Magic The Gathering-Jdr

Jeu de rôles inspiré du jeu de cartes
 
AccueilPortailFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quel lieu agréable pour mourir... [Terminé]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Jade Lyvaenya
Orzhov déchue
Orzhov déchue
avatar

Nombre de messages : 442
Localisation : Où veux-tu que je sois, telle est la question...
Date d'inscription : 18/04/2009

Feuille de personnage
Niveau: 3
Points d'Expérience.:
283/300  (283/300)
Zinos (argent):
104/1000  (104/1000)

MessageSujet: Re: Quel lieu agréable pour mourir... [Terminé]   Mer 30 Juin 2010 - 21:28

Depuis le début, depuis que l'homme l'avait enfin lâché et que l'autre homme l'avait remis sur pieds, Jade était resté immobile. Ses yeux bleus étaient plongés dans le vide, et sa réflexion vagabondait au cours de son esprit. Elle n'était plus au monde. L'homme lui avait fait mal. Lui avait fait une offre qu'elle ne pouvait décemment refuser. Mais qu'elle allait refuser. Elle avait senti cet homme si proche, et à la fois si loin d'elle. Comme si elle partageait bien des similitudes avec lui. Mais aussi bien des différences. Comme si il avait commencé comme elle. Mais qu'il était allé trop loin. Là où on ne pouvait revenir. Elle-même se sentait perpétuellement au bord de cette limite. Comme si son esprit n'attendait qu'une chiquenaude pour déraper, pour dérailler. Pour quitter sa voie. Pour sombrer dans les ténèbres.
Mais une chose était sûre, elle ne voulait pas finir comme lui. Jamais. Elle repassait sa vie devant ses yeux, et jamais elle n'avait fait comme lui... Jamais elle n'avait... Si, elle avait tué pour le plaisir. Pour se soulager. Pour se changer les idées. Elle s'était battu, pour se battre. Enfin, Jade s'était battu, mais Jade et elle n'étaient que de pales copies, l'une légèrement plus agressive que l'autre. La distinction ne servait qu'à se déculpabiliser. Elle se protégeait derrière cette barrière. Encore que... parfois, elle ne savait pas si Jade n'était qu'une façade, ou si elle n'était pas une vraie personnalité derrière ces yeux... Rien que d'y penser, elle en frissonnait. Peut-être était-elle comme elle le pensait après tout... Peut-être que Saphya Palerchov était une tueuse sanguinaire, qui ne vivait que pour le sang. Probablement ne peut-on pas renier ses origines et son enseignement comme elle l'avait fait... Mais alors, à quoi être là ? A quoi bon fuir les orzhovs ? Après tout, ils lui offraient un foyer, de la nourriture, une famille, et la liberté qu'elle souhaitait si elle insistait maintenant... Pourquoi ne pas retourner les voir ? Pourquoi rester Gruul ? Pourtant, une part d'elle même la poussait toujours, à aller plus loin, à refuser, et à continuer. A marcher. même si elle ne savait pas où cela la menait.

Une larme coula au coin de ses yeux. Elle ne voulait pas tuer. Pas maintenant. Pas comme ça. Pas pour ça. La mort du loup la ramena à la raison. Elle n'avait pas réfléchi à la question. Il fallait gagner du temps, voilà tout. Il fallait gagner du temps pour réfléchir. Pour survivre. Pour vivre tout simplement. Pour tuer.

D'un seul coup, sans prévenir, Jade se mit en mouvement. Vite. Elle esquiva rapidement les rares personnes devant elle, et se rua sur Sarkas. Surpris, ce dernier se prit le tacle de la guerrière de plein fouet. Les deux combattants tombèrent au sol, et roulèrent sur quelques mètres avant que les deux ne se dégagent. Les deux dégagèrent leur arme presque en même temps, et Jade lança un coup de son épée en direction de Sarkas, que ce dernier esquiva sans réel problème. La lame de la femme partit même se planter dans le sol en face d'elle, alors que cette dernière trébuchait malencontreusement, pour se retrouver face contre terre, en exultant sa rage.

_________________
Après la nuit
Avant le jour
Et à travers les roselières

Après la nuit
Avant le jour
J'irai chercher les hautes lumières
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silviel, la chantresse
Chantresse
Chantresse
avatar

Nombre de messages : 425
Age : 23
Localisation : dans les jardins selesnyans
Date d'inscription : 24/05/2008

Feuille de personnage
Niveau: 4
Points d'Expérience.:
331/500  (331/500)
Zinos (argent):
5161/10000  (5161/10000)

MessageSujet: Re: Quel lieu agréable pour mourir... [Terminé]   Mer 30 Juin 2010 - 22:58

Le jeu. Ils n'étaient que des pions sur un grand échéquier. En fermant les yeux, elle pouvait presque le visualer. Et ils ne connaissaient même pas toutes les règles. Ils ne pouvaient que tenter de les deviner, pour avancer dans le jeu. Silviel tournait et retournait le problème dans sa tête, intégrant au passage toutes les données d'alliances, sans parvenir à trouver la solution. Son domaine était bien plus l'émotionnel - et Selesnya favorisait ce penchant. Le Chant, et le chant qu'elle étudiait, visaient tous deux à manipuler les émotions, et par là les esprits. Hélas, les créatures en face d'elle étaient bien trop puissantes pour qu'elle s'y risque.
Les autres proposaient des olutions, bonnes idées ou quasi-tentatives de suicide, elle n'arrivait pas vraiment à se décider. Ce problème résistait à son esprit, elle ne parvenait pas à prendre suffisamment de recul pour trouver comment prendre leurs commanditaires à leur propre jeu, ce qui lui semblait la meilleure idée.
Et elle avait peur.
Peur pour eux tous, pour Jade, pour elle, des étranges créatures visiblement folles mais à la puissance extraordinaire qui les dirigeaient, peur de l#espèce de démon qui semblait pour l'instant vouloir la protéger, mais profiterai certainement des renversements d'alliances pour la tuer.


***Mais qu'êtes-vous, entités ?...*** se demanda-t-elle encore en fixant les hommes vêtus de noir qui les entouraient, présences si sombres et profondément angoissantes, comme des créatures issues des cauchemars d'enfants qu'on effraye avec d'anciennes histoires de mal oublié.
Et quelle était la réelle étendue de leur puissance ? Comment pouvaient-elles savoir qu'elle perdait sa foi en Selesnya ? Comment pouvaient-elles connaître son passé, et celui des autres aussi probablement ?
Ils étaient condamnés.
La quasi-certitude explosa en elle, la transpercant de milliers d'aiguilles de glace. Un instant, elle se sentit chanceler, comme si elle avait prit un coup violent, achevée par la déclaration moqueuse de l'employeur fou.

Mais l'attaque de Sarkas par Jade agit comme une décharge électrique. Elle bondit à son tour en voyant la guerrière trébucher, bloquant le passage entre Sarkas et elle afin de lui donner le temps de se relever.

_________________
"Quel que soit le souci que ta jeunesse endure,
Laisse-la s'élargir, cette sainte blessure
Que les noirs séraphins t'ont faite au fond du cœur :
Rien ne nous rend si grands qu'une grande douleur.
Mais, pour en être atteint, ne crois pas, ô poète,
Que ta voix ici-bas doive rester muette.
Les plus désespérés sont les chants les plus beaux,
Et j'en sais d'immortels qui sont de purs sanglots. "

A. de Musset, La Nuit de Mai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nihil, anéantisseur
Nouveau-né Ravnican
Nouveau-né Ravnican
avatar

Nombre de messages : 67
Localisation : Assis sur une montagne de cadavres, dans un pays de flammes, environné d'un océan de sang
Date d'inscription : 13/06/2010

Feuille de personnage
Niveau: 2
Points d'Expérience.:
102/200  (102/200)
Zinos (argent):
100/1000  (100/1000)

MessageSujet: Re: Quel lieu agréable pour mourir... [Terminé]   Mer 30 Juin 2010 - 23:49

Lorsque Jade agit, le tueur ne put s'empêcher de sourire en voyant ses hypothèses sur la psychologie de la femme vérifiées. Il était vraiment devenu bon à ce petit jeu. Sarkas eut une réaction prévisible. L'elfe semblait s'être résignée. Elle était si fragile, pourquoi était-elle aussi stupide pour se décourager devant la puissance ? Elle devait renoncer à la vie régulièrement, dans ce cas.

Nihil réagit comme l'éclair. La résignation avait cédé place à l'action. Il avait visiblement sous-estimé les liens entre sa ridicule protégée et la femme instable. Il la suivit aussitôt, rajoutant un peu de concret à la position jusque-là purement symbolique de la jeune femme. En tout cas, il ne pensait qu'elle puisse véritablement arrêter les deux bélligérants. Il profita que Jade soit à terre pour se jeter sur elle, mais son armure le gêna et il tomba à terre.

Un goût de sang envahit sa bouche. Son sang. Avec cette saveur si particulière, un peu acide. Il sentit ses envies de meurtre remonter à la surface, plus fortes, plus tentantes. Mais ce n'était pas ce qu'il voulait. Ce n'était pas ce qu'il devait faire. Pourtant, l'envie était si forte... Il se releva, et profita de son mouvement pour cingler l'air de son fouet en direction de l'elfe, la langue de feu, de cuir et de métal brillant d'un éclat malsain dans le soleil mourrant.

Le mouvement était peu réussi, mais Silviel avait encore une fois les pensées ailleurs. Le fouet s'enroula autour de son fin bras, les lames acérées pénétrant dans sa chair, mais sans causer de véritable saignements. L'Anéantisseur raffermit sa prise sur le manche de métal, et attira à lui la chantresse, d'une traction irrésistible du bras, puis lui attrappa l'autre main, la faisant disparaître dans ses griffes, mais sans la blesser. Il garda le fouet légèrement tendu, de manière à ne pas la laisser s'en débarrasser facilement, mais sans remuer les pointes barbelées, et lui parla de manière presque amicale à l'oreille, doucement, le mince filet de fumée s'échappant de sa bouche s'épaississant lorsqu'il articulait les sons. Pour les autres personnes présentes, il ne faisait qu'émettre des borborygmes d'une voix caverneuse.

Puis il relâcha lentement la tension du fouet, lui permettant de se débarrasser du lien aussi improvisé que barbelé, sans pour autant libérer son autre main. Hors de question qu'elle aille de nouveau s'interposer entre les deux, chacun avait déjà des personnes qui voulaient chacun protéger un des deux antagonistes, et plus aptes à y arriver qu'une elfe frêle et rêveuse. Cela gênait ce qu'il se proposait de faire. L'action de Silviel avait été irréfléchie, mais jusqu'ici, il ne désobéissait pas aux règles, la protégeant y compris contre ses propres pulsions, et elle avait tenté d'aider celle des deux qui était la plus mal en point, donc il ne pouvait rien leur arriver, à tous les deux. Parfait.

Le petit contretemps avait été vite réglé, maintenant, il fallait repenser à la suite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarkas Farkassal
Nouveau-né Ravnican
Nouveau-né Ravnican
avatar

Nombre de messages : 46
Age : 28
Localisation : En tête de meute
Date d'inscription : 11/11/2009

Feuille de personnage
Niveau: 2
Points d'Expérience.:
128/200  (128/200)
Zinos (argent):
5050/10000  (5050/10000)

MessageSujet: Re: Quel lieu agréable pour mourir... [Terminé]   Jeu 1 Juil 2010 - 1:52

Sarkas imita la posture que Szerak avait, les deux lames le long des avants bras. Alors cela commençait, plus le choix à présent. Il tournait autour d'elle. Ils étaient au centre des regards.

"Soit, alors je ne me retiens pas."

Le jeune homme se stoppa. Il ferma les yeux, prit une profonde inspiration, ouvrant le col de son gilet dévoilant un collier auquel était accroché une bague. Il la prit délicatement dans sa main et tira un coup sec.

"Certains membre du Conclave ont jugé bon de brider mon côté sauvage après notre rencontre au manoir, en ce servant de mon anneau comme catalyseur. Mais contre toi Jade je n'ai pas le choix je dois donner tout ce que j'ai... Si je veux survivre... Mais aujourd'hui il y a une différence..."

Son aura changea brusquement, il n'était plus le même. La bête qui sommeillait en lui venait d'être réveillée. N'ayant que le choix de combattre il fallait employer les grands moyens surtout contre une adversaire comme Jade. Ses poings étaientt serrés sur les manches de ses lames, et son regard s'était durci, sa respiration était saccadé. S'entaillant légèrement le bout du doigt, il passa sa langue sur la mince entaille. Un frisson le parcourut, il était en train d'éveiller sa soif de sang. Et à présent il en voulait plus. Son dos se voûta légèrement, ses jambes fléchirent quelques peu. Il positionna une main en direction de Jade, la suivante derrière lui. Un léger vent soufflait à présent, un mince nuage de poussière fut soulevé entre les deux protagonistes.

Rien, absolument rien d'autre que le désir de tuer était perceptible dans le regard de l'Albinos, dont les yeux bougeaient frénétiquement, traçant le chemin qu'il allait faire. La seconde plus tard, la machine était lancée. Pourquoi cela devait il en arriver là? Était-ce un cauchemar? Allait il se réveiller dans un sursaut, le corps en sueur? Non tout ceci était bien réel, il n'avait plus le choix, il ne fallait plus hésiter. Ne rien lâcher, donner tout ce que l'on a dans un combat c'est le principal, quelque soit l'adversaire et encore plus si celui-ci est meilleur que soi. Un cri démentiel, un cri de fureur, un cri de l'âme sortit de la bouche de Sarkas au moment où il frappa la Gruul.

Les échanges commencèrent, le jeune homme faisant des frappes très rapprochées de Jade, la mélodie des lames s'entrechoquant, le mouvement des corps enchaînant attaque, parade, riposte, décrivait un ballet, un ballet macabre. Le combat prenait de telles proportions qu'interférer devenais de plus en plus difficile à présent pour les autres. Un moment d'inattention et c'était la fin. Le combat en devenait presque beau si l'on retirait le cadre qui obligeaient les deux personnes à se battre, avec tant de rage, tant de haine.

Alors que Sarkas évitait une attaque, la jeune femme aux yeux bleus se rua sur lui férocement le faisant tomber. Une de ses dagues qu'il avait lachée lors de la chute se retrouva suspendue un instant dans les airs. Tombant sur le dos il n'eut le temps de se relever que Jade avait saisi l'arme qui retombait et lui planta dans une main le fixant au sol. Il retint son cri de douleur à cet instant. Son regard meurtrier fixant la jeune femme qui venait de se placer au dessus de lui en bloquant sa main valide. Elle ondulait au dessus de lui sa lame sous la gorge rapprochant son visage du siens. Il sentait la fin venir, puisant dans ses ressources il réussi à déséquilibrer la Gruul qui recula vivement en voyant une lame se rapprocher de son corps. Tout s'enchaînait rapidement, les pauses ne duraient que quelques secondes. Il retira l'arme de sa main gémissant de douleur. Attrapant rapidement un chiffon de sa besace accrochée à sa ceinture, dans lequel était, généralement, enroulés les morceaux de viande qu'il donnait à son compagnon, dont il se servit pour faire un bandage.

Il était mal en point, sa main le lançait terriblement mais son esprit bestial mettait cela de côté. Seul son instinct de survie comptait. A nouveau il se jeta sur la femme aux cheveux blonds ondulant dans la légère brise. Il porta un coup mais qui semblait... faible, trop faible et Jade put le parer sans difficultés. C'est alors que Sarkas lâcha son autre dague et agrippa l'avant bras de son adversaire. Un échange de regard rapide, alors que Sarkas entamait une vrille. Lorsqu'un rugissement sorti de la bouche de la jeune femme.


" Ensemble maintenant!"

Arrivé à la moitié de sa vrille Sarkas bloqua la rotation de son corps et termina le mouvement de son bras.

"Et la différence, c'est que je ne suis pas seul!"

Ses paroles furent plus comme un murmure entre Jade et lui, un mince sourire apparut sur son visage se demandant si elle savait ce qu'elle faisait. Tout ce combat n'avait été qu'une mise en scène? Les coups rapprochés n'étaient là que pour se chuchoter des paroles que seuls eux pouvaient entendre. Il relâcha l'étreinte de sa main sur l'avant bras de Jade, qui fut propulser grâce au mouvement et à la force acquise sur Nihil. Sa lame prête à frapper un grand coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade Lyvaenya
Orzhov déchue
Orzhov déchue
avatar

Nombre de messages : 442
Localisation : Où veux-tu que je sois, telle est la question...
Date d'inscription : 18/04/2009

Feuille de personnage
Niveau: 3
Points d'Expérience.:
283/300  (283/300)
Zinos (argent):
104/1000  (104/1000)

MessageSujet: Re: Quel lieu agréable pour mourir... [Terminé]   Jeu 1 Juil 2010 - 13:11

La femme fonça droit sur Nihil, propulsé par l'élan donné par Sarkas. Depuis le début, tout n'avait été que spectacle. L'homme voulait du spectacle, il en avait eu. Voilà tout. Mais maintenant, les intentions de Jade étaient plus troubles encore. Pourquoi attaquer Nihil ?

En tout cas, l'attaque avait été extrêmement spectaculaire. Le coup porté magistral, et la puissance, dévastatrice. La guerrière s'était élancé, et avait donné un revers impressionnant à l'être démoniaque. La chantresse à ses côtés n'avait eu le temps que de sentir un courant d'air sur son visage, tandis que le sans guilde se prenait un coup de plein fouet au torse. L'armure de cuir et sa forte constitution atténuèrent l'impact, mais la douleur persista. Le coup avait été d'une telle force que le souffle de la créature avait été coupé, et il avait été obligé de reculer de plusieurs pas. Cependant, probablement un coup du destin, le second coup porté par la guerrière ne toucha pas, et se perdit quelques centimètres à coté de Nihil. La femme profita alors de la faiblesse temporaire de son adversaire pour se rapprocher de Silviel, et la jeter sans tendresse au loin. C'est en levant son arme vers Nihil que la gruul prit la parole :


"Je n'ai aucune confiance en toi ! Aucune ! ta réputation te fait défaut ! Peut-être suis-je la seule à avoir entendu parler de toi, car je suis peut-être la seule à trainer dans les lieux où l'on peut parler de toi. Mais je ne te laisserais jamais t'allier avec nous ! Jamais ! Tu nous trahira tous à la première occasion ! Voilà pourquoi tu es là ! Pour nous tuer tous ! Tu ne vis que pour tuer, et tu n'aspires qu'à mourir sur le champ de bataille ! Et même si tu es moins dangereux que ne l'indique ta réputation, je préfère ne rien savoir ! Tu ne feras de mal à quiconque ici !"

[Hrp :] Coup critique porté par Jade : 4 dégâts à Nihil. Points de vie restants : 14.
Il serait maintenant bon d'attendre les posts des autres, qui n'ont actuellement fait que regarder (je m'adresse principalement à Nihil et Sarkas). [/Hrp]

_________________
Après la nuit
Avant le jour
Et à travers les roselières

Après la nuit
Avant le jour
J'irai chercher les hautes lumières
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silviel, la chantresse
Chantresse
Chantresse
avatar

Nombre de messages : 425
Age : 23
Localisation : dans les jardins selesnyans
Date d'inscription : 24/05/2008

Feuille de personnage
Niveau: 4
Points d'Expérience.:
331/500  (331/500)
Zinos (argent):
5161/10000  (5161/10000)

MessageSujet: Re: Quel lieu agréable pour mourir... [Terminé]   Jeu 1 Juil 2010 - 19:30

Silviel resta un moment à terre, recroquevillée. Elle était aterrie sur son bras écorché, et des élancements de douleur traversaient son corps pour aller faire exploser des étoiles blanches sous ses paupières closes. Lorsque son visage se décrispa, elle se releva en chancelant, prenant garde à ne pas s'appuyer sur son membre douloureux. Le temps d'un coup d'oeil, elle regarda les dégâts, et le souvenir sauta à ses yeux. Les marques rouges de sang - si proches de celles qu'elle avait un jour infligées à son aggresseur, un soir dans une ruelle sombre... Un retour de flammes ?
Elle secoua la tête, ce n'était pas le moment de se plonger dans le passé. Sa voix douce d'habitude se fit forte tandis qu'elle criait à la Gruul :


"Jade, si on le tient à l'oeil... Tout aide sera utile, non ?"

Tout en plaidant la cause du démon, elle commenca à s'ouvrir la voie vers le mana blanc. L'aggressivité ambiante et la douleur déconcentrante n'y étaient guère favorable, mais en cherchant la paix intérieure tout en captant ce qu'elle pouvait des rayons du soleil pâle caressant sa peau meutrie, elle parvint à attirer dans sa main la lueur blanche tournoyante. D'un geste plein de grâce, elle tendit le poignet vers Sarkas, en murmurant l'incantation, et les tissus de la main transpercée du Selesnyan se reconstituèrent, ne laissant qu'une marque rouge et sensible.

"Onguent de soin..."

_________________
"Quel que soit le souci que ta jeunesse endure,
Laisse-la s'élargir, cette sainte blessure
Que les noirs séraphins t'ont faite au fond du cœur :
Rien ne nous rend si grands qu'une grande douleur.
Mais, pour en être atteint, ne crois pas, ô poète,
Que ta voix ici-bas doive rester muette.
Les plus désespérés sont les chants les plus beaux,
Et j'en sais d'immortels qui sont de purs sanglots. "

A. de Musset, La Nuit de Mai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rahinov Eliav
Pontife
Pontife
avatar

Nombre de messages : 950
Age : 24
Localisation : Sous un pont, décuvant de la veille.
Date d'inscription : 19/03/2007

Feuille de personnage
Niveau: 5
Points d'Expérience.:
557/800  (557/800)
Zinos (argent):
1400/10000  (1400/10000)

MessageSujet: Re: Quel lieu agréable pour mourir... [Terminé]   Jeu 1 Juil 2010 - 20:29

Après cette sorte de scène plutôt originale en son genre, Rahinov guetta la gruul, en tentant de ne rien laisser transparaître dans son regard. Il faut dire que cette attaque soudaine ne rimait pas à grand chose, si ce n'est à échauffer les esprits. Le problème, c'est que le pontife était désormais absolument imperméable à toute forme de perturbation, sauf si celle ci incluait des pulsions meurtrières sérieuses.

Ainsi, lorsque la gruul commença un discours incendiaire à l'encontre de Nihil, Rahinov profita de son inattention quant à son entourage pour se tenir dans son dos. Il lui tint ces mots tout en posant calmement sa main sur l'épaule de la gruul. Cette dernière n'avait d'ailleurs pas sursauté, tant l'absence d'agressivité chez l'orzhov était notoire.


" Je serai d'accord avec dame Silviel cette fois. Que le contraste entre Saphya et vous créé des pulsions soudaines ou bien que cette bagarre soit précisément calculée, là n'est pas l'important. Dans le premier cas, je vous dirais de vous calmer, dans l'autre cas, je vous dirais que cela ne sert à rien, puisqu'en ces lieux, ce sont des êtres supérieurs, qui aurait tout de suite vu une mascarade dans ces gestes.

Néanmoins, on peut espérer que cela les divertisse. "


Sans aucune émotion quelconque, Rahinov clôt ces paroles. Une voix monotone l'avait accompagné dans ses phrases, et le quidam aurait pu penser que le pontife n'était qu'un sans-cœur. Heureusement, tout le monde avait compris qu'il tentait, non sans mal, de garder le contrôle, déjà de lui même, mais aussi de la situation.

Il se tourna à présent vers Nihil, qui ne l'inspirait pas confiance, et ce dès le début. Un être louche, suffisamment pour inquiéter Rahinov, était présent, et son nom tenait en cinq lettres.

" Je ne sais pas qui tu es, mais tu sembles cacher des choses. Un peu trop, à mon gout.

Si vous le voulez, dame Silviel, je peux surveiller cet homme. Cela ne devrait pas être hors de ma portée, soyez en rassurée "
le pontife avait toujours cette voix calme et posée, mais cette fois ci, elle était plus chaleureuse lorsqu'il s'adressa à la selesnyanne.

" Je te tiens à l'oeil. " fit Rahinov à Nihil, d'une voix toujours calme, mais d'un regard bien froid et déterminé, un mana noir désormais à la main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calladus
Nouveau-né Ravnican
Nouveau-né Ravnican
avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 22/06/2010

Feuille de personnage
Niveau: 1
Points d'Expérience.:
38/100  (38/100)
Zinos (argent):
100/1000  (100/1000)

MessageSujet: Re: Quel lieu agréable pour mourir... [Terminé]   Jeu 1 Juil 2010 - 20:43

Le sceau du parchemin s'illumina tandis que les fantômes qu'il liait était irrésistiblement attirés par l'incantation. Une brume tourbillonnante Se forma autour de lui avant de sembler se solidifier en quatre êtres morbides, qui semblaient fait de poussière.

Calladus remit le parchemin dans sa sacoche et ordonna mentalement aux êtres de le protéger lui et Sarkas.

L'arrivée des fantômes avait été précédé d'évènements sur lesquels Calladus n'avait put agir, concentré sur son incantation. On avait déjà vu des Orzhovs dévorés par leurs propres invocations parce qu'ils avaient bêtement omis de se concentrer sur une formule.

La situation violente semblant être pour un temps désengagé, et le demi-démon se plaça a coté de Sarkas, dans le but de faciliter la tache de ses fantômes.

Il ne pipa mot, laissant parler le pontife qui savait apparemment s'y faire. Il ne parlerait que si c'était nécessaire, canalysant le mana pour être prêt à toute éventualités. Il avait mémorisé les sorts offensifs et défensifs dans ses parchemins et sentait qu'il allait bientôt devoir y faire appel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nihil, anéantisseur
Nouveau-né Ravnican
Nouveau-né Ravnican
avatar

Nombre de messages : 67
Localisation : Assis sur une montagne de cadavres, dans un pays de flammes, environné d'un océan de sang
Date d'inscription : 13/06/2010

Feuille de personnage
Niveau: 2
Points d'Expérience.:
102/200  (102/200)
Zinos (argent):
100/1000  (100/1000)

MessageSujet: Re: Quel lieu agréable pour mourir... [Terminé]   Ven 2 Juil 2010 - 1:41

Nihil cracha un lourd panache de fumée, écumant de courroux. Ses yeux se mirent à rougeoyer, il sentit son sang bouillir dans ses veines, et savait que les flammes sur sa peau grandissaient, alors que celles qui lui faisaient office de chevelure devenaient plus chaude, virant d'un rouge clair à un jaune difficilement soutenable. Le goût de sang dans sa bouche devint plus fort. Ce n'était pas le sien qu'il goûtait, mais celui de la combattante, Jade, qu'il pressentait, qu'il anticipait, qu'il désirait.

Mais non, aucune chance. Il fallait jouer finement, et il allait devoir, à nouveau, refouler ses instincts meurtriers. Ses yeux redevinrent deux braises sombres, les flammes retrouvèrent leur aspect original, sa respiration ralentit. L'impression de force enfouie devint plus forte pour ceux qui le regardaient.

Un de ces jours, quand il n'aurait pas de contrat, il trouverait cette femme, et la tuerait. Mais ce ne sera pas aujourd'hui. Il n'avança pas d'un pas déteminé vers Jade, il ne fouetta pas l'air de son fouet, il ne rugit pas, il ne l'attira pas à lui d'un coup sec pour lui planter les canines qui ornaient son avant-bras manquant dans le ventre, il ne fit rien de tout cela. Il se contenta de parler, d'une voix qu'il aurait voulue plus posée, mais qui tremblait encore un peu sous la haine qu'il combattait.


"Vous ne savez pas tout de ce qu'une vraie mercenaire saurait de moi. Je suis certes quelqu'un qui trahit facilement. J'ai en effet une réputation largement justifiée. Je serais en effet prêt à mourir, si c'est d'une manière qui me plaît. J'ai en effet la plus grande envie de tous vous tuer, et toi la première."

Nihil était passé au tutoiement dans son trouble, tandis qu'il luttait encore contre sa soif de sang, sa faim de massacre. L'Anéantisseur grimaca en se passant la pogne sur le ventre; la femme ne l'avait pas manqué. Il continua d'une voix tout aussi inhumaine:

"Ce que tu ne sais pas, c'est que je suis un professionel. Je considère ces créatures dégénérées comme mes employeurs, libres à elles de me faire faire tout ce cirque, du moment que j'obtiens la récompense que je veux à la fin. Je suis capable d'oublier mes principes, ma philosophie même, car les monstres aussi ont leurs propres idées, vois-tu. En ce moment même, je lutte pour ne pas céder à la tentation de tous vous tuer, tout comme j'ai dû prendre sur moi lorsque j'ai protégé l'elfe.

Vous tous, vous savez pourquoi j'ai perdu mon avant-bras ? A cause d'un manque d'organisation. J'ai fait l'erreur d'accepter de faire un raid avec des Rakdos, et leur pagaille m'a valu de me retrouver seul face à un rok. J'ai fini par le tuer à mains nues, et son échine orne désormais mon armure, mais la leçon à en tirer est toujours oubliée des aventuriers, on dirait. Un groupe avec une solide cohésion est nécessaire, cette même cohésion dont tu as su faire preuve avec Sarkas, bien que basée sur des préjugés, sans véritable réflexion.

Alors, je vous en prie, faites preuve d'un peu d'intelligence. J'ai remarqué que tu étais loin d'être stable psychologiquement. Je ne prétends pas l'être non plus, mais je sais quand oublier ce que me dicte mon instinct. Il existe d'autre voies pour divertir ces fous que d'agir aussi stupidement. Tenez-moi donc à l'oeil si ça vous amuse, vous trois, je peux comprendre que je n'inspire pas la confiance.

J'écoute vos propositions à tous, puisque mes hypothèses se sont révélées fausses jusqu'ici."


Voilà, il espérait que cela suffirait à calmer les esprits échauffés de certains. Tout en écoutant attentivement les réponses et en observant les attitudes diverses, il termina de refouler ses pulsions, et alla parler de nouveau à l'oreille de la créature en noir la plus proche.

Ayant reçu sa réponse, il alla de nouveau se placer à côté de Silviel, sans quitter des yeux Jade, et canalisa un mana rouge, à présent qu'il pouvait de nouveau contrôler sa rage. Il dut chercher profondément sous la pierre, mais trouva une caverne pleine de flammes, qui lui rappella la partie de sa vie passée sous forme de larve élémentale. Le pyromana tournoya aussitôt entre ses deux cornes, comme un insecte impertinent, brillant plus fort quand une flamme le touchait.


**Ainsi, je protège celui qui était le plus mal en point, à savoir moi, qui aurait dû affronter deux à quatre combattants simultanément, et maintenant, je reste encore fidèle aux règles. Bon, c'est pas vraiment le tout de jouer aux gamins méfiants, mais il faut que je trouve l'occasion idéale pour la solution que j'ai trouvée...**


Dernière édition par Nihil, anéantisseur le Dim 11 Juil 2010 - 17:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Douleur, Le Quatrième
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Nombre de messages : 306
Localisation : Là où on ne peut me trouver, en train de décider de votre destin.
Date d'inscription : 18/05/2008

MessageSujet: Re: Quel lieu agréable pour mourir... [Terminé]   Ven 2 Juil 2010 - 11:38

[Hrp :] Je demande à ce que ceux qui ont déjà posté ne postent plus, et laisse maintenant agir les perosnnages "inactifs". Je pense à Kinay, Konokha, Lionne ou encore Szerak. Même si ces derniers ne postent pas beaucoup, qu'ils indiquent simplement si ils restent passifs ou non serait bienvenue. Smile [/Hrp]

_________________
Un jour, toujours...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minyador.forumpro.fr/
Szerak
Apprenti lobotomiste
Apprenti lobotomiste
avatar

Nombre de messages : 280
Date d'inscription : 12/02/2008

Feuille de personnage
Niveau: 4
Points d'Expérience.:
356/500  (356/500)
Zinos (argent):
123/1000  (123/1000)

MessageSujet: Re: Quel lieu agréable pour mourir... [Terminé]   Ven 2 Juil 2010 - 17:34

[HJ : J'ai eu une dernière semaine de cours quelque peu chargée et vous répondiez si vite, certains, que je ne savait plus quoi dire, à la longue ^^. Je me fait pardonner avec un long post et une action pour faire bouger un peu la situation Wink ]

Szerak entendit comme un murmure dans sa tête. C’était la réponse à sa question. Réponse qui ne le satisfit pas, car trop évidente. Il s’attendait à quelque chose de plus… recherché. Visiblement, les règles étaient imparfaites, mais ces démons semblaient donner des restrictions au fur et à mesure et empêchaient les détournements et les subtilités, afin de ne pas en sortir perdant. La tentative de Sarkas en est l’exemple le plus parlant. Les aventuriers étaient donc emprisonnés dans un jeu où les détournements ne les sauveraient pas. Le Dimir ne savait si ses camarades posèrent des questions et quelles étaient ces dernières, mais s’imaginait bien la réponse : soit une remarque du genre « Tu verras bien » soit une réponse tout à fait évidente ou imaginable. Il n’y avait donc qu’un seul moyen de sortir vivant de ce jeu : suivre les règles de ces monstres à la lettre. Les détournements des règles étaient « détournés », c’était le cas de le dire, et empêcher le divertissement des « employeurs » rimait à la mort. Car ces derniers ce fichaient de respecter les règles. Mais alors, comment réussir à retourner dans sa modeste demeure, si l’on risque fortement un massacre général entre tous ces aventuriers ? Szerak n’en savait trop rien. Attendre et se contenter de respecter les règles était pour l’instant la meilleure solution.

Mais, à la suite de la prise de tête du démon, le Dimir remarqua quelque chose de fort étrange. Sa question était, était-il le seul à avoir remarqué cela, ou quelqu’un d’autre eut cette chance ? Quoi qu’il en soit, garder un œil (et un seul, malheureusement… ) sur ces hommes tout de noir vêtu, ainsi que ses camarades et tout ce qui l’entourait était essentiel. Un tel détail, aussi misérable soit-il, pourrait représenter une secours dans ce jeu sans faille possibles.

Szerak était tellement pris dans ses pensées, qu’il ne remarqua que trop tard que son « protégé » s’était fait attaquer par la Gruul. Le combat était bien trop rapproché et mouvementé pour qu’il puisse intervenir. Il fut soulagé que ce soit ainsi, lorsqu’il put remarquer que ce n’était qu’une mise en scène. Et la cible était celui qui se faisait nommer « Anéantisseur ». Quelqu’un avec un surnom pareil méritait que l’on se méfit de lui. Et ses paroles ne faisaient que soutenir la thèse de Szerak. C’est là que ce dernier eut une idée, peut-être bonne, peut-être mauvaise, mais une idée quand même. Il profitait de la confiance qu’avait Nihil envers soi-même pour utiliser une technique subtile : la provocation. Le lobotmiste s’approcha de sa cible, ses dagues tenues en sa position favorite, puis s’adressa au monstre d’une voix ferme, dure, presque agressive ; une voix qui avait tout pour provoquer.


« Et bien, qu’attend d’arrêter ta lutte ? Cesse donc de te battre avec toi-même et tues nous, tous autant que nous sommes. Ces gens veulent du spectacle, et bien, donnons-leur du spectacle ! Donne-leur du spectacle ! Allez, sors tes griffes et fait un massacre général ! Prouve que tu mérite ton nom d’anéantisseur ! Si tu es le dernier à rester debout, tu deviendras peut-être des leurs, donc tout est à ton avantage. Tu n’as qu’une seule chose à faire, tous nous tuer. À moins que… »


Puis, Szerak eut un sourire moqueur. Une expression qu’il n’éprouvait guère, l’indifférence n’étant pas facile à éprouver. Il canalisa un mana noir de manière bien visible, presque spectaculaire, afin d’atténuer sa tentative de provocation. Il se mit en position de combat, genoux et coudes fléchis, un regard de défi sur son visage, lui aussi hypocrite.

« … tu ne sois pas si puissant que tu en as l’air… Mais ça, il n’y a qu’une seule façon d’en être sûrs ! »

Le but apparent de Szerak était de chauffer le monstre, plus que ce que se contentaient de faire ses flammes. Son but premier n’était pas encore sûr. Il espérait voir une réaction de la part des autres, surtout du monstre. Son esprit était trouble, et c’était tant mieux. Si ces démons étaient savaient tout sur les participants, ils étaient probablement capables de connaître ce qu’ils pouvaient penser. Le fait qu’ils entrent dans l’esprit de chacun pour leur répondre soutenait sa thèse. Ses propres intentions lui étant inconnues, prévoir la suite des évènements était donc impossible.

* Au moins, j’aurai un peu secouer tout ça ! *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tar'k
Nouveau-né Ravnican
Nouveau-né Ravnican
avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 11/06/2010

Feuille de personnage
Niveau: 1
Points d'Expérience.:
43/100  (43/100)
Zinos (argent):
100/1000  (100/1000)

MessageSujet: Re: Quel lieu agréable pour mourir... [Terminé]   Ven 2 Juil 2010 - 21:01

Oh là là que ça pouvais être compliqué parfois avec les gens. Les machines, c'est tellement plus simple, tu appuis sur un bouton, tire un levier ou souffle un mot de commande et ça fait exactement ce que tu veux. Ou bien ça explose. Il n'y a pas dix mille possibilités, c'est prévisible, tant que tu à ta protection contre les booms tu risque rien. Normalement. Tar'k observa donc tout ce qu'il se passait, de la danse des lames de Jade et Sarkas, suivit de l'attaque sur Nihil. Il nota la réaction des choses qui s'amusaient à leur dépense, celle des autres "joueurs", et tout ça l'irritait. C'était sans constance, variant, changeant, mais pas le chaos non plus. Dans cet état d'esprit, il pensa aux haut-fourneaux et autre forges qui brulaient probablement en ce moment même, à des lieux de là. Il sentit le mana rouge qui en émanait, et il l'attira vers lui, créant un lien solide dans lequel il pourrais puiser. Ceci fait, il se prépara a lancer un sort, mais alors qu'il cherchait une cible, du mana rouge commençant à apparaitre dans sa paume ouverte, il se dit que cela ne règlerais pas de problème, même si ça évacuerais des émotions. Non, ce qu'il lui fallait plutôt c'était un ami, quelque chose qu'il connaissait bien. Il révisa mentalement ce qui était disponible, et ce décida finalement pour un grand ornitoptère, avec de longues ailes de voile fine et une structure de chêne. Il prononça un mot de pouvoir, et tout d'un coup elle n'était plus dans son hangar à côté de l'atelier du gobelin, mais au dessus de ça tête, volant à quelques mètres dans les airs.

HRP:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lionne, Sauvageonne simic
Adepte
Adepte
avatar

Nombre de messages : 118
Age : 26
Localisation : Où on ne se méfie jamais assez..
Date d'inscription : 21/09/2007

Feuille de personnage
Niveau: 2
Points d'Expérience.:
119/100  (119/100)
Zinos (argent):
327/1000  (327/1000)

MessageSujet: Re: Quel lieu agréable pour mourir... [Terminé]   Ven 2 Juil 2010 - 23:26

Alors qu'elle n'espérait qu'une réponse à sa propsoition, elle reçue non seulement une situation inverse à son idée de stratégie, mais en plus une explosion littérale des tensions. Lionne, encore immobile sur sa roche plate, évalua sa position; elle se trouvait juste derrière et le groupement qui semblait former la "protection de Jade", en direction de l'anéantisseur. Son opinion n'avait toutefois pas changé; elle considérait que le familier était dans la plus dangereuse situation.

** Le jeu a donc commencé. Vaste fumisterie que cette quête finalement, mais il semblerait que même Sarkas s'est retrouvé imbriqué dans cette panade... dans ce cas, il va me falloir...**

Soudain, un nouveau mouvement interrompit le fil de sa pensée: l'assassin venait de provoquer ouvertement le semi-démon. Le fou! Parti comme il était, il allait convaincre ce démon de tuer tous les participants, et Lionne refusait de périr pour si peu! Elle fut contraint de changer sa posture; puisque c'était l'assassin qui l'avait provoqué, on pouvait en déduire qu'il sera le premier à subir les foudres de Nihil. Il devint alors aux yeux de la Gardienne potentiellement celui dans la situation la plus critique.

Elle concentra une courte mais intense décharge de mana bleu dans les pointes de ses griffes rétractiles, se tendit telle la corde d'un arc, bondit d'une puissante propulsion et alla percuter l'armure de l'anéantisseur. Elle sentit que le choc eu un effet sur lui suite à sa percution en plaine poitrine.



Dernière édition par Lionne, Sauvageonne simic le Lun 12 Juil 2010 - 21:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nihil, anéantisseur
Nouveau-né Ravnican
Nouveau-né Ravnican
avatar

Nombre de messages : 67
Localisation : Assis sur une montagne de cadavres, dans un pays de flammes, environné d'un océan de sang
Date d'inscription : 13/06/2010

Feuille de personnage
Niveau: 2
Points d'Expérience.:
102/200  (102/200)
Zinos (argent):
100/1000  (100/1000)

MessageSujet: Re: Quel lieu agréable pour mourir... [Terminé]   Dim 4 Juil 2010 - 13:05

[hrp]Je me permet de poster, car je ne pourrais pas répondre avant plusieurs jours. Si je n'aurais pas dû, quoiqu'il y ait eu quelques posts entre-deux, je demande à Jade de supprimer mon post. En l'absence de MJ, j'improvise la réaction de Nihil, sans savoir si Lionne a vraiment touché ou non. Désolé pour la gêne.[/hrp]

Le monstre vacilla sous l'impact. Il tituba un peu, puis se reprit. Ses envies de meurtres revinrent à la charge, comme une vague se retire avant de revenir frapper les rochers encore plus fort. Un voile rouge passa devant ses yeux, il sentit son sang noir pulser plus vite, et les flammes courir plus rapidement sur sa peau. Il raffermit sa prise sur le manche de métal de son fouet, se mit en garde, la mâchoire ornant son avant-bras prête à déchiqueter comme à parer. Une garde classique pour lui, efficace contre deux adversaires ou plus.

Il parvint à grand-peine à refouler encore une fois ses pulsions porteuses de mort, conscient que si on s'en prenait à nouveau à lui dans les instants qui suivraient, personne ne pourrait plus rien pour cet inconscient. Ce Szirik, ou Szerak, peu importe, était passé près d'une mort lente et douloureuse, et il semblait s'en ficher, ou être totalement inconscient d'être en train de provoquer le chaos et la cruauté personnifiée...

Sans quitter des yeux ceux qui lui faisaient face, l'Anéantisseur parla à nouveau, de cette même voix gutturale, vibrante de rage et de haine encore contenue pour l'instant:


"Je vous le dis une dernière fois. Je ne désire pas tous vous tuer, contrairement á ce que les plus bornés d'entre vous persistent à croire. Je voudrais comprendre ce qui peut motiver des aventuriers qui me semblent un tant soi peu expérimentés à s'en prendre ainsi à moi, alors que je suis en train de vous expliquer que je fais tout pour éviter un bain de sang.

Ou bien désires-tu mourir, Szerak ou je ne sais quoi ? Êtes-vous donc tous suicidaires ? Je vous l'ai dit, mourir ne me gêne aucunement, même si je voulais faire d'autres choses de mon existence. Seriez-vous donc tous ici pour mourir, et d'une manière aussi stupide ?

Si c'est le cas, tant pis, nous mourrons ensemble. Mon but n'est pas de rejoindre la bande d'aliénés qui jouent en ce moment avec nous, mais d'apprendre certaines choses d'eux, qui n'intéressent personne ici. Si vous préférez vous en prendre à moi plutôt que de coopérer en me surveillant autant qu'il vous plaîra, soit, venez."


Nihil refoula une ultime bouffée de rage, ce qui se traduisit par une légère hausse de la température autour de celui que l'on croyait parfois être un semi-demon, et termina de se mettre en garde, un bloc de puissance et de haine prêt à s'enflammer à la moindre tentative d'offensive sur lui. Sa voix atteignit un cran supplémentaire en force, tandis qu'il descendit encore d'un octave, faisant ressembler chaque syllabe à un sourd grondement.

"Vous n'êtes pas plus sains d'esprit que moi ou ces créatures en noir, apparemment. Venez mourir, fous."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konokha
Nouveau-né Ravnican
Nouveau-né Ravnican
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 25
Localisation : Derrière toi au moment où tu ne t'y attendra pas..
Date d'inscription : 09/02/2009

Feuille de personnage
Niveau: 2
Points d'Expérience.:
156/200  (156/200)
Zinos (argent):
125/1000  (125/1000)

MessageSujet: Re: Quel lieu agréable pour mourir... [Terminé]   Dim 4 Juil 2010 - 22:37

[HRP] : J'étais à une convention pendant 4 jours d'où l'absence de mes posts. Désolé [/HRP]

Les évènements avaient toujours une fâcheuse tendance à aller trop vite avec ceux qu'ils connaissaient. Cette situation ne lui laissait pas le temps de prévoir, de réfléchir et d'agir après en conséquent. Faute de quoi, il avait du repenser à tout ce qu'il avait dit depuis le début.

Premièrement il s'était posé près de Jade puis Sarkas avait émis une "hypothèse" pour détourner les règles, celle ci s'étant révélée infructueuse, les organisateurs leur ont rappelé que ce sont eux qui fixent les règles.
En second, Jade avait manigancé une mise en scène afin de s'en prendre à Nihil.

Après toutes ces actions, l'assassin se permit d'intervenir :


"Arrêtez un peu de vous en prendre les uns aux autres ! c'est ce qu'ils veulent et vous êtes en train de tomber dans le panneau ! Après tout, Jade, chacun de nous ici présent a plusieurs choses à cacher, alors pas besoin de s'en prendre à Nihil si vous êtes dans le même cas que lui. Certes, on ne peut pas faire confiance à un inconnu mais tout de même si l'on veut s'en sortir ce n'est pas en se tuant qu'on y arrivera."

Après cela, Konokha laissa les autres réagir et voir comment ils allaient se décider de la suite des évènements, après quoi il donnerait son avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade Lyvaenya
Orzhov déchue
Orzhov déchue
avatar

Nombre de messages : 442
Localisation : Où veux-tu que je sois, telle est la question...
Date d'inscription : 18/04/2009

Feuille de personnage
Niveau: 3
Points d'Expérience.:
283/300  (283/300)
Zinos (argent):
104/1000  (104/1000)

MessageSujet: Re: Quel lieu agréable pour mourir... [Terminé]   Lun 5 Juil 2010 - 2:22

"Je m'appelle Jade. Jade, orzhov. Retenez ce nom. Et ne vous avisez jamais de parler de Saphya devant moi. Jamais. A moins que vous ne vouliez goûter au goût du sang. Au goût de votre sang," murmura Jade à Rahinov qui se trouvait encore près d'elle. Le mot orzhov, servant à désigner le pontife, avait été presque craché de sa bouche, avec un dédain fort perçant de ses paroles. Pourtant, elle parlait doucement. Elle murmurait pratiquement. Mais la rage, la haine, le mépris qu'elle exprimait envers l'orzhov était palpable. Sa voix vibrait sous la colère. "J'espère ne pas avoir à le répéter," acheva-t-elle en raccrochant son épée à sa ceinture. Puis, elle s'avança vers Nihil, le regard étrange, indéchiffrable. "Quand à toi, tu ferais mieux de te taire. Tu ne vaux rien comparé à nous. Rien. Tu ne dois ton surnom d'anéantisseur qu'à ta chance d'avoir les bons ennemis, au bon moment. Mais une dizaine d'individus comme nous contre toi, tu n'es rien. Alors ne nous provoque pas. Je ne peux pas te tuer. Soit. Mais toi, tu rêves de me tuer maintenant non ? Comme de tuer cet idiot de... Provocateur, fit-elle en désignant Szerak d'un geste. Alors si je te vois bouger un seul membre dans une direction non approprié, je me ferais une joie de découvrir l'intérieur de ton ventre. Si on peut appeler cela un ventre.
Ne te prends pas pour plus que ce que tu n'es."
Elle avait prononcé cela à voix basse, pour Nihil principalement. Elle se fichait de savoir que les autres entendait ou non. Mais toute sa colère transparaissait dans sa voix pourtant si basse. Sa voix que seul le sans guilde et ceux qui était proches de lui pouvait entendre.

Finissant son discours, elle se retourna, et se rapprocha de l'homme qui était censé veiller sur elle. Enfin,
la chose qui était censé veiller sur elle. Elle le regarda longuement. L'autre ne bronchait pas. Comme tous les autres en réalité. Aucune de ces formes noires ne bougeait, ou n'émettait le moindre bruit. Comme si... Comme si ce n'était que des marionnettes. Alors, prise d'une pulsion qu'elle ne comprit pas elle même, elle bouscula violemment la chose devant elle. Cette dernière trébucha, et s'étala de tout son long sur le sol. Durant quelques instants, elle ne broncha pas, puis elle se releva d'un bond. Comme si elle répondait d'un coup à un ordre spontané, et que seul la mort l'attendait si elle n'y répondait pas. Puis, tout se passa très vite. Trop vite. Personne ne vit la chose arriver. La créature bouscula à son tour la gruul, qui tomba à son tour sur le sol. Mais avant même que cette dernière ne put bouger, la chose lui écrasa le sein de son pied. Un hurlement bestial sortit de la bouche de la femme, tandis qu'elle se débattait, alors que son agresseur la tenait fermement en place. Puis la créature se retira, aussi vite qu'elle avait frappé. Elle retourna à sa place, et adopta à nouveau la même pose que toutes les autres, tandis que Jade s'était mis en position fœtale, les yeux fermés alors que les larmes coulaient lentement sur sa joue à cause de la douleur qu'elle ressentait toujours.

_________________
Après la nuit
Avant le jour
Et à travers les roselières

Après la nuit
Avant le jour
J'irai chercher les hautes lumières
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rahinov Eliav
Pontife
Pontife
avatar

Nombre de messages : 950
Age : 24
Localisation : Sous un pont, décuvant de la veille.
Date d'inscription : 19/03/2007

Feuille de personnage
Niveau: 5
Points d'Expérience.:
557/800  (557/800)
Zinos (argent):
1400/10000  (1400/10000)

MessageSujet: Re: Quel lieu agréable pour mourir... [Terminé]   Lun 5 Juil 2010 - 10:01

" Je comprends bien que vous puissiez me détester. Mais il est une chose que vous devriez cesser, ce sont ces provocations violentes et ces menaces de mort, qui ne valent rien, car en faisant cela, vous vous jetez de l'huile dessus, en attendant qu'une personne viennent y mettre les flammes. Ce n'est pas très futé, de la part de quelqu'un que je pensais réfléchie, bien qu'instinctive. "

La gruul fit mine de ne pas l'écouter. Il valait mieux, car la femme se mettait tout le monde à dos, ou du moins, risquait beaucoup que cela lui arrive. Néanmoins, aussi décidée que lorsqu'elle avait enguirlandé le pontife, sauf que la cible était désormais ce Nihil. Elle montrait une certaine retenue dans la voix, bien que quiconque pouvait l'entendre comprenait aussi sa colère et sa détermination. Encore une fois, son sang bouillonnait, et quelqu'un allait s'en prendre à elle. Et, selon les fameuse règles, Rahinov se devrait de l'aider.

D'ailleurs, la gruul ne perdit pas de temps pour aller commettre une bévue. " Ne fais pas ça, enfin ! " fussent les mots que prononça Rahinov juste avant que la femme bouscule violemment son ~Lanista noir~. Ce n'était évidemment pas la chose à faire, vu les menaces bien convaincante que ce qui semblait être leur chef a déclamé. Mais la gruul n'a pas entendu, et la chose noire était à terre.
Elle ne se fit pas prier pour répliquer, et sans broncher, fit de même, en rajoutant une touche personnelle consistant à lui écraser le sein avec force et fermeté. La gruul en souffrait, c'était légitime, bien que le pontife ne pouvait pas ressentir cette douleur, n'ayant pas les même attributs physiques que la femme à terre, souffrant et gémissant, versant de fine larmes, ce qui montrait que la souffrance était bien réelle, qui glissaient le long de son visage.

Une fois que son bourreau reprit sa position Initiale, Rahinov se pencha vers la gruul, qui contenait tout le mal qu'elle avait. Il fit signe à Silviel de se rapprocher, et canalisa un mana blanc.
" Vous qui êtes chanteresse, ne pouvez vous, en vous servant de ce mana, calmer sa douleur ? " Le pontife exprima beaucoup de compassion dans sa voix, bien que celle ci gardait toujours le même ton. Il avait juste été un tantinet différent cette fois ci.

" Pourquoi toujours montrer de la haine ? Pourquoi ne pas faire fi de l'appartenance aux guildes le temps que cette plaisanterie horrifiante prenne fin ? Pourquoi me considérer comme ceux qui vous ont à priori répugné ? Pourquoi ne pas juste me voir comme un mage qui parviendrait à maîtriser les manas blanc et noirs ? Cela résoudrait déjà beaucoup de problèmes. " Sa voix résonnait calmement à l'intérieur de la tête de Jade, de manière apaisante. Ce son si pur pouvait à lui seul calmer un Nodorog enragé, alors pourquoi pas une femme qui a rejeté un monde qui lui donnait envie de vomir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarkas Farkassal
Nouveau-né Ravnican
Nouveau-né Ravnican
avatar

Nombre de messages : 46
Age : 28
Localisation : En tête de meute
Date d'inscription : 11/11/2009

Feuille de personnage
Niveau: 2
Points d'Expérience.:
128/200  (128/200)
Zinos (argent):
5050/10000  (5050/10000)

MessageSujet: Re: Quel lieu agréable pour mourir... [Terminé]   Lun 5 Juil 2010 - 12:44

Le ton montait de part et d'autre. Sarkas avait prit une position défensive devant Nihil. Ce dernier venait de se faire attaquer à plusieurs reprises, le trouvant en difficultés il lui avait murmuré deux trois mots, avant de s'interposer devant les autres. C'est alors que Jade prit la parole remettant tout le monde en place. Le jeune homme qui luttait contre lui même pour remettre son collier autour de son cou, ne s'était pas rendu compte de l'action de Jade. En effet cette dernière venait de dégager l'un des examinateurs avec une puissance déconcertante. La seule que le garçon apperçut c'était Jade à terre se faisant écraser la poitrine.

Ceci eut l'effet d'une bombe, une rage immense monta en lui, une rage qui le rendait effrayant, il bouscula tous ceux devant lui pour rejoindre Jade avec une vitesse impressionnante. Le choc, en la voyant dans son état actuel, fut tellement important que son aura disparut subitement, il en profita pour remettre son collier par mesure de sécurité. Rahinov était déjà en train de lui parler et Silviel arrivait d'un pas inquiet jusqu'à la femme.


"Jade... Comment est ce que tu te sens?"Il posa alors son regard sur Rahinov. "Si vous tenez tant à ce qu'elle reste en vie, je vous conseille de vous occuper de votre magie plutôt que de vos "sages" paroles.

Le jeune homme semblait inquiet, il essuya les quelques larmes qui coulaient sur les joues de la Gruul, attendant que Silviel lance un sort de guérison. Tout ce qu'il pouvait avoir dans sa besace, ne pouvait pas vraiment servir. Sauf cet anti-douleur qu'il utilisait sur les animaux. Il espérait que les côtes ne soient ni fêlée, ni cassée, ce qui pourrait entraîner des problèmes respiratoires, et des douleurs supplémentaires en mouvement. Il canalisa un mana vert, non sans mal d'ailleurs. Il cherchait pour cela les grandes tours de Ravnica où la végétation abondait. Cependant créer un mana en pensant à une distance si importante, relevait du miracle. Il pensa alors au trajet qu'il avait fait, et se rappela d'un petit bosquet sur la route. Son mana pulsait très faiblement et il lui fallut quelques secondes supplémentaires afin qu'il atteigne son stade complet.

La forte lumière verte du mana, contrastait férocement avec le paysage dénué de végétation apparente. Sa couleur symbolisait la force de la terre, sa puissance à l'état brute. Toutefois ce mana représentait aussi le calme des forêts de Ravnica, la douceur de la brise fraîche et matinale que l'on avait prêt de la Citarborescence. Il rapprocha sa main au dessus de la poitrine de Jade. Il essayait de calmer la douleur en plaçant ce concentré d'énergie au dessus de son sein endolori. Même si pour le faire correctement il aurait fallut qu'il vienne en contact avec la peau, pour que l'efficacité soit maximum. Cette pensée disparut d'elle même de l'esprit de Sarkas qui restait le plus proche possible. Sans pour autant effleurer la jeune femme.

Malgré la concentration qu'il portait à Jade, son esprit ne put s'empêcher de faire à nouveau défiler des questions dans sa tête. Pourquoi "la chose" avait agit avec ce temps de retard? C'est comme si... elle avait été vide un instant, et qu'un esprit était venu prendre possession de son corps. C'est comme auparavant, Sarkas avait perçut un mince signe de tête de chaque créature de façon synchrone. Comme si elles étaient toutes contrôlées en même temps. Une seule semblait rester indépendante. Celle qui donnait les règles. Et comment pouvait elle en savoir autant sur chacun d'eux?

Encore une fois le jeune homme chassa cela de ses pensées afin de se pencher une nouvelle fois sur Jade. Il attrapa sa gourde afin de lui donner à boire, bien qu'il savait qu'il valait mieux éviter. Il la posa à côté d'elle, attendant un moment plus approprié pour lui en donner.


" Je ne sais pas ce qui t'es passé par la tête? Serais-tu devenue encore plus folle? Tsss... passons pour le moment ce qui importe le plus c'est ta santé. Mais ne refait jamais une chose pareil. Du moins pour le moment..."Il finit sa phrase sur le ton du murmure. Il essayait de trouver des solutions à chacune de ses questions en même temps. Il devait trouver ce qu'étaient ces choses et vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Szerak
Apprenti lobotomiste
Apprenti lobotomiste
avatar

Nombre de messages : 280
Date d'inscription : 12/02/2008

Feuille de personnage
Niveau: 4
Points d'Expérience.:
356/500  (356/500)
Zinos (argent):
123/1000  (123/1000)

MessageSujet: Re: Quel lieu agréable pour mourir... [Terminé]   Lun 5 Juil 2010 - 13:54

Szerak écouta Nihil amusé. Ce dernier se répétait. Il prétendait pouvoir tous les tuer, mais n’en avait guère envie. Cette attitude amusait le Dimir autant qu’elle l’énervait. Une telle prétention et pas l’ombre d’une preuve. Voilà ce que le lobotomiste voulait réellement. Une preuve de la toute puissance de ce monstre. Il ne réagit pourtant pas à temps. La Gruul avait mis Nihil à sa place, comme elle mit à sa Szerak en quelques mots. Idiot de provocateur ? Elle n’avait pas tort. Son comportement était peu recommandé, mais ne se sentit en rien visé par les… appelons-les insultes, de la femme. Ce n’était pas lui qui agissait, mais un autre homme, qui voulait voir un peu la situation se remuer. Après tout, mieux valait divertir ces démons que de ne rien faire et attendre qu’ils se chargent de tous nous tuer à notre place.
Szerak s’apprêta à faire la morale à Jade, après son agression envers son examinateur, mais il estimait que se n’était guère le moment. Rajouter un couche à quelqu’un qui subit les peines de la mort ? Une attitude aussi idiote que sadique. Plutôt, le Dimir s’intéressa à la façon dont l’homme tout de noir vêtu réagit. Pourquoi ce temps de réponse ? Il se rappela ensuite de ce qu’il put apercevoir tout à l’heure. Leur forme, toute identique, ainsi que leur attitude lui faisaient penser à des marionnettes. Et qui dit poupées en bois dit ficelles et marionnettiste. Est-ce que le chef faisait parti du lot, ou était-ce lui qui tirait les ficelles ? Et lorsqu’il disait « on », se référait-il à ses marionnettes, où y avait-il encore une tierce personne dans cette histoire ?

* Je déteste le doute et les questions… *

Sans plus attendre, Szerak tenta de canaliser un mana bleu. La difficulté de la tâche rendait son hydromana discret, car peu concentré. Le peu d’humidité de l’air et la pensé d’une fontaine qu’il aperçut en arrivant lui servir de centre de canalisation. Afin de dissimuler la tâche, une fois sa méditation terminée, il enchaîna avec une deuxième, masquant la première. Il avait son œil unique fermé, et se concentrait sur le flux mana qui circulait dans l’air. Comme remarqué auparavant, qui dit marionnettes dit ficelles. Il essayait dans cette action de persevoir le mana qui reliait les hommes en noir avec le démon-chef ou quelqu’un d’autre. Le nécromana, pensa-t-il, devait être utilisé dans ce genre de cas. Et le nécromana, ça le connaissait. Il était donc concentré sur sa détection, sans lâcher l’attention sur les autres, ainsi que son examinateur, dans l’espoir de trouver une réponse dans le flux de mana.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Douleur, Le Quatrième
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Nombre de messages : 306
Localisation : Là où on ne peut me trouver, en train de décider de votre destin.
Date d'inscription : 18/05/2008

MessageSujet: Re: Quel lieu agréable pour mourir... [Terminé]   Lun 5 Juil 2010 - 14:04

[Hrp :] Silviel ne postera pas tout de suite, mais j'ai vraiment besoin d'un post de Kinay et de Cthu maintenant. Tar'k est également demandé en tant que posteur. Et puis, les autres également tant qu'à faire. Smile J'ai vraiment besoin de savoir ce que font Kinay et Cthu. [/Hrp]

_________________
Un jour, toujours...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minyador.forumpro.fr/
Aëlys Elëria
Bureaucrate
Bureaucrate
avatar

Nombre de messages : 346
Age : 24
Localisation : Avez-vous besoin de le savoir ?
Date d'inscription : 12/12/2007

Feuille de personnage
Niveau: 2
Points d'Expérience.:
196/200  (196/200)
Zinos (argent):
109/1000  (109/1000)

MessageSujet: Re: Quel lieu agréable pour mourir... [Terminé]   Lun 5 Juil 2010 - 14:33

Tout était allé trop vite pour la sénatrice. Mais ce n'était pas la vitesse qui l'avait gêné. C'était la réflexion des divers personnes autour d'elle. Depuis le début, elle n'avait pas bougé. Elle regardait. Elle regardait les gens autour d'elle déchanter. Etrangement, le pontife semblait différent. Sage. Mais les autres ne semblait pas très attentif. La gruul, qu'elle jugeait bien venait de complètement descendre dans son estime. A moins que... Maintenant, elle commençait à comprendre. Elle testait tout. Tout et n'importe quoi. Même ce qu'elle savait perdu d'avance. Surtout ce qu'elle savait perdu d'avance d'ailleurs. Pour tester l'homme. Pour tester le fou. Il n'était toujours pas reparut. Il était toujours absent. Il ne disait rien, n'intervenait pas. Comme s'il se fichait de tout cela. Quand à ses menaces... Jade n'avait pas respecté les règles. Elle venait de bafouer tout cela. Et pourtant, l'homme n'avait rien dit. Tout au plus l'avait-il blessée à l'aide de ses marionnettes.
Elle ouvrit alors les yeux. Il l'avait
blessée. Il ne l'avait pas tué, il l'avait blessé. Pourquoi seulement la blesser ? Ou parce qu'elle comptait pour le fou... Ou parce qu'il n'y avait rien à craindre de ce côté là. Parce que... Parce qu'il ne voulait pas tuer tout le monde. Il voulait s'amuser. Les règles... Tout cela était une vaste blague. Il y avait autant de règles que de femmes vierges dans un bordel rakdos. Ou peut-être y en avait-il une. Majeure. Les règles sont édictées par l'homme. Et l'homme peut toujours tout changer. Après tout, l'équipe ne connaissait pas les règles du tout. Tout changeait à chaque fois. Et chaque intervention de la guerrière confirmait cette hypothèse. Elle s'était attaqué à un des plus forts guerriers du groupe. Avait attaqué une créature. Et tout cela s'était soldé par une simple blessure. Tout changeait. Tout le temps. Rien n'est vrai. Rien n'est constant, si ce n'est le changement. Voilà ce qui lui avait traversé la tête en cet instant. Tout cela n'était qu'une vulgaire mascarade. L'homme voulait les voir s'entretuer. Voilà tout. La mort devait représenter son idéal. La folie caractérisait chacun de ses gestes.

Il voulait jouer au plus fou ? Soit. Ils joueraient au plus fou. Mais il ne gagnerait pas. Il n'avait rien vu du potentiel des gens réunis ici. Elle savait qu'ils pourraient faire de grandes choses. Elle se rapprocha de Sarkas, et posa sa main sur son épaule.


"Laissez la chantresse s'en charger. Vous n'êtes pas qualifié pour cela. Elle nous a bien plus aidé que les autres, laissez la entre les mains d'une vraie soigneuse. "

Puis, elle se mit au centre de tout le monde, et les regarda un par un. Elle prit alors la parole assez fort pour que tout le monde se taise.

"Devons-nous nous battre... ? Ou non... ? Devons-nous nous allier... ? Ou non... ? Que devons-nous faire ? Personne ne le sait. Si nous écoutions ce fou, nous devrions tuer ce loup. L'affaire serait close. Mais qui ici compte réellement le faire ? De façon décente bien sûr. Nous ne sommes pas venus pour nous entretuer. Nous sommes venus par appât du gain pour la plupart... "La mort ne sera jamais loin." Voilà ce que cela signifiait. La mort n'est jamais loin ici. C'est à nous de l'éviter. Regardez tout ce qui se passe depuis le début. Cet homme veut nous liguer les uns contre les autres. Et il y arrive. Mais si dans quelques instants, il veut nous voir souder, il pourra y arriver. Ici, il est maître. Nous ne sommes rien. Rien que des moutons à sa merci. Nous ne pouvons rien contre lui. Alors nous devrions écouter bien sagement, et nous entretuer ? Je ne crois pas. Il croit nous avoir. Alors retournons sa folie contre lui. Il veut nous rendre fou, et s'amuser à nous regarder agoniser de longs moments ? Dommage pour lui, je n'en ferais rien. Elle sortit la dague qu'elle portait tout le temps, et la laissa tomer sur le sol. Quitte à mourir, je préfère ne pas mourir de la main d'un de vous. Je préfère ne pas tuer l'un de vous avant. Il me croit assez censé pour m'accrocher à la vie ? Dommage pour lui. Car ici... Elle canalisa un mana bleu sans trop de difficulté, et fit jaillir un second mana blanc de son bâton. Les fous sont rois," acheva-t-elle une nuance d'insanité dans la voix. A ses côtés se matérialisa alors une première aile d'azorius. Le destrier se présentait fièrement à ses côtés, dans sa robe blanche et bleu Azorius. Elle caressa simplement son pelage, puis monta dessus assez aisément. Au grand étonnement de tout le monde, elle arriva alors au niveau de Nihil, et lui offrit sa main pour monter sur la créature. Dorénavant, elle ne résonnerait plus selon son esprit, mais selon son instinct. Un instinct qui la poussait à aider Nihil, car il serait bien utile par la suite.

_________________
Après la nuit
Avant le jour
Et à travers les roselières

Après la nuit
Avant le jour
J'irai chercher les hautes lumières
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konokha
Nouveau-né Ravnican
Nouveau-né Ravnican
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 25
Localisation : Derrière toi au moment où tu ne t'y attendra pas..
Date d'inscription : 09/02/2009

Feuille de personnage
Niveau: 2
Points d'Expérience.:
156/200  (156/200)
Zinos (argent):
125/1000  (125/1000)

MessageSujet: Re: Quel lieu agréable pour mourir... [Terminé]   Mar 6 Juil 2010 - 0:18

Apparemment Jade n’avait pas semblé vouloir suivre les règles. Un test peut être ? Voir comment réagirait les hommes vêts de noir ? Si c’était cela, elle avait été courageuse de se sacrifier. Le peu de choses qu’ils avaient su pour le moment ne leur permettait pas de prendre des décisions. L’assassin dimir avait remarqué tout de fois des signes de tête tout à l’heure. Une connexion entre ces hommes ? De simples êtres dénués d’âmes et seulement dévoués au service de leur maitre ?

Toutes ces questions agaçaient Konokha et ils n’étaient pas seul à se questionner. Les choix se faisait à la légère pour certains et murement réfléchi pour d’autres. Ainsi on avait en quelque sorte des surprises avec notamment l’Azorius proche des lois qui se mettait à protéger une sorte de tueur.

Chacun de son côté essayait de raisonner d’une manière ou d’une autre afin de trouver LA solution. Certains restaient passifs et ne se contentaient que d’attendre comme le faisait Konokha. Sage décision, seulement il faudrait y mettre un terme à un moment ou l’autre. Il ne pouvait pas se contenter d’observer sans rien tenter, car à la fin celui qui se ferait piéger ce serait lui et il se retrouverait dans une sale situation.

Afin de palier à cela il décida de voir comment les hommes noirs réagissaient à l’approche non dangereuse d’une personne. Ainsi le pantin, car il fallait bien le dire, à part bouger à des moments précis ils ne faisaient rien d’autre, poster à côté du dimir fut touché par ce dernier. Son but était simple et il allait maintenant voir ce qui se passait. Posant sa main sur l’épaule de l’homme, il ne canalisa pas de mana afin de montrer que son but n’était pas de combattre.

Après cela il observa le plus rapidement possible chacun des hommes postés près des participants au grand jeu de la mort…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rahinov Eliav
Pontife
Pontife
avatar

Nombre de messages : 950
Age : 24
Localisation : Sous un pont, décuvant de la veille.
Date d'inscription : 19/03/2007

Feuille de personnage
Niveau: 5
Points d'Expérience.:
557/800  (557/800)
Zinos (argent):
1400/10000  (1400/10000)

MessageSujet: Re: Quel lieu agréable pour mourir... [Terminé]   Mer 7 Juil 2010 - 15:40

*Les fous ... Tiens tiens ...*

Rahinov eut une sorte de déclic intérieur quant à la réflexion de l'Azorius. Une idée, ou du moins une piste à explorer, venait de germer dans son esprit, et n'attendait que la réaction du pontife pour éclore.

" Dame Azorius, vous venez de me faire penser à une chose intéressante ... "

Rahinov se redressa légèrement, se gratta la tête en guise de signe de nonchalance, puis marqua une pause en baissant tranquillement la tête, laissant ainsi tomber ses bras le long du corps.

" Rien n'est vrai ... Tout est permis ...
Quand les hommes suivent la vérité aveuglément, rappelle-toi, que rien n'est vrai ... Quand la morale, ou la loi, bâillonnent l'esprit des hommes rappelle toi, que tout est permis.

Il n'existe aucune vérité objective en dehors de nos perceptions personnelles; par conséquent toutes choses sont vraies et possibles.

Revoyons tout cela depuis le début. On dirait un jeu pour ces fous, mais si ce n'était un code, ou bien une énigme ? Je pense que c'est assez évident. Ils nous laissent un moyen de contourner les problèmes en les résolvant, ce qui les amuse, car résoudre une énigme peut impliquer de grosses tensions au sein d'un groupe. Et donc, à chaque énigme 'résolue' il nous en soumette une nouvelle, et nous regardent ensuite nous entretuer pour une pauvre énigme, car les discordes seront là, bien présentes.

Bref, l'énigme actuelle, sachons le, et ancrons le bien, c'est que Sarkas doit tuer son loup. Une énigme qui concerne donc quelqu'un du groupe personnellement, ce qui nous ramène à nos propres perceptions et nos propres vérités.

La réalité est un concept bien trop étrange, et je cite Agosto, pour pouvoir être définie comme réelle. Beau paradoxe, mais néanmoins juste. Qu'est-ce que la réalité, sinon une vision du monde personnelle, et donc non réelle, puisque différente selon chaque individu. Est-ce que le bleu du ciel que vous voyez est réellement bleu ? D'autres le voient rouge, certains vert. Dire que le ciel est bleu est une erreur trop répandue.

Bref, tout cela n'amène pas à une réponse complète, mais c'est déjà une piste à exploiter, et une façon de pensée à adopter. "


Rahinov se remplit très vite de nombreuse question, pour les oublier dans la microseconde qui suivait. Il alla ensuite un peu chauffer ces fous en noir.

" Alors, vous, les 'tout-puissants' ! Qu'en pensez vous ? Vous faites régner le silence de votre part, et mis à part un geste inutile sur une gruul, vous n'avez rien fait, alors je vous le demande ! Que pensez vous de cette fichue théorie abracadabrante ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nihil, anéantisseur
Nouveau-né Ravnican
Nouveau-né Ravnican
avatar

Nombre de messages : 67
Localisation : Assis sur une montagne de cadavres, dans un pays de flammes, environné d'un océan de sang
Date d'inscription : 13/06/2010

Feuille de personnage
Niveau: 2
Points d'Expérience.:
102/200  (102/200)
Zinos (argent):
100/1000  (100/1000)

MessageSujet: Re: Quel lieu agréable pour mourir... [Terminé]   Jeu 8 Juil 2010 - 19:38

Que de nouvelles données à analyser ! Le temps de réaction de la créature, très différente du fou qui avait joué avec lui-à ce souvenir, il se tendit légèrement-, mais aussi cette force ridiculement démesurée, le vocabulaire employé par le chef prenait son sens à présent, et puis cette Jade, et aussi ce que lui avait murmuré Sarkas, l'inconstant Sarkas...

Conscient que ses pensées étaient trop chaotiques, même pour lui, il tendit à nouveau son esprit, fouillant profondément sous la terre. Avant de trouver la grotte ou brûlait un feu ardent, il avait cru percevoir... oui, c'était bien ce qu'il pensait. Il se concentra sur la nappe phréatique qu'il venait de trouver, et réussit à en tirer un hydromana, qui luisait faiblement au creux de la mâchoire qui prologeait son bras gauche. L'éclat mystérieux du mana l'apaisa quelque peu, et il reprit le cours de ses réflexions.


**Et si ... non, une action simultanée sera trop dure à entreprendre. Et puis, ce qu'il m'a dit... mais le problème, c'est cette force incroyable, qui semble la même que celle du premier des fous... quoique, si... oui, cela pourrait être une solution, du moins pour moi, mais pas maintenant, et ca me nuirait aussi, puisque...**

Tout en réfléchissant, il s'avisa de la présence de l'Azorius à ses côtés. Il eu un bref mouvement de recul, imperceptible sauf pour la vedalken, en voyant les yeux précis et percants du griffon. Il y voyait cette même lueur de droiture, de fierté qu'il avait fait s'éteindre dans les yeux du rok, lors du combat qui était sans doute peut-être le plus éprouvant de son existence passée. Il se ressaisit rapidement, et, tout en goûtant l'ironie du tableau qu'il offrait en acceptant l'aide d'une gardienne des lois, il saisit fermement la main tendue d'Aëlys et prit place sur le dos de la créature, à l'endroit que lui désigna l'Azorius. Il laissa vagabonder son regard, qui s'arrêta sur Silviel, Jade et Sarkas.

**Saphya, ou Jade, peu importe... je me souviendrais de toi. Je peux sentir la folie qui sommeille en toi, quel gâchis... lorsque nous serons sortis de ce chausse-trappe, je te prouverais, non seulement que ma réputation n'est pas usurpée, mais aussi que la volonté prédomine sur les capacités d'un être, si il en a assez. Et je ne doute pas d'être beaucoup plus déterminé que toi.**

Il prêta une oreille attentive au grand Orzhov, qui semblait avoir raisonné quelque peu pour parvenir à ces conclusions. Il devait avoir raison, c'était une question de relativité. En revanche, le tueur refusait d'admettre qu'il s'agissait seulement d'une énigme, il ne voyait pas en quoi cela pourrait divertir le fou. Une interprétation donc correcte, mais mitigée de faux selon lui. Il ajouta tout de même cette éventualité au flot bouillonnant de ses hypothèses.

Il remarqua soudain que le coup porté par Jade avait ouvert une plaie sur sa poitrine. Son sang brûlant refroidissait rapidement au contact de l'air, tramsformant les quelques gouttes visqueuses qui étaient tombées sur son chemin en glacons, aussi durs que la pierre environnante. Il retira sa main de son ventre et la posa sur le manche d'acier lisse de son fouet, luttant contre la douleur. Il avait connu pire, à plusieures reprises.

Puis il se cala plus de manière plus stable, sans prêter garde au fait que les flammes qui couraient sur sa peau cendreuse, bien que plus petites maintenant qu'il s'était calmé, roussissaient superficiellement le plumage de la monture autour de lui, sans y mettre le feu pour autant. Nihil se replongea dans les brumes de ses observations et ses déductions, assuré de ne pas être dérangé pour un moment par les créatures en noir, après ce qu'il avait encaissé et fait, il pouvait en effet se considérer comme ayant davantage diverti le fou que d'autres, et donc peu menacé de se voir reprocher l'inactivité. Il n'avait pas prononcé un mot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tar'k
Nouveau-né Ravnican
Nouveau-né Ravnican
avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 11/06/2010

Feuille de personnage
Niveau: 1
Points d'Expérience.:
43/100  (43/100)
Zinos (argent):
100/1000  (100/1000)

MessageSujet: Re: Quel lieu agréable pour mourir... [Terminé]   Jeu 8 Juil 2010 - 20:19

Rien n'allait. D'abord l'Azorius qui radotais des théories folles, et l'Orhzov qui enchainait avec quelque chose d'encore plus fou. Pourtant, il avait bien vu comme les autres que les choses qui les observaient ne voulaient pas un mécanisme bien rodé. Et si ils avaient voulu effectivement faire une énigme, ils (ou juste il) ne semblaient pas du genre à leur répondre. Non, si le gobelin voulait s'en sortir, il devait plutôt tester ses bourreaux, en savoir plus sur eux. D'une pensée, il renforça son lien avec le mana bleu. Il n'en aurait pas besoin pour ce qu'il voulait faire, mais il avait déjà une bonne liste d'expériences en tête, et il voulait être prêt. Pas de temps à gaspiller il voulait en finir au plus vite. Les conséquences ne lui importaient pas vraiment, surtout parce que ayant décidé le plan d'action, il n'envisageait pas vraiment les conséquences possibles. Si on s'occupe trop des conséquences, on avancerais jamais la science.

Tout d'abord, préparer le sort. Tar'k se concentra, et une boule de feu apparut dans sa main, grossissant a vue d'œil. Quand elle fut d'une taille appropriée, il réfléchit une dernière fois à voix haute.

-Alors... Si je lance on va voir si ils peuvent... Ah oui, c'est certain. Bon, vol petite, vol! Vous voulez de l'action, vous en aurez.

La boule de flammes prit son envole, montant à toute vitesse vers le ciel, laissant une trainée incendiaire derrière elle. Rendu à une bonne centaine de mètres, elle explosa sans bruit, se séparant en des centaines de petites flammèches qui retombaient vers le groupe. En observant la beauté de ce qu'il avait fait, il eu une dernière pensée avant que le feu les touche tous. *Ah, je vais voir si ces choses brulent. Probablement pas si invincible que ça moi je crois. Brulent même très bien me dit mon instinct. On va voir...Tiens, je devrais peut-être me mettre à couvert... Aïe ça brule!*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quel lieu agréable pour mourir... [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quel lieu agréable pour mourir... [Terminé]
Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» [B] Vivre pour mourir
» Quel est le comble pour un masseur ? ? Jared
» Quel pays est fait pour moi ?
» Zéro faute pour un Saint-Louisien
» RETRAITE , QUITTER LC POUR INDÉTERMINÉ... TOUJOURS PEUT ETRE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic The Gathering-Jdr :: Quêtes/Scénarios :: Quêtes-
Sauter vers: