il posa sa main sur le postérieur de la femme supposée de petite vertu, avant de continuer " Je cherche les bons investisseurs, somme toute, et pour l'instant, ceux dont je vous ai parlé remplissent parfaitement mes requêtes. Mais c'est d'un difficile de les joindre ... Simplement, j'ai pas envie de me remettre à chercher d'autres investisseurs potentiels, j'ai deux bouches à nourrir, et le temps me fait défaut ... "

* Vous aurez l'amabilité de me pardonner l'audace, qui, bien que nécessaire pour une certaine crédibilité, n'était pas pour me déplaire non plus, en tout bien, tout honneur, naturellement. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Douleur, Le Quatrième
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Nombre de messages : 306
Localisation : Là où on ne peut me trouver, en train de décider de votre destin.
Date d'inscription : 18/05/2008

MessageSujet: Re: [Suite] Un peu plus de renseignements.   Dim 29 Mai 2016 - 17:01

Dame Clamolapis esquissa un sourire envers Rahinov, comme une expression de défi. Elle se demandait si ce dernier allait oser aller jusqu'au bout. Elle retira la main du pontife, puis le gifla avec un expression des plus sonores.

"Tout le monde paye, pour ça. Même vous."

Elle savait que devant un tel affront, le pontife était obligé de réagir. Il devait tenir son rôle. Il devait s'affirmer comme meneur. Il devait faire comprendre à la foule qu'il dicterait ses volontés à tous ceux qui se dresseraient sur sa route. Qu'il était l'homme de la situation.
Les hommes à son table, à qui il ne parlait pas, se levèrent brusquement, et le dernier se contenta d'ouvrir de grands yeux. L'agitation de la salle s'était soudainement arrêté, et tout le monde restait pendu aux mouvements du pontife.

_________________
Un jour, toujours...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minyador.forumpro.fr/
Rahinov Eliav
Pontife
Pontife
avatar

Nombre de messages : 950
Age : 24
Localisation : Sous un pont, décuvant de la veille.
Date d'inscription : 19/03/2007

Feuille de personnage
Niveau: 5
Points d'Expérience.:
557/800  (557/800)
Zinos (argent):
1400/10000  (1400/10000)

MessageSujet: Re: [Suite] Un peu plus de renseignements.   Dim 29 Mai 2016 - 22:45

Il l'avait reçu. Il l'avait senti. Pas physiquement, non, cela restait une simple gifle, et il en avait reçu tellement dans sa vie qu'une de plus ou de moins ne lui faisait plus rien. Il resta impassible, silencieux, bu une gorgée de son breuvage, le reposa, s'essuya calmement le coin de la bouche avec sa manche, et s'adressa à l'homme en face de lui "Si vous voulez bien m'excuser"
D'un clignement d'oeil, le monde avait changé. L'agitation ambiante lui paraissait soudain si lente. Il n'avait pas beaucoup de temps s'il voulait continuer à utiliser cet état de conscience supérieur sans commencer à ressentir un léger mal de tête et une fatigue naissante. Et si il maintenait cette transformation mentale bien trop longtemps, les séquelles seraient bien plus grave. Mais un certain sage lui avait appris comment l'utiliser par intermittence, afin de pouvoir prolonger son utilisation bien plus longtemps. Il n'avait pas besoin d'autant de temps, loin de là. Une seconde à peine suffirait, ce qui ne lui posait aucun problème.

Moins d'une seconde. C'est le temps qu'il fallu à Rahinov pour attraper la gorge de sa catin présumée, la plaquer dos contre la table, et sortir une de ses lames et effleurer sa gorge avec, et c'était fini, il était de nouveau revenu à une perception de l'extérieur plus conventionnelle.
" Je ne tue jamais mes produits, encore moins ceux que j'apprécie. Mais ne tente pas trop ta chance car je pense que les clients potentiels ici ne se plaindront pas si je t'abîme un peu. Il parait qu'une lame en guise de godemichet, seule les plus courageuses ont voulu tenter, en récoltant plus de souffrance qu'une quelconque once de plaisir. " Dit-il en laissant sa lame glisser le long de son corps jusqu'à ses hanches.

" Maintenant, je vais te poser une question, et si la réponse me convient, on oubliera tout ça. Tu as fini de m'emmerder, ou dois-je te corriger de manière encore plus démonstrative ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Douleur, Le Quatrième
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Nombre de messages : 306
Localisation : Là où on ne peut me trouver, en train de décider de votre destin.
Date d'inscription : 18/05/2008

MessageSujet: Re: [Suite] Un peu plus de renseignements.   Mar 31 Mai 2016 - 19:37

Rahinov tenait entre ses mains la vie de la femme. Il sentait le sang pulser dans le cou de l'Azorius. Une pulsation étrangement calme, comme si tout cela ne l'avait pas perturbé. En y repensant, elle n'avait montré aucune résistance. Rahinov se dit qu'elle devait déjà savoir ce qui allait lui arriver. Elle était Azorius, après tout. Le pontife la vit esquisser un rapide sourire, puis son visage redevint aussi fermé qu'au départ.

"Non," lâcha-t-elle finalement.

Un homme s'était approché pendant que Rahinov maitrisait sa comédienne. un homme bien discret auparavant. Peut-être même trop discret. Il murmura à Rahinov de lui suivre en passant à côté de lui. Discrètement, évidemment. Personne ne semblait le voir, excepté le pontife. Dame Clamolapis elle-même, qui se remettait doucement après son choc contre la table fixa Rahinov, mais ne parut pas voir l'homme. Mais son expression la faisait paraitre très concentrée, comme si elle réfléchissait à toute vitesse. Ses yeux bouger frénétiquement de gauche à droite, comme si elle lisait un document devant elle à toute vitesse. Après quelques secondes, donnant à Rahinov l'impression d'une éternité, elle leva les yeux vers lui, et il reconnut l'expression familière de la femme. Il y avait quelque chose de de profondément effrayant. Nodjun lui avait appris à s'abstraire du monde. Lui avait fait comprendre comment augmenter sa perception de la réalité. Il avait réussi à faire de lui un guerrier, et à le faire sortir de sa condition de clerc. Par certains côtés, il devait être devenu effrayant également. Mais Zoé Clamolapis ressemblait plus à une machine qu'à une femme ordinaire. Sa face ne laissait rien paraître, mais Rahinov venait d'avoir un aperçu de ce qu'elle était vraiment.

L'homme qui se tenait à la même table que Rahinov s'était visiblement éloigné, et le pontife put voir la porte arrière de la taverne se refermer sur l'homme qui lui avait parlé.


"Suivez-le, je reste ici," lui sussura l'Azorius.

Autour de Rahinov, la taverne était devenu bien morne, et avait repris son apparence normal. Il put quand même distinguer dans le fond deux personnes qui ne lui paraissait pas normal. Il y avait beaucoup de monde "pas normal" à Ravnica, mais ces deux-là était comme apparu soudainement. Rahinov aurait pu jurer qu'ils s'étaient matérialisés au moment où l'inconnu était tout aussi soudainement apparu. En jetant un coup d'œil circulaire, Rahinov eut la désagréable sensation d'être observé. Seuls les yeux de Zoé Clamolapis semblait briller d'une lueur rassurante.

_________________
Un jour, toujours...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minyador.forumpro.fr/
Rahinov Eliav
Pontife
Pontife
avatar

Nombre de messages : 950
Age : 24
Localisation : Sous un pont, décuvant de la veille.
Date d'inscription : 19/03/2007

Feuille de personnage
Niveau: 5
Points d'Expérience.:
557/800  (557/800)
Zinos (argent):
1400/10000  (1400/10000)

MessageSujet: Re: [Suite] Un peu plus de renseignements.   Mar 31 Mai 2016 - 22:38

La personne qui avait invité Rahinov à le suivre n'était clairement pas digne de confiance. Clairement pas. Et ce n'était pas le tandem du fond de la salle qui allait supposer le contraire. Il était parti, et la porte s'était fermé derrière lui ? Ainsi soit-il, le danger était donc derrière cette porte. Mais le pontife en avait assez de palabrer et de jouer la comédie. Il voulait des réponses, et il allait en avoir, qu'importe le moyen utilisé. " Gardez un oeil sur les deux bougres louches au fond de la salle, je vais rejoindre notre homme " chuchota le pontife avant de se détacher de sa "collègue" et rejoindre la porte par laquelle était passé sa cible.

" Si quelqu'un la touche sans payer, il n'aura plus le loisir de ressentir du plaisir. Encore moins d'assurer sa descendance. "
Lança t'il sèchement à qui voulait bien l'entendre.

Néanmoins, quelques précautions d'usage étaient nécessaire, et il prit soin de rentrer sa lame avant de continuer. En moins d'une seconde, personne n'aurait pu soupçonner la technique utilisé par Rahinov pour maîtriser sa catin. On aurait juste dit un proxénète un poil brutal, normal, qui corrigeait sa marchandise qui, avouons-le, n'avait de toute façon pas de moyen d'anticiper ce mouvement, encore moins de riposter. C'est pour ça qu'en franchissant cette porte, il se devait d'être prêt à tout. Depuis sa désastreuse aventure avec la dixième guilde, il n'était pas très enclin à laisser une nouvelle fois sa vie aux oubliettes. Mais il ne fallait pas montrer de faiblesses, surtout lorsqu'on se sent observé comme il l'était.

Il ouvrit la porte, et presque simultanément se remit à faire vibrer son esprit pour être réceptifs à toute forme d'expression, d'émotions, bref, il était toujours plus alerte. Ses deux lames rangées, prêtes à être dégainées, donnaient à leur porteur un sentiment de sécurité. En passant le seuil de la porte, il était déjà en train d'analyser qui d'autre pouvait être présent dans cette salle. Quelqu'un derrière la porte ? Ce serait dommage pour lui, de mourir juste après avoir fait le planton derrière une porte. Quelqu'un au fond, prêt à lui envoyer un carreau d'arbalète à peine la porte refermée derrière l'Orzhov ? Cela aurait été dommage. Tant d'années d'apprentissage à viser pour voir son carreau esquivé par le premier proxénète croyant détenir l'innovation du siècle dans ce milieu.


" Je suis là. Et maintenant ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Douleur, Le Quatrième
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Nombre de messages : 306
Localisation : Là où on ne peut me trouver, en train de décider de votre destin.
Date d'inscription : 18/05/2008

MessageSujet: Re: [Suite] Un peu plus de renseignements.   Mer 1 Juin 2016 - 12:04

Rahinov, ayant à peine mis un pas dans la pièce, il jeta un regard circulaire. Elle ressemblait à un petit salon. Très dépouillé, au centre reposait deux fauteuils. De gros fauteuils en cuir, élimés par le temps. Le pontife pu distinguer distinctement un homme assis dans l’un d’eux. La pièce mal éclairé ne permettait que de supposer sa présence, plus que la confirmer. Au milieu des deux fauteuils, une table en bois fatiguée soutenait deux verres remplis de vin.
L’homme fit un signe à l’Orzhov pour venir l’inciter à s’asseoir. Il te fait un signe pour venir t’inciter à t’assoir tout en refermant la porte. Rahinov pouvait clairement sentir que l’homme en face de lui n’avait pas d’intention hostile. Ce qui lui parvenait de la salle centrale était plus confus. Les émotions se mélangeait, et il pu sentir agressivité, envie et peur. Rahinov se retourna vers Zoé Clamolapis, et lui fit signe de venir. Cette dernière semblait un peu décontenancé, et eut l’air visiblement soulagé de le rejoindre. Tout en essayant de conserver son rôle, elle se dépêchait bien trop pour paraître sûre d’elle. Son attitude précédente n’était qu’un bien lointain souvenir : Rahinov la contemplait dans toute son humanité et sa faiblesse.


« Je me suis peut-être trompée finalement, » lui murmura-t-elle au milieu du brouhaha ambiant.

Lorsque Rahinov se retourna vers l’homme qui l’avait alpagué, il constata que ce dernier n’avait pas fait un geste. Sur la table reposait maintenant trois verres.


« Elle ne boit pas. L'alcool détériore ces marchandises, » lança le pontife, avant de s’avancer dans la pièce, s’asseoir dans le fauteuil et sortir un fumable. L’homme en face en faisait autant. Une fois installé dans le fauteuil – inconfortable au possible, toute la mousse étant parti depuis longtemps. Rahinov s’asseyait sur du bois – le pontife tapota sur l’accoudoir de son siège. L’Azorius ferma mécaniquement la porte, et vint prendre place à côté de son apparent maître. Son sang-froid l’avait regagné.

« Je serai bien venu seul, mais vu les charognards qui composent cet établissement, j'ai redouté de retrouver mon bien en lambeaux dans la rue, défigurée et salie. »
L’homme prit une grande bouffée de son cigare avant de répondre.
« Combien coûte une Azorius ? » Il laissa planer un silence, puis enchaina, comme s’il cherchait à rassurer son interlocuteur.
« Un client recherche une Azorius. Une vedalken, bien en chair. Je me disais que j’étais tombé sur le bon vendeur. Je suis un vendeur, pas un proxénète. Je fournis des denrées rares.
Mon temps est précieux.
Si vous ne pouvez pas me répondre, j’aurais d’autres opportunité. Je suis à la recherche d’une Orzhov et d’un Gruul. J’ai déjà trouvé deux autres clients. »

« Vous trouver une Orzhov sera chose aisée, rétorqua l’Orzhov. Et un gruul, aussi, d'ailleurs, mais pas pour les mêmes raisons. En revanche, je n'ai encore jamais pu toucher à de la vedalken. Les aléas des débuts, sans doute. »
« Les vedalken sont très difficiles à trouver. Je me disais que vu le spécimen que vous avez, vous pouvez en trouver. »
« Rien n'est figé dans le marbre. Ce produit ci est sans conteste de qualité, mais niveau exotisme, on est pas encore sur une teinte de peau bleutée. En cherchant bien, je peux trouver. »
« Les vedalken ne sont pas que bleu. Sinon, je pourrais aisément en trouver, des personnes bleues… Les vedalken sont bien plus calculateur. Très froid. Certains aiment ça.
Combien vendriez-vous celle-là ? Vous me la vendez – pour un bon prix, entendons-nous bien – et je deviens votre contact exclusif privilégié. Vous me fournissez la marchandise, je vous fournis l’argent. Vous deviendrez plus riche que vous ne l’avez jamais rêvé. Et plus riche que vous ne le pourrez jamais. Si vous pouvez me fournir ce que je demande, évidemment. »

« Haha. Je crois qu'on est parti du mauvais pied. Je ne souhaite pas d'intermédiaire. Vous avez des clients ? Montrez les moi, c'est avec eux que je traiterai. L'argent qui en découlera sera bien évidemment partagé, mais je préfère toujours garder un œil sur l'utilisateur de ma marchandise, question de précaution. Et celle ci n'est pas à vendre, seulement à louer. »
A sa réponse, Zoé effleura le pontife. Elle fit sembla de se rattraper après avoir perdu l’équilibre, pour ne pas éveiller les soupçons de l’interlocuteur. Ce dernier leva un sourcil circonspect, mais ne sembla pas s’affoler outre mesure.
« Mes clients veulent se montrer discret. Et ils ne veulent pas d’une location. Je pense me faire bien comprendre sur ce point. »
« Si nous avons des différends sur la manière de procéder, c'est bien dommage. Moi, je loue, je ne vends pas. Ne serait-ce parce que de temps à autre, j'aime aussi utiliser ma marchandise.
Si aucune concession ne peut être faite de votre côté, alors vous me voyez désolé de vous avoir fait perdre votre temps. »


L’homme leva un doigt, comme pour lui indiquer de rester.

« Celle-ci me plait. Personnellement, » ajouta-t-il en s'emparant d'un verre de vin.

_________________
Un jour, toujours...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minyador.forumpro.fr/
Rahinov Eliav
Pontife
Pontife
avatar

Nombre de messages : 950
Age : 24
Localisation : Sous un pont, décuvant de la veille.
Date d'inscription : 19/03/2007

Feuille de personnage
Niveau: 5
Points d'Expérience.:
557/800  (557/800)
Zinos (argent):
1400/10000  (1400/10000)

MessageSujet: Re: [Suite] Un peu plus de renseignements.   Jeu 2 Juin 2016 - 17:29

L'agacement commençait à gagner le pontife. Cet homme lui faisait complètement perdre son temps, et l'Orzhov avait l'impression qu'il le faisait exprès. D'où l'agacement.
Il n'avançait pas du tout dans cette affaire de cambriolage, et visiblement, ce proxénète de haut-vol qu'il avait en face de lui n'était pas impliqué. Où alors, tout ça servait juste à faire mariner le pontife, mais il en avait assez.


" Les clients, j'en ai. Tout le monde me la réclame, celle-ci, alors faites la file. Des intermédiaires, je n'en veux pas. Je n'en ai pas besoin. " Cela avait été dit sèchement, tel un claquement dans l'air, car l'exaspération se fait sentir. " Je ne recherche ni clients, ni intermédiaires. Et vous vous présentez comme faisant partie de ces deux catégories. "

Rahinov se leva, attrapa le bras de l'Azorius et avec un peu de force brute la leva à son tour. Il n'avait pas spécialement envie de s'éterniser dans cette discussion qui ne mènerait à rien, et se dirigea vers la porte. " Je pensais vous avoir fait perdre votre temps, il s'est avéré que c'est vous qui m'avez fait perdre le mien. "

En se dirigeant vers la porte, il eut toutefois un doute, et pensa à garder tout ses sens en alerte au moment de franchir le seuil de cette porte. Tous, oui, même son sixième, qu'il réactiva pour l'occasion * On n'est jamais trop prudent. * Il passa sa main dans ses cheveux, en appuyant un peu sur son crâne, comme lorsqu'on commence à avoir l'esprit fatigué après être resté trop longtemps devant la même feuille de papier sous une lumière peu pratique. Et si les deux autres louches étaient encore dans ce bar, il allait converser un peu avec eux, même s'il pressentait ce qu'ils allaient dire ou ne pas dire, et faire ou ne pas faire.

Il en avait en tout cas terminé avec celui derrière lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rahinov Eliav
Pontife
Pontife
avatar

Nombre de messages : 950
Age : 24
Localisation : Sous un pont, décuvant de la veille.
Date d'inscription : 19/03/2007

Feuille de personnage
Niveau: 5
Points d'Expérience.:
557/800  (557/800)
Zinos (argent):
1400/10000  (1400/10000)

MessageSujet: Re: [Suite] Un peu plus de renseignements.   Mar 7 Juin 2016 - 13:17

[hrp]YOLO changement de couleur de pensée pour Rahi. Parce que.[/hrp]

" Si vous avez perdu du temps, moi j'en ai gagné " La voix s'était fait entendre, à demi-mesure. On aurait presque pu dire que l'homme se parlait à lui même plus qu'il ne s'adressait à Rahinov. Puis un bruit sec, tel du verre qui se brisait, vint trancher net avec ces paroles.

Puis plus rien, néant, sa présence avait disparu. Le pontife, qui lui avait tourné le dos et qui se dirigeait vers la porte se retourna pour confirmer son ressenti. Le siège était effectivement vide, un verre s'était brisé au sol, et le vin qui était dedans se répandait sur le plancher qui aurait sans doute mérité un meilleur entretien. Mais si un verre était tombé au sol, sur la table était posée une lettre cachetée à l'endroit où le verre se tenait.

Rahinov demanda à celle qui l'accompagnait d'aller récupérer cette lettre, ce qu'elle fit. En ouvrant la lettre, elle ne dit mot, et se contenta de faire un signe à celui qui était visiblement son protecteur pour lui dire de venir. Lui désignant le sol, les deux purent apercevoir une espèce de symbole fait au moyen d'une poudre ou d'une craie. Le symbole en lui même n'était pas complet, une partie étant effacée, et il était entouré de deux rangées de textes, dont aussi une partie avait été effacée. Décidément, il y avait beaucoup trop de gens sur Ravnica qui aimait en faire des tonnes pour paraître mystérieux au possible. Ils étaient certes mystérieux, mais tout aussi ridicules, pour abuser à ce point de ce genre d'effets dramatiques.

L'air environnant était chargé de magie, et ça, Zoé comme le pontife pouvait parfaitement le sentir.Mais le religieux se penchait un peu plus sur les écrits au sol. C'était du devkarin, il pouvait le reconnaître car il en connaissait quelques mots. Pas assez pour pouvoir formuler des phrases, juste des notions de vocabulaire archaïques.
* Ombre, lumière, disparition ... Cela m'a tout l'air d'être une incantation, surtout que celle-ci sont la plupart du temps romancée d'une certaine manière. *

" Je croque tout ceci, je connais quelques personnes qui pourront nous éclairer sur ce qu'on a trouvé. Faites ce que bon vous semble en attendant " Mais l'Azorius ne l'avait écouté qu'à moitié, car elle semblait fixer son regard sur cette poudre, cette supposée craie. Ses yeux se plissaient légèrement, et elle fit une moue de lèvre avant de relever la tête, d'interpeller Rahinov de plusieurs petites tapes frénétiques sur l'épaule

" Je crois savoir ce que c'est. Si je ne me trompe pas, c'est de la poussière de saphir. C'est assez rare, et souvent utilisée dans différentes associations de crime organisé. A plusieurs reprises il m'a été donné de voir des choses similaires dans les pièces à convictions. J'ai aussi cru comprendre que les Boros avaient essayé de recréer ce genre de phénomène avec seulement cette poussière, mais ces expériences se soldaient toujours par des échecs. " Elle leva un sourcil, puit reprit " Il doit forcément y avoir quelque chose en plus. Un sort inconnu doit accompagner ce rituel magique pour donner ces propriétés à la poudre. "

" Certes. On a déjà suffisamment d'informations. Je propose de ne pas s'éterniser ici. " Là dessus, la dame acquiesça, et tous deux prirent la direction de la sortie. En revenant dans la taverne, plus de binôme d'encapuchonnés louches. Un soucis de moins, et une hypothèse de plus : * Ils devaient bien évidemment bosser avec l'autre. Si j'avais laissé Zoé seule ici, il n'aura pas eu besoin de négocier avec moi, et j'aurai eu une dame Azorius à aller secourir. Bref. *

En sortant de la taverne, Rahinov avait déjà une petite idée d'où aller ensuite ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Suite] Un peu plus de renseignements.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Suite] Un peu plus de renseignements.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Décès « suite à un malaise » du numéro deux de la police dans le Nord-Ouest.
» Renseignements sur les unitées apocalypse
» urgent caniche de 12ans à placer suite décés ADOPTE
» Journée Portes-Ouvertes [Suite]
» Pas de suite pour Spirit of the Sun

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic The Gathering-Jdr :: Ravnica, cité des Guildes :: Quartier Neutre :: Auberge de la Tranche-
Sauter vers: